• Accueil
  • Haut Niveau
  • Equipe de France
  • Actualités
  • La France entre avec sérieux dans ses Mondiaux

La France entre avec sérieux dans ses Mondiaux

Emmenée par Médi Véminardi qui signe le meilleur total de la première journée, l'équipe de France est parfaitement entrée dans les World Surfing Games, dimanche à Playa Jacó. Emmenée par Médi Véminardi qui signe le meilleur total de la première journée, l'équipe de France est parfaitement entrée dans les World Surfing Games, dimanche à Playa Jacó.  © FFS

Les quatre surfeurs français se sont tous qualifiés, qui plus est avec la manière, pour le deuxième tour des World Surfing Games 2016 à l’issue d’une première journée, dimanche à Playa Jacó. Médi Véminardi signe le total du jour (17,83 pts), alors que les Etats-Unis comme l’Australie ont déjà des surfeurs en repêchages.




On appelle ça une belle entrée en matière. Avec ses quatre surfeurs qui filent directement au deuxième tour, l’équipe de France est entrée confortablement dans ses Mondiaux. Les Bleus ont même volé la vedette aux Ticos, véritable héros populaires acclamés ce dimanche par des milliers de spectateurs massés sur la plage. En trois minutes et deux vague, Médi Véminardi a éclipsé Carlos Munoz (16,83 pts) qui étaient sorti de l’eau un peu plus tôt en pensant avoir été le meilleur surfeur du jour.
Médi Véminardi, meilleur total du jour 
Trois énormes rollers de dos pour commencer (8,23 pts) puis 7 autres tout aussi puissants sur sa deuxième vague (9,60 pts), et le Réunionnais mettaient tous les Costa Ricains d’accord. Fair play et surtout passionné de surf, de nombreux spectateurs venaient d’ailleurs lui demander des autographes à sa sortie de l’eau. Sans s’enflammer, pas le genre, Véminardi reconnaissait avoir eu « de la chance » en produisant « un surf d’école avec une répétition de manoeuvres ».
Lacomare et Ouvré en patrons ouvre sortie FFS
Plus tôt, Marc Lacomare et Dimitri Ouvré avaient eux aussi fait le job en sortant vainqueurs de leur série. Lacomare en prenant son temps pour bien choisir ses vagues. Un 7,50 sur une longue droite après presque 10 minutes et un 6,17 sur une dernière gauche permettaient au Landais de filer au deuxième tour. Quant à Ouvré, il a longtemps été deuxième derrière le Péruvien Alonso Correa avant de prendre un 7,17 puis un 6,87 coup sur coup en deuxième partie de heat. Stressé avant d’aller à l’eau, le St Barth pouvait souffler après coup dans un large sourire.
Charly Martin se fait (un peu) peur
Charly Martin, capitaine de l’équipe de France, se devait donc de finir le travail dans l’après-midi. Son option tout au sud du spot et une planche non adaptée (son boardbag n’est toujours pas arrivé) ont failli lui coûter cher. Heureusement, le Guadeloupéen, après avoir chuté trois fois et pris six vagues en-dessous des 3 points, se reprenait et plaçait un 6,40 puis un 5,90 sur deux belles droites pour doubler l’embarrassant Chilien Manuel Selman et prendre la deuxième place derrière le Péruvien Miguel Tuleda, champion du monde 2014.
La France, le Costa Rica et le Japon déjà devants LACOMARE TOUR1 FFS
A l’issue de la première journée, seuls la France, le Costa Rica et le Japon, annoncés comme favoris pour le titre par équipes, mais aussi les surprenants Argentins et Vénézuéliens, ont placé leurs quatre surfeurs au deuxième tour.
Les Etats-Unis (3e l’an dernier) et le Portugal (vice-champion du monde en titre) en ont perdu un chacun, lesquels se retrouvent en repêchages, augmentant considérablement le chemin vers les phases finales de la fin de semaine. Ça ne va pas mieux pour l’Australie qui, elle, a déjà deux surfeurs en repêchages. Cela va d’ores et déjà compter sur le classement des nations.
Déjà des surprises
Annoncés parmi les favoris, le champion du monde en titre costaricain Noe Mar McGonagle a pris la deuxième place de son heat derrière le Japonais Takumi Nakamura.
Du coup, McGonagle rencontrera Véminardi au 2e tour. L’Américain Brett Simpson fait lui 1er avec 12 points de total et se place sur la route de Dimitri Ouvré au tour suivant. L’argentin Leandro Usuna, champion du monde 2014, remporte facilement sa série. Troisième total du jour, l’Australien Jordy Lawler (15,26 pts) sera à suivre de près.
Direction les repêchages par contre pour Billy Stairman (4e de sa série). Actuel 23e du circuit QS, ce qui fait de lui le surfeur le mieux classé chez le pros du plateau de ces World Surfing Games, le Néo_zélandais fait 4e de sa série. Tout comme le Sud-Africain Dylan Lightfoot.
Les filles entrent en lice ce lundi
Au programme de ce lundi, deuxième jour de compétition, le deuxième tour messieurs (12 série), avec nos quatre Français, donc, et le premier tour des filles avec l’entrée en lice de nos deux surfeuses Pauline Ado et Justine Dupont. Au regard de leur technique, de leur expérience et sans faire offense à leurs adversaires, ce premier tour ne devrait être qu’une formalité.

