Les filles au Top !

Pauline Ado a renversé la vapeur dans les dernières minutes de sa série de repêches et n'est plus qu'à un tour de la grande finale des Mondiaux 2016. Pauline Ado a renversé la vapeur dans les dernières minutes de sa série de repêches et n'est plus qu'à un tour de la grande finale des Mondiaux 2016.  © FFS

Après leur nouvelle démonstration, samedi à Playa Jacó, Justine Dupont et Pauline Ado sont à une marche de la finale des World Surfing Games 2016 au Costa Rica. Le podium du classement des nations est toujours à portée de l’équipe de France.



On ne sait pas jusqu’où Justine Dupont et Pauline Ado vont aller mais on peut déjà leur tirer un grand coup de chapeau. Imperturbables, les deux filles de l’équipe de France ont franchi une nouvelle marche vers la finale des World Surfing Games.
On sait par contre, que le Costa Rica réussi généralement aux Bleus : Jérémy Florès (surf) et Antoine Delpero (longbaord) y ont été sacrés en 2009. Une fille en or demain ? C’est largement faisable. Une autre en argent ? Ce serait un doublé inédit; mais certainement pas un hold up.
Justine Dupont trace sa route
Samedi, Justine Dupont a continué sa route dans le tableau principal en prenant la deuxième place derrière l’Américaine Tia Blanco. Une petite erreur tactique a valu la première place à la Landaise qui a promis de ne plus en faire demain. En frappant fort sur ces combinaisons de manoeuvres et en partant sur les vagues de série, Justine ne peut pas être inquiété. Opposée dimanche matin à Tia Blanco (USA), Dominic Barona (Equateur) et Teresa Bonvalot (Portugal), la Française devra faire un ou deux pour rallier directement la grande finale.
Quelles adversaires pour les Bleues ?
Efficace et toujours bien positionnée, Blanco est appréciée des juges par son style. Elle n’a pas la puissance, ni la technique des deux Françaises. Dominic Barona, elle, a davantage de puissance et déménage si la vague coopère. Bonvalot, encore junior, semble monter en puissance et a, d’ailleurs, scoré le total du jour samedi (17,84 pts).
Finale mode d’emploi
Quant les deux premières accèderont directement à la grande finale, les deux « perdantes » de cette finale de tableau auront une seconde chance en retrouvant Pauline Ado et la puissante Péruvienne Melanie Giunta en finale des repêchages. De nouveau, les deux premières monteront en grande finale pour disputer le titre mondial, alors que la 3e et la 4e de cette série seront respectivement classée 5e et 6e au général.
Le marathon de Pauline Ado
Samedi, Pauline Ado a continué son marathon dans le tableau des repêchages en surfant à deux reprises en moins de 50 minutes. D’abord large vainqueur de sa série du tour 5 avec deux vagues prises rapidement et exploitées à merveille jusqu’au rivage, la Basque a ensuite eu plus de mal à se qualifier pour le tour suivant. Trop au nord, elle a raté la première bonne série de vagues, laissant les deux Péruviennes Melanie Giunta et Anali Gomez se détacher.
Comment retourner la série en 5 minutes
Troisième du heat, sans priorité, Ado a rusé avec la tête et les bras pour renverser la situation dans les 5 dernières minutes. Une première bonne vague puis une seconde sous le nez de Gomez lui permettait de sortir vainqueur d’une très courte tête : 12,94 contre 12,87 à Giunta, et 12,37 à Gomez.
La France revient sur le podium
Au classement général provisoire, la présence des deux Françaises au dernier jour de compétition permet aux Bleus de remonter sur podium. Les voici devant le Costa Rica (4e) qui a permis ses deux filles et sa tête de série n.1 Carlos Munoz; mais peut toujours compter sur le champion du monde en titre Noe Mar McGonagle. Le Portugal est en tête devant le Pérou. Les USA sont 5e avec la seule Tia Blanco encore en lice. Le Japon, 7e, désormais sans représentant est lui totalement hors course.

RÉSULTATS
Tour 4 dames, tableau principal
Série 1 : 1. Tia Blanco (USA) 13,20 pts, 2. Justine Dupont (France) 12,80 pts, 3. Carol Henrique (Portugal) 10,07
Repêchages 6 dames
Série 2 : 1. Pauline Ado (France) 16,43 pts, 2. Anali Gomez (Pérou) 14,00 pts, 3. Ella Williams (NZ) 10,94 pts
Repêchages 7
Série 1 : 1. Pauline Ado (France) 12,94, 2. Melanie Giunta (Pérou) 12,87 pts, 3. Anali Gomez (Pérou) 12,37 pts, 4. Carol Henrique (Portugal) 8,97 pts

Aloha Cup (relais) : 1. Etats-Unis, 2. Argentine, 3. Costa Rica, 4. Nouvelle-Zélande 


LE PROGRAMME DE DIMANCHE
[En heures françaises]
17h30 : Justine Dupont, finale de tableau
18h10 : Pauline Ado, finale de repêchages
18h50 : finale dames
19h15 : finale messieurs


LE SÉRIES DES FRANÇAISES
Finale tableau
Tia Blanco (USA, Dominic Barona (Equateur), Teresa Bonvalot (Portugal), Justine Dupont (France)
Finale repêchages
Pauline Ado (France), Melanie Giunta (Pérou), 3e finale de tableau, 4e finale de tableau
Grande finale dames
1re finale de tableau, 2e finale de tableau, 1re finale de repêchages, 2e finale de repêchages

