Communiqué suite à l’intervention en direct du président de la FFSurf

Jean-Luc Arassus, président de la Fédération Française de Surf, était en direct sur les réseaux sociaux de la FFSurf ce vendredi midi. Pendant une heure, il a répondu aux questions de la communauté surf, posées depuis la veille et en direct sur les réseaux. Voici la synthèse de ses réponses et des axes de travail sur lesquels la Fédération toute entière est mobilisée.

Revoir le LIVE =>
Sur Facebook : https://bit.ly/2zpGatn
Sur YouTube : https://youtu.be/8uHZP4tLp9E
Sur SurfingFrance.com : https://bit.ly/2Y0r5sn


1- Que fait la Fédération depuis le début du confinement ?

- La Fédération travaille à un retour à la pratique du surf pour tous et pour une activité durable.
- L'Etat nous demande de travailler à un protocole de retour à l'activité sur un territoire que l'on partage avec d'autres acteurs et usagers, et d’autres activités sportives.
- La Fédération travaille avec l’ensemble des acteurs, structures, autorités locales et nationales, pour faire des propositions quant aux possibilités de reprise. A la fois des activités physiques individuelles et collectives, mais aussi économiques avec les clubs et les écoles.
- Nous sommes en relations directes et dans des groupes de travail avec les Préfets Maritimes, Préfectures, Sous Préfectures, Régions et Départements, Ministère de l’Intérieur, Ministère de la Santé et Ministère des Sports.
- La Fédération a mis en place avec les ligues, les comités, les clubs et les écoles, un espace de discussions et de propositions. Les échanges sont nombreux et constructifs.
- La Fédération a proposé au Gouvernement son aide à la réussite de la rentrée scolaire post-confinement. Les clubs et les écoles labélisées de la Fédération sont prêts à proposer des activités aux écoles, collèges et lycées, dans le respect des règles sanitaires recommandées.
- Pour la Fédération : la plage doit être un lieu de passage. On ne doit plus en faire un lieu de sédentarité. On traverse la plage pour aller surfer et pour rentrer chez soi. On n’y reste pas.
- Notre équipement sportif : c'est l'océan !


2- Va-t-on pouvoir re-surfer dès le 11 mai ? Y a-t-il un plan de reprise ?

- Potentiellement oui ! Il y a une possibilité de retour au surf le 11 mai. On y travaille. On est capable d'accompagner ce retour à l'eau pour tout le monde. Mais il n'y a aucune certitude.
- La Fédération est force de proposition pour un retour pour tous à partir du 11 mai avec toutes les recommandations sanitaires obligatoires.
- Parmi nos propositions figure le retour à l'océan par la pratique d'une activité physique temporaire. Encore une fois, la plage est un lieu de passage.
- On va surfer sans s'arrêter pour discuter ou regarder les vagues, ni sur la plage, ni sur le parking, ni sur le chemin du retour.
- On a évidemment analysé les initiatives dans le monde entier : Australie, Nouvelle-Zélande, Californie du nord, pays de Galles.
- Parmi nos pistes de travail, on propose également un surf de régionalisation. On surfe sur son spot. On ne fait pas des kilomètres en voiture ou en vélo pour aller sur un autre spot. On demandera à notre communauté d'appliquer cette consigne : Surfez près de chez vous !
- Pour rappel : les réunions de concertations sont en cours jusqu’au plus haut niveau de l'Etat. On en saura davantage quand le plan de fin de confinement sera dévoilé.
- Je le répète : la Fédération est force proposition sur le plan de déconfinement. Et elle travaille évidemment sur plusieurs scénarios pour anticiper les consignes qui seront données par le Gouvernement dans quelques jours.


3 - Les sportifs de haut niveau pourront-ils surfer dès le 11 mai ?

- Il existe un protocole pour le retour des sportifs de haut niveau dans tous les sports. La Fédération travaille sur ce protocole avec notre médecin pour les surfeurs de haut niveau. Elle fait des propositions pour ce retour à l’entraînement.
- On a demandé à ce que nos sportifs de haut niveau retournent à l'eau au plus vite eux-aussi. Pour nous : tout le monde doit pouvoir surfer le 11 mai : les champions comme les pratiquants non licenciés.


