La France toujours dans la course au podium

Kim Véteau a décidé de monter en puissance ce samedi. Elle est à une série de la finale des -16 ans et son surf laisse présager de belles choses d'ici demain. (Photo ISA) Kim Véteau a décidé de monter en puissance ce samedi. Elle est à une série de la finale des -16 ans et son surf laisse présager de belles choses d'ici demain. (Photo ISA)

Andy Crière en finale des -18 ans, Elliot Ivarra à une série de le rejoindre, Kim Véteau en finale des repêchages pour elle aussi accéder à la finale chez les -16 ans. La France a placé ses trois meilleurs pions ce samedi. La partie d’échecs se termine demain dimanche à Playa Jiquiliste, Nicaragua. Au classement par nations, les Bleus sont toujours quatrièmes mais sont revenus sur les Etats-Unis et ont le potentiel pour aller chercher les Américains et monter sur le podium. 

A ce stade de la compétition, nos trois Français ont tous leur chance pour aller décrocher le titre. Très honnêtement. Andy Crière, qui n’a jamais connu les repêchages sur ces Mondiaux, a terminé ce matin à la deuxième place de la finale du tableau principal derrière l’Australien Luke Hynd mais à égalité de points, 13,33 pts (Hynd prenant la 1re place grâce à une vague à 8,50 contre 7,83 pts à Crière).

Le grand rendez-vous de Crière
L’Hendayais a rapidement pris une première bonne vague (5,50 pts) puis est parvenu à sauter sur une excellente vague qu’il a magnifiquement travaillé jusqu’au rivage, obtenant un 7,83 pts. Deuxième à dix minutes du coup de trompe final, le surfeur du Bidassoa Hendaye surf club a ensuite voulu maîtriser la situation en allant marquer l’adversaire susceptible de le dépasser au classement. Sauf qu’il a commis une erreur de jeunesse en marquant le Costaricain Noe Mar McGonagle (4e) et non l’Australien Soli Bailey (3e). Sans conséquence fâcheuse. Andy Crière surfera pour le titre mondial juniors, dimanche en début d’après-midi (13h40 locales, soit 21h40 en France). Le plus grand rendez-vous de sa jeune et très prometteuse carrière. Il y jouera sa carte à fond pour aller décrocher le titre. C’est son objectif. Sa mission. Il a le surf pour, les planches, le mental, et toute une équipe qui pousse son capitaine. 

Inoxydable Ivarra
En finale, Crière, et Hynd donc, affronteront les deux vainqueurs de la dernière série de repêchages. Une sorte de demi-finale unique, dans laquelle se trouve un autre Français : l’inoxydable Elliot Ivarra. Ce matin, le surfeur de St Barth’ a passé deux nouveaux tours de repêchages, ses 8e et 9e depuis sa sortie de route précoce dimanche dernier au 1er tour de la compétition. Au mental dans la 8e, Ivarra a impressionné par sa technique dans la 9e, terminant 1er (avec un total de 15 pts) devant deux Hawaïens et un Japonais. Après un tel parcours, Ivarra ne veut pas s’arrêter si près de la finale et se voit déjà rejoindre Crière dans le dernier carré.

Véteau à une série de la finale
Chez les filles, Kim Véteau a elle aussi mis les choses dans l’ordre. Sans véritablement forcer son talent, comme si elle en gardé encore sous la planche, la Guadeloupéenne est allée chercher ses scores pour passer deux nouveaux tours de repêchages. Comme Ivarra, elle jouera sa place en finale des moins de 16 ans dimanche matin. Une dernière série à gérer pour, ensuite, aller chercher ce titre qui lui est promis. A voir le niveau des filles dans sa catégorie depuis le début de la compétition, Véteau peut le faire. Troisième du Rip Curl Groms Search en début d’année à Bell’s Beach, en Australie, une compétition réunissant les meilleures mondiales, la Française sait qu’elle est crainte. A elle de gérer la pression. 
Aujourd’hui, la France a continué à avancer, ne perdant que la Landaise Joséphine Costes dans une série où la Landaise a eu sa chance. Si la logique a été respectée, Costes aurait pu profiter d’un coup de mou de l’Américaine Veisins pour lui chiper la deuxième place et grimper d’un cran dans la hiérarchie. Elle termine ses Mondiaux à la 9e place, sans regret.