RÉSULTATS
Messieurs, Tour 1
Série 6 : 1. Marc Lacomare (France) 13,43 pts, 2. Guillermo Satt (Chili) 12,37 pts, 3. Joaquin del Castillo (Pérou) 7,77 pts, 4. Michael Zaugg (Suisse) 7,47 pts
Série 10 : 1. Dimitri Ouvré (France) 14,04 pts, 2. Alonso Correa (Pérou) 13,77 pts, 3. Nicolás Vargas (Chili) 10,80 pts, 4. Johnny Alfonso (Panama) 10,50 pts
Série 14 : 1. Médi Véminardi (France) 17,83 pts, 2. Lucca Messinas (Chili) 12,33 pts, 3. Leonardo Acevedo (Pérou) 7,86 pts, 4. José Broce (Panama) 6,96 pts
Série 18 : 1. Miguel Tuleda (Pérou) 14,83 pts, 2. Charly Martin (France) 12,30 pts, 3. Manuel Selman (Chili) 10,50 pts, 4. Sven Zaugg (Suisse) 6,50 pts



PROGRAMME DU LUNDI 8 AOUT
Messieurs, tour 2
Série 4 : Marc Lacomare (Fra), Masatoshi Ono (Japon), Luis Rey Hernandez (Mexique), Juan Caraballo (Venezuela)
Série 6 : Dimitri Ouvré (France), Kenta Ishikawa (Japon), Brett Simpson (USA), Israel Barona (Equateur)
Série 8 : Médi Véminardi (France), Noe Mar McGonagle (Costa Rica), Dylan Southforth (Mexique), Marcelo Rodriguez (Argentine)
Série 9 : Tomas King (Costa Rica), Charly Martin (France), José Joaquim Lopez (Venezuela), Adrian Hernandez (Mexique)
Dames, Tour 1
Série 3 : Melanie Giunta (Pérou), Jessica Anderson (Chili), Alena Ehrenbold (Suisse), Justine Dupont (France)
Série 6 : Anali Gomez (Pérou), Lorena Fica (Chili), June Erostarbe (Suisse), Pauline Ado (France)

RÉACTIONS
Marc Lacomare (vainqueur de sa série et qualifié pour le 2e tour) :
« Les conditions étaient difficiles, c’est le jour où il y a le moins de swell depuis notre arrivée. Mais j’étais confiant en mon surf et en l’équipe. Je suis content de gagner ma série dans des conditions pas faciles. Il y avait un peu de stress car j’étais le premier français à surfer aujourd’hui. J’ai eu du mal trouver les vagues à potentiel. J’ai pris de petites vagues mais j’ai fait les score pour passer. »

Dimitri Ouvré (vainqueur de sa série et qualifié pour le 2e tour) :
« Pas facile, il y a rapidement eu beaucoup de vagues de prises. Le Péruvien (Alonso Correa) a bien surfé. J’ai pris une option qui n’a pas marché au début, je pensais pouvoir avoir des gauches mais une série de droites est arrivée. C’est toujours un peu stressant pour la 1ère série. Mais après, j’ai pris mon rythme. J’ai eu des scores à 5 points qui m’ont remis en jambe et j’ai pu me lâcher. Libéré ? Oui (rires) ! Ça fait du bien. Les séries vont être très dures et il ne faut sous-estimer personne. Les Sud-Américains sont très forts. Il y a des petites vagues, c’est donc compliqué. Il faut donner tout jusqu’à la fin de chaque série. »

