Les Bleus sont en mission au Mexique

Les Bleus sont en mission au Mexique  © Photo ISA/Bielmann

L’équipe de France de Stand Up Paddle entre avec ambition dans ses championnats du monde, qui débutent ce lundi à Sayulita, Mexique. 

 

 

L’EQUIPE DE FRANCE

SUP Race : Eric Terrien (Longue Distance), Titouan Puyo (Longue Distance et Technical Race), Arthur Daniel (Technical Race); Céline Guesdon (Longue Distance et Technical Race)

SUP Surf : Antoine Delpero (capitaine), Jérémy Massière ; Caroline Angibaud

 

27 pays pays, 300 participants, 7 Français, 1 objectif. L’équipe de France est au Mexique pour monter sur le podium qui lui avait échappé de (très) peu l’an dernier au Nicaragua avec une 5e place au goût amer suite à sa disqualification sur le relais. Un classement à sa portée même si le plateau de ces IVes championnats du monde de l’International Surfing Association est plus relevé que jamais (lire ci-dessous).

Puyo dans la peau d'un « outsider »

A Sayulita, les Français ont un objectif commun et des ambitions individuelles. A commencer par Titouan Puyo, champion du monde en titre sur la Longue Distance. Depuis son exploit inattendu, le rameur du Pacifique Sud a pris du coffre et signé les perfs sur les compétitions internationales. Il vient d’ailleurs de terminer 4e de la Carolina Cup en compagnie des meilleurs mondiaux. S’il est forcément attendu cette année, il n’est pas dans les favoris avec, cette fois, la participation des meilleurs professionnels de la planète SUP. PCe qui semble lui convenir : « Je ne me mets pas de pression même si j’ai le titre. Il y a un gros niveau cette année, ça me met donc moins de pression. Et j’aime bien cette position. Je reste encore outsider. » Puyo doublera également avec la Technical Race.  

Delpero en bon capitaine 

Champion du monde de SUP surf en 2012 au Pérou, troisième l’an passé, Antoine Delpero est l’âme de cette équipe de France, il en est le capitaine avec une expérience à nulle autre égale. Il a une carte à jouer avec un surf précis, radical, inspiré. Une médaille à aller chercher et pourquoi pas un nouveau titre à décrocher. « Je vais essayer d’aller jusqu’au bout, confirme-t-il. Je vais démarrer la compétition tranquillement, bien me mettre dedans et augmenter mon niveau au fur et à mesure pour avoir les meilleurs scores. »

Angibaud peut y croire

Vice-championne du monde de SUP surf l’an dernier, Caroline Angibaud a remporté la première étape du world tour en février à Hawaii. De quoi lui donner des ailes pour grimper d’une place sur le podium de ces Mondiaux. Même si elle s’en défend : « Ce n’est pas parce que j’ai fait deuxième l’an dernier et gagné à Hawaii il y a trois mois que je suis devenue la favorite. Toutes les filles sont hyper motivées, moi la première. Je veux faire mieux que l’an dernier, il y a une marche à gravir, et ce n’est pas la plus facile. »

Terrien, l'homme d'une course

Pour ses quatrièmes championnats du monde, le racer Eric Terrien aura un programme plus « light » puisqu’il ne fera que la Longue Distance. Sa spécialité. Concentré sur un unique objectif, le vice-capitaine de l’équipe de France a promis de tout donner pour monter une nouvelle fois sur le podium. « Je vais pouvoir me concentrer uniquement sur cette course, se satisfait-il. Je vais tout donner, sans penser à l’autre course. Je vise le plus haut, je vais tout faire pour y arriver. »

Massière veut sa finale

Après avoir raté la finale de peu l’an passé, Jérémy Massière veut y monter cette fois-ci. « Je vise une place en finale », lance-t-il. Le Landais a le bagage technique pour y arriver et a répété les entraînements avec Delpero pour arriver au top cette semaine. 

Guesdon sans la pression

Un an après avoir découvert les championnats du monde, Céline Guesdon y revient avec l’envie de faire mieux (7e) et, surtout, d’éviter de se mettre la pression. « J’appréhende mes deuxièmes mondiaux d’une manière différente. L’an dernier, je m’étais mis beaucoup de pression. Là, j’ai surtout envie de me faire plaisir », certifie l’Antiboise, qui aura une semaine chargée avec la Longue Distance et la technical race.

Daniel pour apprendre, voire plus

Enfin, le jeune breton Arthur Daniel découvre l’équipe de France et les championnats du monde. Nullement impressionné, celui qui a gagné les sélections pour la dernière place en Bleu, récent vainqueur des deux courses du Mondial du Vent (mi-avril à Leucate), pourrait bien être la belle surprise tricolore de ces Mondiaux. « J’essaye de ne pas me la mettre jusqu’au jour de la compétition. J’essaye de ne pas penser à ce qu’il s’agit de championnats du monde », confie le jeune homme qui sera aligné en Technical Race.

 

AUJOURD'HUI

Lundi 11 mai

SUP Surf (en heures françaises)

Round 1

18h20 : Antoine Delpero

18h40 : Jérémy Massière

20h00 : Caroline Angibaud

Round 2 (si qualifiés)

22h20 : Antoine Delpero

22h40 : Jérémy Massière

23h00 : Caroline Angibaud 

 

LE PROGRAMME

Mardi 12 mai

Longue Distance dames SUP et Paddleboard

Mercredi 13 mai

Longue Distance messieurs SUP et Paddleboard

Jeudi 14 mai

SUP Surf éliminatoires

Vendredi 15 mai

SUP Surf finales

Samedi 16 mai

Technical Race éliminatoires

Dimanche 17 mai

Finales Technical Race

Finale Relais

Cérémonie de clôture

 

 

LES FRANCAIS EN BREF

Antoine Delpero

29 ans - Club : Bascs (Biarritz, Pays Basque)

Catégorie : Sup Surf

Champion du monde 2012, 3e mondial en 2013 et 2014

Jérémy Massière

31 ans - Club : Lou Bisca (Biscarrosse, Landes)

Catégorie : Sup Surf

N.5 mondial en 2014, champion de France 2014

Caroline Angibaud

32 ans - Club : Breteam (Sables d’Olonne, Vendée)

Catégorie : Sup Surf

Vice-championne du monde 2014, n.6 World Series 2014

Eric Terrien

33 ans - Club : JPS44 (Nantes, Loire Atlantique)

Catégorie : Sup race

Médaille de bronze aux Mondiaux 2012 et 2014, n.7 World Series 2014

Titouan Puyo

23 ans - Club : Big Bananas (Bourail, Nouvelle-Calédonie)

Catégorie : Sup race

Champion du monde Longue Distance 2014

Arthur Daniel

19 ans - Club : WSA (Guidel, Morbihan)

Catégorie : Sup Race

7e des championnats de France 2014, champion de France espoir 2012

Céline Guesdon

36 ans - Club : Paddling in Antibes (Antibes, Var)

Catégorie : Sup Race

N.7 mondiale 2014, Championne de France 2014

Vidéo associée

Dernière modification le : 11 mai 2015
Évaluer cet élément
(0 Votes)
Retour en haut

Les Partenaires Officiels  de la Fédération

BPdacia