• Accueil
  • H. Niveau
  • Equipe de France
  • Actualités
  • Olivia Piana : « Apporter ma petite pierre à l'édifice »

Olivia Piana : « Apporter ma petite pierre à l'édifice »

Session surf ce lundi à Péniche pour la double championne d’Europe et vice-championne du monde de race. Session surf ce lundi à Péniche pour la double championne d’Europe et vice-championne du monde de race.  © FFSurf

Double championne d’Europe de Sup race en titre, la Française Olivia Piana remet sa suprématie en jeu cette semaine sur l’EuroSup portugais de Péniche (6-11 juin), dont elle est la grande favorite.


« Le chemin est plus important que la destination. » Olivia Piana a fait de cette maxime son leitmotiv. Multiple championne de France, médaillée d’or sur le continent et d’argent sur la planète Sup, la Varoise confie que le partage des sensations sur les courses auxquelles elle prend part prime avant tout le reste.
« Aucune pression, juste du plaisir »
Au Portugal, qu’elle découvre son Sup sous les pieds, Piana confie n’avoir « aucune pression » et se dit avant tout « heureuse de renfiler la tenue de l’équipe de France et retrouver l’encadrement technique. » Et si elle reconnaît « être bien entourée à longueur d’année sur (mes) courses individuelles », elle déclare que « l’équipe de France est une belle synergie pour avancer » et souffle être « très chanceuse de faire partie de cette équipe et de la Fédération française de surf. Je dis encore merci pour tous les moyens mis en place par la Fédération. »
« J’hallucine d’avoir Justine Dupont dans l’équipe ! »
Ce lundi, après avoir découvert le Portugal et rencontré pour la première fois Justine Dupont, engagée en Sup surf - « J’hallucine d’avoir Justine dans l’équipe, quelle belle surprise ! » - Olivia est allée goûter à l’océan Atlantique. Un premier contact qu’elle a voulu dans les vagues. « Je n’avais pas envie de ramer, je ne voulais que du fun, me faire plaisir, juste surfer », lance-t-elle en rigolant, avant d'ajouter que « surfer est ma récompense. »
« Surfer est prioritaire pour récupérer »
La prime aux efforts fournis ces derniers temps sur les courses de race qui s’enchaînent tous les week-ends depuis bientôt deux mois. « J’ai vraiment beaucoup ramé ces derniers temps. Le plaisir dans les vagues est prioritaire en ce moment. Même si, bizarrement, je ne suis pas trop fatiguée. J’avais peur du burn out mais ça va. Je pense que mon entraînement cet hiver et ma bonne nutrition font que je suis bien. J’ai de bonnes sensations. »
« Un sport authentique »
Qu’elle s’attachera à traduire sur le plan d’eau portugais cette semaine avec la technical race mercredi et la longue distance (12 km) vendredi. « Je vais m’écouter, donner le meilleur de moi-même et prendre du plaisir avant tout », récite-t-elle à l’envie. « J’adore l’ambiance sur les compétitions de Sup. Tu donnes de l’énergie mais tu en reçois tout autant avec des gens géniaux. Ce partage fait du bien. Quand je suis avec des gens qui ont une telle joie de vivre, je me sens bien. Le Sup pour moi est un sport authentique. Il y a un côté passion qui fait que tout va bien. »
« Je kiffe le partage pas mon égo »
Le titre européen ? « C’est important mais, personnellement, je ne ressens rien de particulier à gagner. C’est bizarre mais je n’ai pas d’émotion particulière. Ce que je kiffe c’est le partage, pas l’égo. On dit que c’est le chemin qui est plus important que la destination. Je suis plus dans l’état d’esprit de pousser ce sport que j’aime vers le haut, à mon échelle, qu’à penser collectionner des médailles. J’apporte ma petite pierre à l’édifice. »
Dans le camp français, on se réjouit de la présence d’une personnalité aussi forte doublée d’une athlète exceptionnelle. Quant à la « petite pierre », on espère qu’elle se changera en deux médailles d’or cette semaine à Péniche.


L’EUROSUP EN BREF


L’EQUIPE DE FRANCE

Arutkin Arthur (Sup race, Lille)
Carpentier Benoît (Sup surf, Brest)
Dupont Justine (Sup surf, Seignosse)
Piana Olivia (Sup race, Six Fours)
Puyo Titouan (Sup race, Nouméa)
Rollet Pierre (Sup surf, Bayonne)

Corbinien Stéphane (directeur des équipes de France)
Lougarot Serge (entraîneur, cadre technique national)
Stéphane Sisco (médias)
David Noirrit (chef juge Fédération européenne de Surf)
Bruno Truch (juge France)


LE PROGRAMME


Lundi 5 juin
14h - 18h : check in des équipes
17h : meeting des juges
21h : meeting des team managers
Mardi 6 juin
9h : parade des nations et présentation des équipes au centre de Péniche
14h : début de la compétition de Sup surf
14h30 - 18h : mesure des planches et homologations du matériel de race
Mercredi 7 juin
8h - 18h : compétition de Sup surf et de technical race
8h30 - 10h : mesure des planches et homologations du matériel de race
Jeudi 8 juin
8h - 18h : compétition de Sup surf
Vendredi 9 juin
8h - 18h : compétition de Sup surf
Longue distance (horaire à définir selon la météo)
Samedi 10 juin
8h - 18h : finale compétition de Sup surf
Cérémonie de remise des médailles (après-midi)
Dimanche 11 juin
Journée supplémentaire si besoin

 

Dernière modification le : 05 juin 2017
Évaluer cet élément
(1 Vote)
Retour en haut

Les Partenaires Officiels  de la Fédération

BPdacia