Medi Véminardi (vainqueur de sa série et qualifié pour le 2e tour) :
« Je me suis bien motivé avant la série. Le premier tour, c’est toujours le plus compliqué, le plus stressant. Lors de mes deux premiers QS 10k cette saison (Ballito et US Open), je perds d’entrée pour quelques dixièmes de points. Je n’avais vraiment pas envie de refaire une série dans ce style. Mon plan était de démarrer à fond. J’ai eu un peu de chance car mes vagues ouvraient bien. Tout s’est mis en place. Je ne connais pas très bien cette planche avec laquelle j’ai surfée. Je ne peux pas trop pousser avec elle et j’ai donc juste assuré. J’ai eu des vagues qui m’ont permis de m’exprimer. Je n’ai rien fait d’incroyable par rapport à ce que je sais faire. J’ai fait du surf d’école, il fallait faire ce que je sais faire, de la répétition. Je ne me suis pas emporté. Ce n’est que la 1re série, il y en a beaucoup d’autres pour aller jusqu’au bout. Ça, c’est fait. Mais c’est déjà du passé. Je suis concentré pour la prochaine. »

Charly Martin (2e de sa série et qualifié pour le 2e tour) :
« J’ai eu une série pas évidente. Je voulais commencer tôt, mais je suis tombé sur mes deux premières vagues. Il y avait pas mal de clapots. Mes planches ne sont pas arrivées, je n’en ai qu’une (qui était heureusement avec Marc Lacomare, ndlr). Ce n’est pas la meilleure board pour ces conditions. J’ai eu du mal à trouver le rythme, c’était le premier tour, j’étais le dernier Français à passer, tous les autres s’étaient qualifiés et je ne voulais pas perdre ! Petit à petit, je suis revenu, j’ai pris deux droites qui m’ont permis de passer. C’est une belle journée pour la France, tout le monde a fracassé. Marc (Lacomare) nous a fait un peu peur, Dim (Ouvré) a fracassé, Médi (Véminardi) a fracassé lui aussi. Tout le monde est là, on est là les uns pour les autres. On est bien, on est bien ! »

LE PROGRAMME DE LUNDI
[En heures françaises)
15h30 : début de la compétition, 2e tour messieurs
16h30 : Marc Lacomare
17h10 : Dimitri Ouvré
17h50 : Medi Véminardi
18h10 : Charly Martin
19h30 : 1er tour dames
20h30 : Justine Dupont
21h10 : Pauline Ado

LIVE
La compétition est à suivre en Live commenté (anglais et espagnol) sur >>
http://isaworlds.com/wsg/2016/en/live/

L’ÉQUIPE DE FRANCE
Surfeurs
Marc Lacomare
Charly Martin
Medi Véminardi
Dimitri Ouvré
Pauline Ado
Justine Dupont
Staff
Stéphane Corbinien (directeur des équipes de France)
Patrick Florès (entraîneur national)
Pierre-Marc Gaillard (kiné)
Thierry Durantel (docteur)
Jean-Luc Arassus (président de la Fédération Française)
Bruno Truch (juge français ISA)

LES WORLD SURFING GAMES
Les INS ISA World Surfing Games sont une compétition calquée sur le modèle Olympique, qui ont lieu chaque année depuis 1964. Ils réunissent cette année 28 nations. Chaque équipe est composée de 4 messieurs et 2 dames. Les surfeurs concourent pour les titres mondiaux individuels mais aussi pour le titre mondial des nations.
Le Costa Rica, pays hôte de cette édition, est le tenant du titre après sa victoire l’an dernier au Nicaragua. Les deux champions du monde, Noe Mar McGonagle (Costa Rica) et Tia Blanco (USA), sont présents sur cette édition.
Le spot de la competition, Playa Jacó, se trouve sur la côte Pacifique, à environ 100 km de San José, la capitale du pays.

Les 3 dernières éditions
Palmarès des Nations
2015 – Costa Rica (Nicaragua)
2014 – Pérou (Pérou)
2013 – Afrique du Sud (Panama)
Palmarès Messieurs
2015 – Noe Mar McGonagle (Costa Rica)
2014 – Leandro Usuna (Argentine)
2013 – Shaun Jobert (Afrique du Sud)
Palmarès Dames
2015 – Tia Blanco (USA)
2014 – Analí Gomez (Pérou)
2013 – Dimity Stoyle (Australie)

Vidéo associée

Dernière modification le : 08 août 2016
Évaluer cet élément
(0 Votes)
Retour en haut

Les Partenaires Officiels  de la Fédération

BPdacia