Les Mondiaux juniors Vissla débutent samedi

Les Mondiaux juniors Vissla débutent samedi  © FFS
Les « 2016 VISSLA ISA World Junior Surfing Championship », autrement dit les Mondiaux juniors des Nations, débutent ce samedi sur l’île de Saõ Miguel, dans l’archipel des Açores. 350 surfeurs issus de 39 pays, record battu en 37 éditions, vont se disputer les 4 titres individuels, celui du relais (Aloha Cup) et le titre tant convoités des nations.

Six semaines après l’annonce de l’inclusion du surf dans le programme olympique pour les JO de Tokyo-2020, ces championnats du monde juniors sont les premiers de l’ère olympique. Ils proposent aussi le plateau le plus large jamais connu en 37 éditions, dont la première, rappelons-le avait eu lieu à Biarritz en 1980. Ce qui démontre l’engouement que suscitent les JO auprès de la jeunesse mondiale du surf. Des futurs talents, dont certains représenteront peut être leur pays dans quatre ans au Japon, sont aux Açores en cette fin septembre.
Un plateau très relevé
Parmi les teams le plus consistants, on retrouve évidemment les Etats-Unis et Hawaii, les deux derniers champions en titre, mais aussi le Brésil, Tahiti, le Japon, l’Espagne et le Portugal qui surfera à domicile. Vice-championne du monde ces deux dernières années, la France est elle aussi un sérieux client pour le podium.
Un palmarès prestigieux qui compte cinq Français
Ces Mondiaux de l’International Surfing Association ont été gagnés et ont révélé par le passé des surfeurs comme : Gabriel Medina (Brésil, 2010), Tatiana Weston-Webb (Hawaii, 2014, 2013), Filipe Toledo (Brésil, 2011), Tyler Wright (Australie, 2010, 2009), Alejo Muniz (Brésil, 2008), Sally Fitzgibbons (Australie, 2007), Julian Wilson (Australie, 2006), Owen Wright (Australie, 2006), Stephanie Gilmore (Australie, 2005, 2004), Matt Wilkinson (Australie, 2004) ou encore le récent vainqueur du CT de TRestles Jordy Smith (Afrique du Sud, 2003). Côté français : Vétea David (1986), Pauline Ado (2004), Cannelle Bulard (2011), Léo-Paul Etienne (2014) et Tessa Thyssen (2015) ont eux aussi été champions du monde junior.
Un spot très consistant
Situé à 1500 km à l’ouest du Portugal, l’archipel des Açores (9 îles) est un véritable aimant à houles. Les vagues devaient aller de 1m20 à plus de 2 mètres tout au long des neuf jours de compétitions. Le spot de Praia de Monte Verde se situe au nord de l’île principale de Saõ Miguel. Il s’agit d’un beach break consistant, avec deux pics bien définis qui proposent des droites et des gauches.
Petit jeudi, gros vendredi
Arrivée dans la nuit de mercredi à jeudi à Saõ Miguel, les Français ont pu surfer des conditions vraiment différentes entre jeudi et vendredi. De petites vagues très propres avec deux pics bien définis le premier jour; puis des vagues très puissantes avec l’entrée d’une longue houle bien solide vendredi. Quatre sessions en deux jours qui ont permis aux 12 jeunes français de prendre leurs repères, même si le spot a rapidement saturé avec autant de monde à l’eau.
La houle devrait un peu décliner samedi, dimanche et lundi, avant de revenir encore plus forte mardi et mercredi prochain (2m+) et s’installer aux alentours du 1m50 jusqu’à la fin des championnats.
Cérémonie d’ouverture ce samedi matin
Le temps des entraînements prendra fin samedi matin puisque la cérémonie do’uverture se tiendra à partir de 10h30 (à suivre en live sur isaworlds.com à 12h30 françaises). La présentation des équipes, le mélange des sables et les discours des officiels passés, la direction de compétition devrait lancer la compétition dans l’après-midi.
Les repêchages annulés ?
Avec une demi-journée d’avance inhabituelle mais la très forte participation pour cette édition 2016 oblige l’ISA a revoir ses plans. Il se peut par ailleurs que le directeur de compétition annonce lors de la réunion des team managers, vendredi soir, que le système de double élimination et du tableau de repêchages est exceptionnellement abandonné cette année, afin de pouvoir aller jusqu’aux finales dimanche prochain.


L’ÉQUIPE DE FRANCE
Moins de 18 ans
Len’s Arancibia (Pays Basque)
Titouan Boyer (St Martin)
Léo-Paul Etienne (Guadeloupe)
Colin Doyez (La Réunion)
Moins de 16 ans
Mathis Crozon (La Réunion)
Marco Mignot (Landes)
Thomas Debierre (Guadeloupe)
Erwan Blouin (Gironde)
Moins de 18 ans filles
Juliette Brice (Gironde)
Nina Reynal (St Barth)
Moins de 16 ans filles
Uhaina Joly (Pays Basque)
Neis Lartigue (Pays Basque)
Staff
Stéphane Corbinien (directeur équipe de France)
Michel Plateau (DTN)
Nicolas Berthé (coach)
Jean-Robert Vignes (coach)
Yann Martin (coach)
Thierry Durantel (docteur)
Pierre-Marc Gaillard (kiné)
Stéphane Sisco (médias)

LIVE
Les Mondiaux juniors sont à suivre en live du 17 au 25 septembre sur : http://isaworlds.com/juniors/2016/en/live/
Il y a deux heures de décalage entre les Açores et la France. Quand il est 8h à Saõ Miguel, il est 10h à Paris.

LE PALMARÈS
Champions du monde des nations
2015 – USA ; France 2e
2014 – Hawaii ; France 2e
2013 – Australia ; France 3e
Messieurs -18 ans
2015 – Leonardo Fioravanti (Italie)
2014 – Luan Wood (Brésil)
2013 – Josh Moniz (Hawaii)
Filles - 18 ans
2015 – Tessa Thyssen (France)
2014 – Tatiana Weston-Webb (Hawaii)
2013 – Tatiana Weston-Webb (Hawaii)
Messieurs -16 ans
2015 – Stevie Pittman (USA)
2014 – Leo-Paul Etienne (France)
2013 – Jacob Wilcox (Australie)
Filles -16 ans
2015 – Summer Macedo (Hawaii)
2014 – Mahina Maeda (Hawaii)
2013 – Mahina Maeda (Hawaii)
Dernière modification le : 19 septembre 2016
Évaluer cet élément
(0 Votes)
Retour en haut

Les Partenaires Officiels  de la Fédération

BPdacia