Un quatuor en mode guerrier

Justine Dupont a remporté haut la main sa série avec le total du jour et file au 4e tour dames. Justine Dupont a remporté haut la main sa série avec le total du jour et file au 4e tour dames.  © FFS

L’équipe de France dispose de quatre surfeurs encore en lice à l’aube du 6e jour des INS 2016 World Surfing Games (6-14 août) au Costa Rica. Justine Dupont est à deux tours de la grande finale chez les dames. Pauline Ado, Dimitri Ouvré et Médi Véminardi sont en repêchages. C’est terminé pour Marc Lacomare et Charly Martin. Les Bleus sont passés en mode guerrier pour continuer leur route sur ces Mondiaux.



Après la drôle de journée de mercredi, qui a envoyé les quatre surfeurs français en repêchages, les Bleus avaient promis de relever la tête à Playa Jacó. Dès la première série, Justine Dupont envoyait le signal. Dans de belles vagues avec l’arrivée d’une nouvelle houle, la Landaise a fait un retour en grande forme.
Justine Dupont patiente et appliquée
Patiente et appliquée, elle obtenait 8 points sur sa première vague pour un très gros roller enchaîné avec un reentry sur la plus grosse vague surfé de ce 3e tour. Elle enchaînait avec un 6,07 pts pour terminait avec un 7,97 pts sur un gros flotter, un roller et un reentry. Bref, le total de la journée féminine (15,97 pts). Oubliée les petites erreurs tactiques qu’elle avait concédé les jours précédents, Dupont a frappé fort.
Pauline Ado passe au travers
Pauline Ado, la meilleure surfeuse de la compétition jusqu’à ce jeudi, semblait davantage à la peine pour se situer sur le spot. Une droite par ci, une gauche par là. Mais pas de scores majeurs comme au 1er et 2e tour. A l’inverse de Tia Blanco (USA), championne du monde en titre, qui trouvait les bombes; et de Teresa Bonvalot (Portugal), championne d’Europe junior, qui doublait l’Hendayaise pour 0,40 pt dans les dernières minutes avec un 4,67 pts. Ado en repêchages, on ne doute pas de son expérience et de sa hargne pour vite rebondir et prendre comme il faut les cinq tours qui se présente à elle.
Dimitri Ouvré prend son envol
Mort de faim et oeil de guerrier, Dimitri Ouvré partait à la barrage dans la foulée. Le St Barth’, à qui les coaches avaient demandé de se lâcher totalement dans ces vagues, envoyait un énorme air reverse d’entrée pour calmer tout le monde. Jury compris, qui lui accordait un 8,50 pts bien mérité. Un peu à la pêche durant les minutes suivantes, Ouvré trouvait un dernière vague avec une nouvelle rampe et suffisamment de puissance pour de nouveau envoyer un reverse air encore plus haut. Le 9,17 pts qui accompagnait sa sortie de l’eau lui permettait de scorer le total du jour.
Marc Lacomare bloque à marée basse
Mais pas le temps de se reposer sur cette perf. Ouvré allait se reposer pour resurfer 2 heures plus tard au 5e tour des repêchages. Un tour où avaient, donc, été versés Marc Lacomare, Médi Véminardi et Charly Martin. Premier dans l’eau, Lacomare cassait son leash sur sa première vague et une tentative d’air. Tout au nord et dans le courant, il préférait ne pas perdre de temps à en changer.
Avec la marée basse et le vent on-shore, le plan d’eau devenait très difficile à lire. Sans doute trop au nord, le Landais laissait passer les quelques gauches sur lesquels le Japonais Masatoshi Ono et le Péruvien Joaquin del Castillo se jetaient. A la recherche d’un 3,98 pour passer, Lacamare s’arrêtait malheureusement là.
Ouvré-Véminardi font le ménage
Dans les série suivante, Ouvré était de retour à l’eau, en compagnie de Médi Véminardi. Les deux Français s’entendaient à merveille. Ouvré sur les gauches, Véminardi pour les droites. Un nouvel air reverse de l’Antillais lui donnait incertain confort (7,10 pts), les enchaînements de rollers de dos du Réunionnais lui permettaient de creuser son avance sur l’Américain Colt Ward et le Péruvien Alonso Correa. Au final, sans véritablement trembler, le duo passait au 5e tour des repêchages.
Erreur fatale pour Charly Martin
Il restait au capitaine Charly Martin à finir le travail sur une bonne note pour le clan français. Le choix des gauches au nord semblait hasardeux mais finalement prolifique pour le Guadeloupéen qui se glissait dans le sillage du local Tomas King, intouchable après un 8,67 pts sur la plus belle vague de la série. A la bagarre avec l’Américain Kevin Schulz et le Néo-Zélandais Billy Stairmand, Martin trouvait une belle gauche à deux gros turns (5,87 pts). Et malgré un gros reverse air de Schulz, Charly Martin était qualifié pour le 5e tour. Avant qu’il ne s’élance à 1 minute du buzzer sur la même vague que Tomas King qu’il n’imaginait pas lui faire un coup pareil. Cette erreur lui coûtait une interférence logique, sa deuxième place et sonnait la fin de sa compétition.
Supporteurs des copains
Jeudi soir, dans le camp français, il y avait des sourires et des mines tristes. Ceux qui continuent et ceux qui vont rester au bord de l’eau continuent à vivre ensemble. Les « Pardon les gars ! » prononcés vont s’envoler. Ce matin, Lacomare et Martin vont devenir les premiers supporteurs de l’équipe de France pour porter leurs copains le plus loin. A trois jours de l’emballage finale des World Surfing Games rien n’est terminé pour l’équipe de France. Elle dispose de quatre surfeurs de très haut niveau, rompus à l’exercice périlleux du circuit professionnel depuis des années. Ces Mondiaux peuvent être les leurs. Ils le savent et vont continuer à nous faire plaisir. Pour les copains, pour le drapeau.


