surfingfrance.com

Les juniors sont à Jiquiliste

Nommé Mignot inspiré ce jeudi matin sur le spot de Popoyo à quelques centaines de mètres du site des Mondiaux juniors que l'équipe de France va reconnaître dans la journée. (Photo Stéphane Sisco/FFS) Nommé Mignot inspiré ce jeudi matin sur le spot de Popoyo à quelques centaines de mètres du site des Mondiaux juniors que l'équipe de France va reconnaître dans la journée. (Photo Stéphane Sisco/FFS)

VIDEO - L'équipe de France est arrivée à Popoyo, le site où elle séjournera durant les championnats du monde juniors ISA du Nicaragua, qui débutent ce week-end à quelques centaines de mètres de là. Le voyage a été mouvementé mais la première session matinale dans les eaux chaudes du Pacifique a comblé les kids.

Avec un départ à 7h30 de Bordeaux mercredi et une arrivée à 5 heures locales le lendemain matin à l'hôtel, le voyage a été long, très long. Trente heures et huit autres de décalage horaire pour la délégation tricolore, qui a connu un nouveau déplacement folklorique. En premier lieu, une énorme tempête à Atlanta (USA) où l'escale de quatre heures a doublé de durée. Coincée dans leur avion pour Managua, les Français ont attendu que le vent, la pluie et l'orage se calment et que l'aéroport international puisse rouvrir. Prévue aux alentours de minuit, leur arrivée sur place à Popoyo a ensuite était considérablement retardée. La faute à un autre déluge, qui s'est abattu sur la côte Pacifique du Nicaragua et a fait déborder toutes les rivières sur la "route" du site des World Juniors Sufing Games.
Au bout du monde après 30 heures de voyage
Parler de "bout du monde" pour décrire le lieu de ces WJSG est un doux euphémisme. En pleine nuit, à 2h30, les deux bus de la délégation n'ont pu franchir un dernier court d'eau en cru. Deux heures, de plus, à attendre le renfort de 4x4 puissants pour achever ce parcours interminable et usant. C'est donc au petit matin que les Bleus ont pris possession de leurs quartiers, dans un hôtel dominant deux baies et une bonne demi-douzaine de spots. Après un copieux petit-déjeuner, nos juniors ont pu aller surfer dans un bon mètre cinquante. Ah oui, on oubliait, cinq d'entre eux n'avaient pas leurs planches ni leur bagage en soute à l'arrivée… La solidarité a marché et tous ont toutefois pu surfer. Dernier point, un des coaches a eu un souci de passeport à Roissy, n'a pu embarquer et n'arrivera que ce soir au Nicaragua. 
On dira que le pire est passé et que la scoumoune est désormais derrière l'équipe de France. En observant les sourires des kids ce matin après une session en boardshort, eh oui l'eau est à 27°, on se doute qu'à 16-18 ans, on ne se soucie guère de ces péripéties.
Dès ce jeudi après-midi, les choses sérieuses vont commencer avec la reconnaissances du spot de compétition. Samedi, ce sera la cérémonie d'ouverture. Dimanche, le début des championnats du monde.

A Jiquiliste, Stéphane Sisco, SurfingFrance

L'équipe de France
- 18 ans garçons
Nelson Cloarec (Capbreton)
Diego Mignot (Biarritz)
Andy Criere (Hendaye)
Elliot Ivarra (Guadeloupe)
- 16 ans garçons
Nommé Mignot (Biarritz)
Arthur Lassée (Capbreton)
Tim Bissot (Guadeloupe)
Gatien Delahaye (Guadeloupe)
- 18 ans ondines
Joséphine Costes (Hossegor)
Marie Troja (La Réunion)
- 16 ans ondines
Kim Veteau (Guadeloupe)
Tessa Thyssen (Guadeloupe)

Le staff
Team manager : Stéphane Corbinien
Head coach : Patrick Florès
Coaches : Yann Martin, Nicolas Berthé, Amandine Sanchez
Docteur : Thierry Durantel
Kiné et présentateur physique : Pierre Marc Gailard
Relations internationales : Xavier Delanne
Juges : Bruno Truch et Thierry Vidal

 

Vidéo associée

Dernière modification le : 08 juin 2013
Évaluer cet élément
(1 Vote)
Retour en haut

Les partenaires de la Fédération

  ministere18 Région Nouvelle Aquitaine Conseil General des Landes  L'Equipe France Bleu Logo mycoachsport noir Logo Sojasunallianz