surfingfrance.com
  • Accueil
  • Haut Niveau
  • Equipe de France
  • Actualités
  • Piana vice-championne du monde, Arutkin et Manciet en bronze

Piana vice-championne du monde, Arutkin et Manciet en bronze

Piana vice-championne du monde, Arutkin et Manciet en bronze  © FFS
L’équipe de France a récolté quatre médailles ce mercredi à Fidji où se disputent les championnats du monde de Stand Up Paddle et Paddleboard 2016 (12-20 novembre). Olivia Piana est passée tout près de la victoire et remporte la médaille d’argent en Sup dames. Egalement aux avants-postes, Arthur Arutkin est médaillé de bronze en Sup messieurs, tout comme Flora Manciet en Prone Paddleboard dames. Titouan Puyo prend la 4e place en Sup messieurs et la médaille de cuivre qui va avec.

Le bateau du clan français a longtemps cru aux titres mondiaux d’Olivia Piana et d’Arthur Arutkin. Les deux racers aussi. Sur le spot de Cloudbreak, à peine agité par un vent modéré de sud-est, les tricolores ont brillé tout au long de la journée de mercredi à Fidji.
Manciet ouvre le compteur bleu
Après des qualifications sans écueil en matinée pour les six athlètes français engagés, ce sont les Prone Paddleurs qui ouvraient les débats des quatre finales du jour. Auteure d’un départ canon, Flora Manciet a su rester dans le sillage de Harriet Brown (Australie) et Dannielle McKenzie (Nouvelle-Zélande) pour s’échapper du peloton et, surtout, contenir durant plus de 20 minutes les attaques de l’Espagnole Itzial Abascal. Relançant sans cesse, la Française a tenu son pari lancé la veille : assurer le Top 5 et tout faire pour montrer sur le podium.
Lalane Top 8 en prone
Ses homologues masculins ont eu, eux, davantage de mal à s’immiscer dans la tête de leur course. Pourtant très bien partis, Jérémie Camgrand et Julien Lalane ont été irrémédiablement lâchés par les grands favoris australiens, néo-zélandais et américains. Pour avoir tenté un pari osé dans les vagues, Camgrand se retrouvait même en queue de peloton de la finale. De son côté, Lalane montait en puissance et assurait sa présence dans le Top 8 de la course. Place qu’il maintenait jusqu’à l’arrivée. Au prix d’un énorme effort, Camgrand coupait finalement la ligne en 13e position.
Piana s’offre une nouvelle médaille d’argent
Pas le temps de souffler à Cloudbreak puisque dans la foulée, la direction de course lançait la finale dames. Idéalement partie dans le sillage de Candice Appleby et Penelope Armstrong, Olivia Piana ne se résignait pas à suivre la cadence des deux favorites mais a imprimé son rythme. Au premier tour, la Varoise filait seule en tête et tandis qu’Appleby perdait totalement pied, Piana se retrouvait en duel avec Armstrong. La Kiwi faisait la différence en remontant face au vent avec une planche mieux adaptée et déposait finalement la Méditerranéenne. Laquelle récolte une troisième médaille d’argent mondiale après celles de 2013 au Pérou. Celle-ci a toutefois davantage de saveur car elle est décrochée devant Appleby.
Une course de folie en Sup messieurs
Les messieurs concluaient la journée en milieu d’après-midi. Si Arutkin réussissait son départ, Puyo se retrouvait coincé dans le trafic. Le jeune champion de France de la spécialité parvenait à fausser compagnie au Danois Casper Steinfath, double champion du monde de la technical race. Arutkin virait en tête au premier tour mais chutait au passage de bouée. Cinquième, il remontait de nouveau ses adversaires et repassait en tête. Derrière, Puyo faisait son retard et sa cadence promettait un final exaltant. Dans la dernière ligne droite, les deux Français se positionnaient aux avant-postes et on se mettait à y croire dans le clan tricolore.
Arutkin et Puyo coiffés sur le fil
Plus à l’intérieur sur le récif, Steinfath parvenait à surfer une petite vague sortie de nulle part pour prendre 50 m d’avance et filer droit vers un troisième sacre. Arutkin deuxième, Puyo troisième; le podium semblait fou à 100 m de l’arrivée. Revue dont ne sait où, Kai Lenny (Hawaii) passait la multipliée pour les déposer et s’emparer de la médaille d’argent. Quelle course !
Place à la longue distance
L’équipe de France bouclait ainsi sa journée avec quatre belles médailles et de précieux points pour le classement général des nations.
Ce jeudi, les filles seront toutes au repos alors que les messieurs (Sup et Paddbleboard), s’attaqueront à la longue distance. 17 km entre le récif de Cloudbreak et l’île de Musket Cove, au large de Nandi. Arutkin et Puyo, champion du monde en 2014, font assurément parti des favori. Se seront-ils remis de leurs efforts ?