RÉSULTATS


Tour 3 dames
Série 1 : 1. Justine Dupont (France) 15,97 pts, 2. Dominic Barona (Equateur) 12,60 pts, 3. Anali Gomez (Pérou) 9,84 pts, 4. Melanie Giunta (Pérou) 8,10 pts
Série 3 : 1. Tia Blanco (USA) 13,77 pts, 2. Teresa Bonvalot (Portugal) 10,27 pts, 3. Pauline Ado (France) 9,87 pts, 4. Codie Klein (Australie) 3,50 pts


Repêchages messieurs
Tour 3
Série 2 : 1. Dimitri Ouvre (France) 17,67 pts, 2. Dylan Southworth (Mexique) 12,90, 3. Kenta Ishikawa (Japon) 10,46, 4. Marcelo Rodriguez (Argentine) 10,10 pts
Tour 4
Série 2 : 1. Masatoshi Ono (Japon) 12,47 pts, 2. Matt - Lewis Hewitt (NZ) 10,13 pts, 3. Joaquin del Castillo (Pérou) 9,30 pts, 4. Marc Lacomare (France) 7,40 pts
Série 3 : 1. Dimitri Ouvre (France) 12,23 pts, 2. Medi Veminardi (France) 12,20 pts, 3. Colt Ward (USA) 8,20 pts, 4. Alonso Correa (Pérou) 8,04 pts
Série 5 : 1. Tomas King (Costa Rica) 15,17 pts, 2. Billy Stairmand (NZ) 10,76 pts, 3. Kevin Schulz (USA) 10,54 pts, 4. Charles Martin (France) 5,87 pts

L’EQUIPE DE FRANCE GLISSE AU 4e RANG
A l’issue de la 5e des 8 journées, l’équipe de France pointe désormais à la 4e place du classement des nations. Le Portugal et le Costa Rica, qui ont perdu chacun surfeur, sont à égalité à la 1re place avec 4,630 pts. Le Pérou occupe la 3e place avec un total de 4,410 pts. La France suit avec 4,380 pts. Le Japon est 5e avec 4,280 pts. Les Etats-Unis qui n’ont plus que 2 surfeurs sont 9es; l’Australie est 10e.
Le classement des nations est établi sur le maximum de points que peut obtenir chaque équipe au regard du nombre de compétiteurs dont elle dispose à l’issue de chaque journée.

