Veillée d'armes à Oceanside

Paul Grieumard, Francklin Mérindol et Norbert Sénescat (gauche à droite), tout sourire devant le spot d'Oceanside où se tiennent ce week-end les Mondiaux de bodysurf. Paul Grieumard, Francklin Mérindol et Norbert Sénescat (gauche à droite), tout sourire devant le spot d'Oceanside où se tiennent ce week-end les Mondiaux de bodysurf.

Les cinq membres de l'équipe de France de bodysurf sont en Californie pour les championnats du monde qui se disputent ce week-end à Oceanside. Comment occupent-ils leur journée à la veille de la compétition ? Que sait-on de leur catégorie respective ? Quelles sont leurs chances ? Que dit la météo ?

Vendredi matin, point de rendez vous au Pier d'Oceanside. Au décryptage, Hal Handley, chef juge de l'édition 2012 et qui, cette année, reprend la compétition dans la catégorie 55/65 ans, celle la même qui accueillera Mark Cunningham et Bill Schildge, deux des légendes du bodysurf, preuve du caractère emblématique de cette compétition.. Pas de vague annoncée avant le début de l'après-midi mais Hal a recommandé aux Frenchies de faire le déplacement. Pour repérer les lieux, le positionnement des juges, les bancs de sable. Hal ne laisse rien au hasard et fait bénéficier le team de son expérience.
Ils en auront besoin car, faute de vague, ils ne pourront bodysurfer les deux spots, au sud et nord du Pier, que durant la compétition. Les conditions seront très moyennes en cette fin de semaine, et les séries s'annoncent déjà compliquées. À six à l'eau, avec des vagues rapides et courtes, il faudra répondre présent au line up.

 

C'est dit !

Franklin Mérindol : « Je suis cool mais je doute un peu sur les conditions. »

Paul : « Vu les conditions, on ne sait pas comment cela peut se passer. Ce qui est sur, après les sessions de ce matin, c'est que je serai le seul à ne pas porter le "speedo" réglementaire ! Les juges vont savoir que je suis Français ! »

Patrice Grieumard : « Faire 10.000 km pour se retrouver comme en France dans le flat… C'est dur. Ça va se jouer à pierre-feuille-papier-ciseau ! »

Norbert Sénescat :« Après Tahiti, le flat me poursuit. Le chat noir est avec moi. La bise du Wedge ! »

 

Nos cinq Frenchies au crible

Paul Grieumard (12/14 ans) : Il n'est pas favorisé pour cette première, avec, dans sa série, un finaliste de la dernière édition des World BodySurfing Championship, et un autre concurrent qui a répondu présent à Huntington la semaine auparavant. Il n'y aura qu'une place à prendre.

Franklin Mérindol (18/24 ans) : Il se trouve également dans une série relevée. Mais pas trop de crainte pour lui car il semble particulièrement motivé et a soif de vagues.

Fred David (25/34 ans) : Il est arrivé depuis plus d'une semaine et retrouve ses amis californiens du Wedge. Sa catégorie est particulièrement fournie cette année. James Fenney III qu'il a battu de 0.5 pt en finale l'an passé se rappellera à son bon souvenir. Tim Burnham du Team Blacksheep revient cette année malgré sa déconvenue de 2012. Ce bodysurfer du Wedge, connu pour ces rides dans des vagues monstrueuses, est à suivre.

Norbert Sénescat et Patrice Grieumard (35/44 ans) : Ils se retrouvent avec les frères Ford, absents en 2012. Il leur faudra répondre présents d'entrée pour ne pas se faire piéger.

 

 

 

Dernière modification le : 16 août 2013
Évaluer cet élément
(0 Votes)
Retour en haut

Les Partenaires Officiels  de la Fédération

BPdacia