LES RÉSULTATS

Stand Up Paddle messieurs
1. Casper Steinfath (Danemark)
2. Kai Lenny (Hawaii)
3. Arthur Arutkin (France)
4. Titouan Puyo (France)
5. Slater Trout (USA)

Stand Up Paddle dames
1. Penelope Armstrong (NZL)
2. Olivia Piana (France)
3. Candice Appleby (USA)
4. Karla Gilbert (Australie)
5. Lina Augaitis (Canada)

Prone Paddleboard messieurs
1. Matt Poole (Australie)
2. Lachine Lansdowne (Australie)
3. Scott Cowdrey (NZL)
4. Jack Bark (USA)
5. Hunter Pflüger (Hawaii)
8. Julien Lalane (France)
13. Jérémie Camgrand (France)

Prone Paddleboard dames
1. Harriet Brown (Australie)
2. Dannielle McKenzie (NZL)
3. Flora Manciet (France)
4. Itzial Abascal (Espagne)
5. Leane Darling (Hawaii)


RÉACTIONS

Olivia Piana (vice-championne du monde de technical race en Sup)
« Je ne suis partie pas trop fort. J’ai chuté à la première bouée. Ça m’a fait bizarre. J’ai pu me détacher sur les parties downwind. J’ai pu rejoindre la Néo-Zélandaise mais elle avait une planche bien meilleure que la mienne face au vent. Ça n’enlève en rien sa performance. C’était une super course et je suis très contente car je termine pour la première fois devant Candice Appleby. J’aurais voulu gagner. Je n’étais pas très loin. Merci à l’équipe de France et tous ceux avec lesquels je m’entraîne à longueur d’année. Egalement merci à mes amis et ma famille. Il reste une autre course, vendredi, avec la longue distance (17 km). Je vais partir tranquillement et je verrai au niveau des îles en espérant qu’il y ait un peu de vent pour bien glisser sur ce parcours superbe. »

Arthur Arutkin (médaille de bronze de technical race en Sup)
« Ce fut une course étonnante, il s’est passé beaucoup de choses. Je suis bien parti, j’ai même pris la tête. Mais je me suis bloqué dans une bouée. Je suis quand même reparti en tête. Mais je n’avais plus de jus sur le dernier run. Je suis un peu déçu mais à la fois très content de faire 3e, d’autant que Titouan Puyo fait 4e. Le final a été dingue. J’étais vraiment en forme et en confiance. Je ne me suis jamais autant donné. J’étais épuisé mais bien placé. Casper (Steinfath) a pris une vague magique. Kai (Lenny), lui, revient incroyablement et nous dépose sur la ligne. »

Flora Manciet (médaille de bronze de technical race en prone paddle)
« C’était très venté, il y avait beaucoup de clapots. J’ai beaucoup aimé ce parcours avec beaucoup de virages. Je n’ai pas raté le wagon des deux premières. Je suis restée dans leur sillage et j’ai pu garder cette troisième place tout au long de la course. J’ai voulu à la fois assurer le podium mais aussi ne pas trop me fatiguer car il y a la longue distance après-demain (vendredi aux Fidji). »

LE PROGRAMME DU JOUR
LONGUE DISTANCE CLOUDBREAK - MUSKET COVE, 17 KM A PARTIR DE 20H30 FRANÇAISES

LIVE : http://isaworlds.com/sup/2016/en/live/


LES LISTES DE DÉPART

PROGRAMME DES MONDIAUX
Jeudi 17 novembre : SUP et Prone Distance Races messieurs, départ à Cloudbreak - arrivée à Musket Cove
vendredi 18 novembre : SUP et Prone Distance Races dames, départ à Cloudbreak - arrivée à Musket Cove
Samedi 19 novembre : finales Sup surfing à Cloudbreak
Dimanche 20 novembre : relais, cérémonie de clôture

L’ÉQUIPE DE FRANCE
SUP Surfing
Jeremy Massière (Landes)
Benoit Carpentier (Bretagne)
Caroline Angibaud (Vendée)
SUP Racing
Titouan Puyo (Nouvelle-Calédonie)
Arthur Arutkin (Nord)
Olivia Piana (Var)
Paddle Racing
Julien Lalanne (Landes)
Jeremy Camgrand (Pyrénées atlantiques)
Flora Manciet (Landes)
Staff
Président de la FFSurf : Jean-Luc Arassus
Team manager : Stéphane Corbinien
Coach : Serge Lougarot
Médecin : Pascal Depaire
Média : Stephane Sisco
Chef juge: David Noirrit
Dernière modification le : 16 novembre 2016
Évaluer cet élément
(0 Votes)
Retour en haut

Les partenaires de la Fédération

  ministere18 LOGO AQUITAINE 2016 Conseil General des Landes  L'Equipe France Bleu Logo mycoachsport noir Logo Sojasunallianz