LE POINT SUR LES FRANÇAIS
Justine Dupont est au 4e tour du tableau principal dames
Pauline Ado est au 4e tour des repêchages dames
Dimitri ouvré est au 5e tour des repêchages messieurs
Médi Véminardi est au 5e tour des repêchages messieurs
Marc Lacomare, éliminé au 4e tour repêchages; 31e place
Charly Martin, éliminé au 4e tour repêchages; 31e place

LE PROGRAMME DE JEUDI
[En heures françaises]
15h30 : début de la compétition
16h30 : Dimitri Ouvré, série 1, repêchages 5
17h10 : Médi Véminardi, série 3, repêchages 5
17h50 : Pauline Ado, série 2, repêchages 4
18h30 : Dimitri Ouvré et Médi Véminardi si qualifiés, repêchages 6
19h30 : Pauline Ado si qualifié, repêchages 5
20h30 : Aloha Cup (relais avec le Top 8 de l’édition 2015, la France n’est pas qualifiée)

LIVE
La compétition est à suivre en Live commenté (anglais et espagnol) sur >>
http://isaworlds.com/wsg/2016/en/live/

REPÊCHAGES, MODE D'EMPLOI
Depuis 1992, l’ISA a instauré un format de compétition à double élimination avec un tableau principal et un tableau de repêchages. En faisant premier ou deuxième de sa série, le surfeur avance dans le tableau principal jusqu’à la grande finale qui décide du titre mondial. En faisant 3e ou 4e, de n’importe quel tour, il est versé dans le tableau de repêchages. Avec la possibilité, à condition de toujours faire 1er ou 2e de chaque série, de rejoindre la grande finale.

L’ÉQUIPE DE FRANCE
Surfeurs
Marc Lacomare
Charly Martin
Medi Véminardi
Dimitri Ouvré
Pauline Ado
Justine Dupont
Staff
Jean-Luc Arassus (président de la Fédération Française)
Stéphane Corbinien (directeur des équipes de France)
Patrick Florès (entraîneur national)
Pierre-Marc Gaillard (kiné)
Thierry Durantel (docteur)
Bruno Truch (juge français ISA)

LES WORLD SURFING GAMES
Les INS ISA World Surfing Games sont une compétition calquée sur le modèle Olympique, qui ont lieu chaque année depuis 1964. Ils réunissent cette année 28 nations. Chaque équipe est composée de 4 messieurs et 2 dames. Les surfeurs concourent pour les titres mondiaux individuels mais aussi pour le titre mondial des nations.
Le Costa Rica, pays hôte de cette édition, est le tenant du titre après sa victoire l’an dernier au Nicaragua. Les deux champions du monde, Noe Mar McGonagle (Costa Rica) et Tia Blanco (USA), sont présents sur cette édition.
Le spot de la competition, Playa Jacó, se trouve sur la côte Pacifique, à environ 100 km de San José, la capitale du pays.

Les 3 dernières éditions
Palmarès des Nations
2015 – Costa Rica (Nicaragua)
2014 – Pérou (Pérou)
2013 – Afrique du Sud (Panama)
Palmarès Messieurs
2015 – Noe Mar McGonagle (Costa Rica)
2014 – Leandro Usuna (Argentine)
2013 – Shaun Jobert (Afrique du Sud)
Palmarès Dames
2015 – Tia Blanco (USA)
2014 – Analí Gomez (Pérou)
2013 – Dimity Stoyle (Australie)

Vidéo associée

Dernière modification le : 12 août 2016
Évaluer cet élément
(0 Votes)
Retour en haut

Les Partenaires Officiels  de la Fédération

BPdacia