4- Mon club pourra-t-il m'accueillir et me donner des cours et des entraînements à partir du 11 mai ?

- On ne le sait pas encore. Nous n’avons pas encore la réponse à cette question.
- La Fédération travaille pour que les professionnels, qui seront en première ligne des bonnes pratiques pour un retour à l'eau pour tous, puissent mettre en place l'accompagnement de tous avec un protocole sanitaire Covid-19.
- La Fédération communiquera dès qu’elle aura cette information du Gouvernement.



5 - Quelles recommandations sanitaires la Fédération va transmettre aux clubs et aux écoles avant leur reprise ?

- On travaille sur un support de communication des bonnes pratiques et de l'organisation à avoir pour l'accueil du public dans les clubs et dans les écoles.
- On a envoyé l'ébauche de ce support aux ligues pour échanger et le rendre optimum.
- La Fédération fait des propositions qui sont celles que vous voyez dans les commerces : gestes barrières, gestes de préventions, nettoyage, …
- Nous limitons déjà les contacts dans l’océan. On va transposer ce que nous vivons dans l'océan à nos clubs.


6- Faut-il obligatoirement avoir une licence pour pouvoir re-surfer cet été ?

- La Fédération travaille pour tous les surfeurs, qui sont environ 700.000 en France. On travaille pour tous !
- Le surf est par essence une activité de plein air, libre d'accès. Nous n'avons pas le droit d'imposer la prise de licence pour pratiquer.
- Cela dit, la licence apporte une assurance dans la pratique du surf.


7- Que fait la Fédération pour aider les clubs et écoles qui subissent cette crise sanitaire qui est également économique ?

- La Fédération a mis en place une aide à l’achat de licences pour les clubs avec un rabais.
- Elle prend également des mesures spécifiques pour soutenir les écoles labelisées.
- Elle a mis en place un accompagnement avec des fiches juridiques qui sont en ligne sur le site internet.
- Un espace Covid-19 a été créé sur le site.
- Le personnel de la Fédération assure la communication et l’accompagnement avec tout le réseau de nos clubs et nos écoles.


8- La Fédération a-t-elle un calendrier des compétitions fédérales ? Peut-on avoir le risque d’une saison blanche en France en 2020 ?

- Les commissions travaillent sur les calendriers qui doivent être revus.
- La Fédération est en contact avec les organisateurs de compétitions pour des annulations et des reports.
- Les premières compétitions fédérales devaient débuter en avril. Nous ne savons pas encore quand il y aura un redémarrage. Nous l’espérons pour la mi-juillet.
- L’objectif de la Fédération est le maintien des championnats de France qui ont lieu chaque année en octobre.


9- La Fédération a-t-elle reçu des consignes particulières pour l'accueil des personnes en situation de handicap ?

- Dans l'équité du retour pour tous, la Fédération travaille évidemment sur un protocole de retour pour les personnes en situation de handicap.
- J’en profite pour féliciter nos athlètes de l’équipe de France qui ont brillé en mars aux championnats du monde de Para Surf en Californie.


10- Pourquoi est-il désormais possible de refaire du surf en Nouvelle-Calédonie et pas ailleurs en France ?

- Il s’agit des compétences territoriales. En Calédonie, il y a un Gouvernement qui a ses propres lois.
- Le Gouvernement de Calédonie a décidé de lever le confinement car il n'y a quasiment pas eu de cas chez eux.



CONCLUSION

- Nous sommes à quelques jours de l’annonce du plan de fin de confinement que le Gouvernement va présenter. Il y travaille encore et nous n’avons pas toutes les réponses aux nombreuses questions que nous nous posons.
- Nous vous demandons de respecter toutes les consignes actuelles et à venir. Je vous remercie tous pour l’exemplarité qu’a montré le surf français durant le confinement.
- C’est ensemble que nous retournerons tous à l’eau !

 

 

 

Dernière modification le : 24 avril 2020
Évaluer cet élément
(11 Votes)
Retour en haut

Les Partenaires Officiels  de la Fédération

BPdacia