Avertissement

JUser::_load : impossible de charger l'utilisateur ayant l'ID 95

A l'Élysée, la France s'engage pour Handi Surf

Jean-Marc St Geours, à droite du Président de la République François Hollande, a reçu au nom de l’association Nationale Handi Surf, le prix « La France s’engage », mercredi au Palais de l'Élysée. François Gouffrant et Jacques Lanjucomme-Hirigoyen, les deux autres dirigeants fondateurs de  l'association, étaient eux dans la salle. Jean-Marc St Geours, à droite du Président de la République François Hollande, a reçu au nom de l’association Nationale Handi Surf, le prix « La France s’engage », mercredi au Palais de l'Élysée. François Gouffrant et Jacques Lanjucomme-Hirigoyen, les deux autres dirigeants fondateurs de l'association, étaient eux dans la salle.  © La France s'engage

L’Association Nationale Handi Surf était à l’honneur mercredi soir à l’Elysée où ses dirigeants ont reçu des mains du Président de la République François Hollande un des 15 prix du label « La France s’engage ». Une reconnaissance au plus haut sommet de l'État qui se traduit par un accompagnement financier, matériel et humain.


La Fédération Française de Surf adresse ses plus chaleureuses félicitations à l’Association Nationale Handi Surf lauréate du prix « La France s’engage ». Candidate pour la seconde année consécutive, Handi Surf se voit à juste titre récompensée pour la qualité de son travail et les perspectives qu’elle ouvre aux personnes en situation de handicap.
« C’est énorme ! »
« Avoir pu échanger assez longuement avec le Président de la République, qui connait le surf et le Handi Surf, est un grand moment. Notre slogan « Quand le handicap se dissout dans l'eau » l'a touché, déclare Jean-Marc Saint-Geours, le fondateur et chargé de mission de l’association. Etre reconnu, être appelé à l’Elysée, être récompensé par le Président de la République et le Ministre des sports ! C’est énorme ! Je n’y aurais jamais cru quand on a commencé... »
Le vice-président de la Fédération française de Surf, en charge des causes sociétales, d’ajouter : « On a essayé de remporter ce prix l’an dernier; nous nous étions arrêtés en demi-finales. Cette année, on a été jusqu’au bout en étant choisis par le Président de la République François Hollande et le Ministre des Sports Patrick Kraner. J’ai été sensible aux propos du Ministre des sports qui a dit : « Vous êtes à raison la promesse républicaine faite aux Français. »
« Une nouvelle Association est née »
Présents dans le public pour assister à cette remise de prix, François Gouffrant, le président de Handi Surf, et Jacques Lajuncomme-Hirigoyen, en charge de la communication et des partenariats de l'Association, se sont dits émus et fiers. « C'est une nouvelle Association Nationale Handi Surf qui est née ce mercredi 31 août avec cet accompagnement de l'État », précise Lajuncomme-Hirigoyen lequel affirme avoir été « touché par les valeurs qui ont prévalu dans le discours présidentiel, la fraternité et le partage; des valeurs que nous partageons. »
Des aides et des soutiens concrets
Concrètement, ce prix va apporter beaucoup de choses à Handi Surf : « En terme d’image, puisque nous sommes récompensés au plus haut niveau de l’Etat, explique Saint-Geours. Nous allons recevoir un appui financier, matériel et surtout humain du Ministère des sports et de la Ville pour nous aider à professionnaliser l’association. » L’appui matériel se détaille par une mise à disposition du service communication du Ministère; la partie humaine par un accompagnement du Ministère pour le développement et la professionnalisation de l’activité sur tout le territoire français.
Premier lauréat sur la Nouvelle Aquitaine
Le chemin parcouru depuis 2012 par l’Association Nationale Handi Surf (lire ici) est considérable. Son développement au cours de ces dernières années lui offre aujourd’hui cette reconnaissance. « Beaucoup d’associations ont apprécié notre travail, je pense notamment à Autisme France, à Chrysalide, à la Fédération des PEP de France, à la Fédération UNSS, à Handi Bassin, relève Jean-Marc Saint-Geours. J’ai eu la chance d’être reçu au Ministère des sports l’an passé pour présenter l’Association et expliquer pourquoi nous étions un organe déconcentré de la FFSurf. Cette démarche innovante a plu au Ministre. Après le prix Ocirp, que nous avons reçu début juin, ce Prix récompense notre travail. L’Ocirp, c’est le monde des professionnels du handicap qui a jugé l’innovation et la structuration du Handi Surf en France comme un axe innovant et à la pointe. Cela nous a permis de rencontrer des gens issus du handicap et de l’entreprise. Avec « La France s’engage », on est dans le milieu sportif et institutionnel au plus haut niveau de l’État. Fierté supplémentaire, on est la seule association de la Région Nouvelle Aquitaine avec un rayonnement national. »
Un développement désormais pérenne
L'accompagnement et la reconnaissance au plus haut niveau de l’Etat va permettre à l’Association Nationale Handi Surf de se développer sur plusieurs années, et prouve aux partenaires financiers futurs qu’il faut continuer à la soutenir. « Ce prix va énormément nous aider car sans les 80 structures ouvertes sur tout le territoire français; sans tous les bénévoles; sans les personnes en situation de handicap moteur, sensoriel, mental et psychique; sans ces enfants formidables porteurs d’autisme; sans les parents et les aidants qui se battent 24h/24 et qui nous donnent envie de nous battre, nous ne sommes rien. Sans eux, Handi Surf ne serait pas là. Notre force, c’est tout ce monde qui nous permet de faire de belles choses. Avec nous, ce sont tous ces gens qui ont été récompensés aujourd’hui (hier) à l’Elysée. »
Et demain ?
« Handi Surf est notre bébé mais nous avons voulu le donner à tous, assure Jean-Marc Saint-Geours. Nous avons des idées supplémentaires comme la « Maison des aidants », qui ouvre en septembre à Biarritz, avec une aide personnalisée sous la forme d’un projet sportif pour toute personne en situation de handicap. Nous sommes parvenus à mettre autour de la table un docteur en psychologie, un éducateur spécialisé, un médecin. Mais nous avons surtout mis les parents ou les aidants au coeur du projet. L’idée est de pouvoir amener les personnes en situation de handicap au plus près de la structure pour qu’elles soient le plus autonome possible. »
Et en se projetant à moyen/long terme, Jean-Marc Saint-Geours de glisser : « J’ai un rêve fou. Celui d’ouvrir assez rapidement la première Maison d’accueil pour les enfants porteurs d’autisme afin de concilier les joies du surf et les atouts de l’océan. L’océan est notre maison, notre lieu de vie, notre façon de voir et d’appréhender le handicap. Nous allons par ailleurs travailler d’autres volets de la partie Santé, comme le surf et la maladie de Parkinson avec des neurologues; le surf et les personnes en rémission après un cancer. Comme vous le voyez, ce n’est pas fini ! »