Les Etats-Unis dans le viseur
Ce dimanche, on croisera donc les doigts pour nos trois Mousquetaires des vagues. Deux titres individuels peuvent tomber dans la besace tricolore. Et en fonction de nos résultats et de ceux des Etats-Unis, le podium par équipes peut se jouer lors d’une neuvième et dernière journée décisive. La France a un potentiel de 4000 points alors que les Etats-Unis ne peuvent plus scorer autant vu qu’ils n’ont plus aucun garçon engagé.
En conclusion de ces Mondiaux juniors, la traditionnelle Aloha Cup, compétition par équipes et en relais, verra la France remettre son trophée, acquis en 2011 au Panama, en jeu, dans l’après-midi. 
A Playa Jiquiliste, Stéphane SISCO

 

Les résultats des Français

- 18 ans garçons

Tour 6

Série 1 : 2. Andy Crière (13,33 pts)

Repêchages tour 8

Série 2 : 2. Elliot Ivarra (9,80 pts)

Repêchages tour 9

Série 1 : 1. Elliot Ivarra (15 pts)

 

- 18 ans filles

Repêchages tour 6

Série 1 : 3. Joséphine Costes (6,87) - 9e place

 

- 16 ans filles

Repêchages tour 6

Série 1 : 2. Kim Véteau (13,43 pts)

Repêchages tour 7

Série 1 : 1. Kim Véteau (12,27 pts)

 

Classement par équipes

1. Australie 26.410 pts

2. Hawaï 24.088 pts

3. Etats-Unis 21.704 pts

4. France 21.180 pts

5. Brésil 17.748 pts

6. Japon 17.642 pts

7. Afrique du Sud 15 .652 pts

8. Pérou 15.316 pts

9. Costa Rica 13.792 pts

10. Nouvelle-Zélande 12.532 pts

 

Réactions

Andy Crière : « Je suis vraiment content. Je savais que cette série allait être très dure car le niveau est de plus en plus élevé. Je ne suis jamais arrivé à ce niveau dans un championnat du monde. Il n’y a pas eu beaucoup de vagues dans cette série mais ça s’est joué en ma faveur. J’ai pris un bon 7,83 pts qui me fait passer. J’ai encore fait quelques erreurs, tactiques, je les notes, je vais corriger ça pour demain. Je mérite cette finale, amplement, j’ai travaillé pou. J’ai bien surfé depuis le début des championnats. J’ai le mental, les planches, le physique pour aller jusqu’au bout. Même si tout n’a pas été facile, je mérite ma place. Je vais bien me reposer ce matin. Puis je vais aller m’entraîner cet après-midi., pour rentrer toute les manœuvres que je veux. Je vais essayer de varier mes manœuvres, comme les juges le demandent. En finale, il va falloir me lâcher, prendre plus de risques si je veux la gagner. Le niveau va être incroyable. Je vais me surpasser pour aller gagner cette finale ! »

Elliot Ivarra : « C’est génial. Je suis bien aprti pour aller jusqu’au bout. Je vais me battre comme si… je n’ai même pas les mots. Je sors premier d’une série devant deux Hawaïens, c’était très difficile. Ça l’a fait. Je vais bien me reposer. Bien repenser à toutes les vagues que j’ai prises. Pour refaire la même chose demain. J’ai envie d’aller retrouver Andy (Crière) en finale ! »

Kim Véteau : « Je suis contente. J’ai passé deux grosses séries aujourd’hui, la première contre deux Australiennes. Etre déjà aller aussi loin en repêchages, c’est bien. Là, je gagne ma deuxième série, ça me motive pour demain. Je me dis que tout est possible. Je peux aller décrocher le titre de championne du monde. Je vais me donner à fond. Prendre du plaisir. J’en prends de plus en plus et j’ai de moins en moins de stress. Je vais bien écouter les coaches, bien observer les vagues demain et tout donner ! »

Joséphine Costes : « Je ne sais pas si j’avais la place de passer ou pas. Mais je n’ai aucun regret. C’est ce que je voulais, ne pas en avoir. Je me suis battue, j’y ai cru. Je suis contente de moi. C’est la compétition. Je vais apprendre de mes erreurs pour progresser. »

 

Le programme de dimanche 

8h00: Finales des repêchages – 16 ans filles :

Kim Véteau (Fra), Frankie Harrer (USA), Dax McGill (Haw), Tia Blanco (USA)

9h00: Finale des repêchages – 18 ans garçons 

Elliot Ivarra (Fra),  Soli Bailey (Aus), Mar McGonagle (Cri), Josh Moniz (Haw)

9h20: Finale – 16 ans filles 

Karelle Poppke (Tah) Mahina Maeda (Haw) et les deux premières de la finale des repêchages (Kim Véteau si qualification)

10h35: Finale – 18 ans garçons

Andy Crière (Fra), Luke Hynd (Aus) et les deux premiers de la finale des repêchages (Elliot Ivarra si qualification)

12h15 : Demi-finales Aloha Cup (France)

13h20 : Finale Aloha Cup

 

Direct sur le site : www.isawjsg.org

 

Vidéo associée

Dernière modification le : 16 juin 2013
Évaluer cet élément
(2 Votes)
Retour en haut

Les Partenaires Officiels  de la Fédération

BPdacia