La Fédération conventionne avec Surf Santé

CONVENTION SURF SANTE

La Fédération Française de Surf a signé mardi une convention de quatre ans qui la lie désormais à l’Association Nationale Surf Santé. 

Le président de la Fédération Jacques Lajuncomme (à gauche ci-dessus) a signé mardi la convention quadriennale avec Surf Santé en présence de Jean-Marc Saint-Geours (à droite), président de l’Association Nationale, et de François Gouffrant, son secrétaire. 
« On voit aujourd'hui en période de Covid que la privation d'activités sportives nuit à la santé, qu’elle soit physique ou psychique. Avec l'Association Surf Santé, je suis sûr que nous allons ouvrir une belle page et contribuer au bien-être des pratiquants et des non-pratiquants, avec des personnes atteintes de pathologie qui vont pouvoir découvrir le surf », a déclaré Jacques Lajuncomme après avoir paraphé le document liant la FFSurf à Surf Santé. 
Formation de moniteurs à partir du 28 mars
L’Association Nationale Surf Santé est née de la volonté de la même bande de surfeurs (ou presque) à l’origine de Handi Surf, de donner la possibilité à des personnes atteintes de pathologie et de maladies chroniques de pouvoir faire du surf et d'avoir du bien-être par rapport à la pratique du surf (toutes disciplines confondues).
« Il s’agit de la première convention que l’on va signer avec la Fédération sur le même modèle que Handi Surf », explique Jean-Marc Saint Geours. Elle porte elle aussi sur 4 ans. Une formation de moniteurs sera mise en place du 28 mars au 12 avril. Puis viendra la labellisation des structures de façon à pouvoir ensuite essaimer sur le territoire français. 
Pour Surf Santé, il est primordial que « les médecins généralistes soient informés des lieux où il y a des moniteurs formés pour faire de la prescription, et envoyer le patient vers une structure où le travail sera efficace. »
« Le surf peut apporter des améliorations sur les pathologies chroniques »
François Gouffrant d’ajouter : « Il est important que le surf soit reconnu sur le médico sport santé et il est important que la Fédération soit partie prenante de ce développement avec le CNOSF et l’Association Nationale du surf santé en France ». 
Pour les membres de l’Association, « le surf peut apporter des améliorations sur les pathologies chroniques, et devenir un moyen de rééducation et de retour à l'activité sur les pathologies postopératoires. » Et pour l’affirmer scientifiquement, l’équipe médicale, avec laquelle Surf Santé travaille, va bientôt rendre ses conclusions et nous saurons si le surf est totalement adapté… ou pas. 
En parallèle, une thèse sera publiée par un médecin, lequel va suivre 15 patients accueillis régulièrement pendant 6 mois par Surf Santé. Elle analysera les résultats par type de patients et par type de supports pour montrer les bienfaits du surf.
Apporter du financement
Outre le volet prescription, Surf Santé va également s’attacher à l'aspect financier. « L’idée étant que ça coute un peu, pas beaucoup. On bénéficie du retour d’expérience des patients de Biarritz où ça n’avait pas pu fonctionner correctement », commente François Gouffrant. Surf Santé va ainsi essayer d’apporter du financement. 
Le président Jacques Lajuncomme de conclure : « La Fédération française de surf ce n'est pas que de la compétition. Ce sont aussi des causes sociétales. On a déjà une expérience très réussie avec l'Association Nationale Handi Surf. »

 

Surf Santé en bref
Surf Santé est une association loi 1901 qui a pour objectif la promotion de la santé et du bien-être par le surf et ses disciplines associées, pour les personnes atteintes de maladie et/ou pathologie chronique ainsi que pour le grand public.

Sure Surf Santé sur Facebook : http://bit.ly/2MGBCpu

 

 

Évaluer cet élément
(0 Votes)
Retour en haut

Les Partenaires Officiels  de la Fédération

BPdacia