L’ASSOCIATION NATIONALE HANDI SURF

Elle a pour objet :
- Assurer l’accessibilité aux personnes en situation de handicap, sur l’ensemble du territoire français, au travers de la pratique des sports de glisse reconnues par la Fédération Française de Surf ;
- Former les éducateurs BPJEPS, BE et BIF Surf à l’accueil des personnes en situation de handicap ;
- Accompagner les structures dans les projets handisurf ;
- Labelliser des structures ;
- Animer le réseau handisurf à travers des actions de sensibilisation du grand public, des compétitions locales...
- Développer un circuit national de compétition qui lui est propre.

LE DOSSIER HANDI SURF

DU BEAU MONDE À L'ÉLYSÉE
Le président de la République a présidé l’événement « Rassemblement des forces de l’engagement - La France s’engage » ce mercredi 31 août au Palais de l’Elysée, en présence de Mme Marisol Touraine, ministre des Affaires sociales et de la Santé, M. Bernard Cazeneuve, ministre de l’Intérieur, M. Patrick Kanner, ministre de la Ville, de la Jeunesse et des Sports, Mme Ségolène Neuville, secrétaire d’Etat chargée des Personnes handicapées et de la Lutte contre l’exclusion, Mme Martine Pinville, secrétaire d’État chargée du Commerce, de l’Artisanat, de la Consommation et de l’Économie sociale et solidaire et M. Thierry Braillard, secrétaire d’État chargé des Sports.

QU'EST-CE QUE LA FRANCE S'ENGAGE ?
La France s’engage est un label qui récompense les projets les plus innovants au service de la société. Education, culture, solidarité, écologie, santé, citoyenneté, tous les défis auxquels nous sommes confrontés appellent des réponses originales. Celles qui ont fait leurs preuves et qui souhaitent se développer sont invitées à déposer leur candidature. Partout en France, des associations, des fondations et des entrepreneurs sociaux apportent à notre société des solutions innovantes, solidaires et utiles à tous. Pour les développer, ils ont besoin de moyens, de conseils et de visibilité. C’est ce que La France s’engage veut leur apporter.
Initié par le Président de la République François Hollande et porté par le Ministre Patrick Kanner, le label La France s’engage donne accès à un soutien financier, à des partenaires, à des acteurs publics, à un accompagnement pour recruter, élargir leur réseau et gagner en visibilité.
Depuis 2014, ce sont 62 lauréats qui ont bénéficié de plus de 25 millions d’euros parmi plus de 1800 candidats. Au total, 50 millions d’euros seront mobilisés jusqu’en 2017.

60 DOSSIERS, 15 LAURÉATS
Le label est décerné deux fois par an à 15 lauréats, sélectionnés dans 5 catégories par des parrains, le Président de la République et le vote des internautes.
Quatre critères de sélection sont fixés lors de l’appel à projets : leur utilité sociale, leur caractère innovant, leur potentiel de duplication ou de changement d’échelle et l’évaluation rigoureuse de leurs résultats.
Une pré-sélection est établie sur 60 dossiers puis sur 30 projets. Au final, 12 lauréats sont sélectionnés directement par le Président de la République ; 3 lauréats sont choisis par les internautes à travers les sessions de votes en ligne.

Dernière modification le : 01 septembre 2016
Évaluer cet élément
(0 Votes)
Retour en haut

Les Partenaires Officiels  de la Fédération

BPdacia