RÉACTIONS
Justine Dupont (qualifié pour la finale du tableau principal dames)
« Ce n’était pas évident, le placement changeait beaucoup. J’étais prête à ça en ayant bien observer le spot. J’ai bien construit ma série même si je fais encore une petite erreur. Mais c’est mieux de la faire maintenant car prendre la première ou la deuxième place revient au même puisque je passe au tour suivant. J’apprends encore de cette erreur, en espérant que je n’en ferai plus. Après ma première bonne vague, j’ai construit ma deuxième note pour me garantir un back up. J’aurais du ensuite me concentrer sur les grosses vagues et monter mon niveau. Les plus grosses vagues m’auraient permis avoir plus d’amplitudes dans mes manoeuvres. Le but est de passer. Je garde la confiance, le même rythme. Le dernier jour c’est demain. Je pense uniquement à la série d’après. Le dernier jour est un jour comme les autres. J’imagine même qu’il y en aura un autre !... Comme ça, je reste dans le même état d’esprit, je garde la même énergie. »

Pauline Ado (qualifié pour la finale des repêchages dames)
« La première série s’est très bien passée, j’ai très vite eu mes deux scores. C’était idéal. La deuxième série, ce fut tout l’inverse. A 5 minutes de la fin, j’étais dans une très mauvaises position : troisième, avec les deux Péruvienns devant moi qui avaient la priorité. Je sentais la fin venir. Je me suis dit : il faut les faire ramer sur une vague, pour qu’elles perdent leur priorité et que je puisse avoir encore une vague. J’ai réussi à saisir ma chance, j’ai ramé très fort, et je suis passée. J’ai bataillé ferme. J’ai beaucoup ramé et pris sur moi. Je suis contente car je n’ai rien lâché. C’est difficile de retourner la vapeur. Je vais bien me reposer et me re-concentrer pour demain (dimanche). Mentalement, c’est bien. J’ai fais pas mal de séries ces derniers jours. A ce niveau, tout le monde est capable de faire des 8 ou 9 points. Mais je vais me battre jusqu’au bout. J’espère qu’avec Justine on va frapper fort. Nos surfeurs ont été énormes ! Leur attitude est géniale. Ils sont là pour nous, ils vont nous chercher de l’eau, des fruits, c’est génial. C’est pour ça qu’on fait les ISA, pour cet esprit d’équipe. »

LE CLASSEMENT GÉNÉRAL PROVISOIRE
1. Portugal 3981 pts
2. Pérou 3745 pts
3. France 3308 pts
4. Costa Rica 3055 pts
5. Etats-Unis 2860 pts
6. Argentine 2725 pts
7. Japon 2576 pts
8. Vénézuela 2375 pts
9. Equateur 2218 pts
10. Nouvelle-Zélande 2179 pts
11. Australie 2123 pts
12. Afrique du Sud 2058 pts
(26 équipes)

LIVE
La compétition est à suivre en Live commenté (anglais et espagnol) sur >>
http://isaworlds.com/wsg/2016/en/live/

LE POINT SUR LES FRANÇAIS
Justine Dupont est en finale du tableau principal dames
Pauline Ado est en finale des repêchages dames
Dimitri ouvré éliminé au 6e tour des repêchages; 16 place au général
Médi Véminardi éliminé au 5e tour des repêchages; 22e place au général
Marc Lacomare, éliminé au 4e tour repêchages; 31e place au général
Charly Martin, éliminé au 4e tour repêchages; 31e place au général

REPÊCHAGES, MODE D'EMPLOI
Depuis 1992, l’ISA a instauré un format de compétition à double élimination avec un tableau principal et un tableau de repêchages. En faisant premier ou deuxième de sa série, le surfeur avance dans le tableau principal jusqu’à la grande finale qui décide du titre mondial. En faisant 3e ou 4e, de n’importe quel tour, il est versé dans le tableau de repêchages. Avec la possibilité, à condition de toujours faire 1er ou 2e de chaque série, de rejoindre la grande finale.

L’ÉQUIPE DE FRANCE
Surfeurs
Marc Lacomare
Charly Martin
Medi Véminardi
Dimitri Ouvré
Pauline Ado
Justine Dupont
Staff
Jean-Luc Arassus (président de la Fédération Française)
Stéphane Corbinien (directeur des équipes de France)
Patrick Florès (entraîneur national)
Pierre-Marc Gaillard (kiné)
Thierry Durantel (docteur)
Bruno Truch (juge français ISA)

LES WORLD SURFING GAMES
Les INS ISA World Surfing Games sont une compétition calquée sur le modèle Olympique, qui ont lieu chaque année depuis 1964. Ils réunissent cette année 28 nations. Chaque équipe est composée de 4 messieurs et 2 dames. Les surfeurs concourent pour les titres mondiaux individuels mais aussi pour le titre mondial des nations.
Le Costa Rica, pays hôte de cette édition, est le tenant du titre après sa victoire l’an dernier au Nicaragua. Les deux champions du monde, Noe Mar McGonagle (Costa Rica) et Tia Blanco (USA), sont présents sur cette édition.
Le spot de la competition, Playa Jacó, se trouve sur la côte Pacifique, à environ 100 km de San José, la capitale du pays.

Les 3 dernières éditions
Palmarès des Nations
2015 – Costa Rica (Nicaragua)
2014 – Pérou (Pérou)
2013 – Afrique du Sud (Panama)
Palmarès Messieurs
2015 – Noe Mar McGonagle (Costa Rica)
2014 – Leandro Usuna (Argentine)
2013 – Shaun Jobert (Afrique du Sud)
Palmarès Dames
2015 – Tia Blanco (USA)
2014 – Analí Gomez (Pérou)
2013 – Dimity Stoyle (Australie)

Vidéo associée

Dernière modification le : 14 août 2016
Évaluer cet élément
(0 Votes)
Retour en haut

Les Partenaires Officiels  de la Fédération

BPdacia