Lancement de la coopération avec le Sénégal

Photo de famille à Dakar avec (de gauche à droite) : Papé Samba Ndiaye (FSS), Kostia Boudine (cadre fédéral FFSurf), François Andrieux (DTN FFSurf), Oumar Seye (vice-président FSS), Guillaume Billy (Ligue surf Nouvelle-Aquitaine), Fred Biscayar (Ligue surf Nouvelle-Aquitaine), Michel Plateau (DTN FFSurf), René Laraise (FSS), Alexandre Alcantara (président FSS), François Bockel (représentant de l'Ambassade de France au Sénégal, chargé de la coopération et du sport) et Souleye Mbangue (secrétaire général FSS). Photo de famille à Dakar avec (de gauche à droite) : Papé Samba Ndiaye (FSS), Kostia Boudine (cadre fédéral FFSurf), François Andrieux (DTN FFSurf), Oumar Seye (vice-président FSS), Guillaume Billy (Ligue surf Nouvelle-Aquitaine), Fred Biscayar (Ligue surf Nouvelle-Aquitaine), Michel Plateau (DTN FFSurf), René Laraise (FSS), Alexandre Alcantara (président FSS), François Bockel (représentant de l'Ambassade de France au Sénégal, chargé de la coopération et du sport) et Souleye Mbangue (secrétaire général FSS).

 

Dans le cadre du futur conventionnement avec la Fédération Sénégalaise de Surf, la Fédération Française de Surf a récemment dépêché trois techniciens à Dakar pour poser les premières pierres de cette coopération.

Kostia Boudine, cadre fédéral, François Andrieux et Michel Plateau pour la Direction Technique National, ont passé huit jours à Dakar pour commencer à travailler avec la Fédération Sénégalaise de Surf et ses techniciens. Guillaume Billy et Fred Biscayar, tous deux de la Ligue de surf Nouvelle-Aquitaine , étaient eux aussi présents dans la capitale sénégalaise.
Première étape : l'accompagnement de la FFSurf à la rédaction du diplôme fédéral sénégalais d'éducateur de surf. A partir du BIF français, l'idée est d'utiliser l'expérience française, d'y intégrer les spécificités sénégalaises, pour développer ce diplôme de 1er niveau, qui fera référence dans le pays.
5 jours d'intervention
« Le travail est facile tant les futurs formateurs, Oumar Seye, René Laraise et Papé Samba Ndiaye, sont déjà rompus à l'encadrement des jeunes surfeurs du cru », se félicite Michel Plateau, le directeur technique national. Il aura fallu cinq jours d'intervention pour aboutir à l'objectif, qui sera rapidement mis en place, sous l'égide du président de la Fédération Sénégalaise de Surf Alexandre Alcantara, de son secrétaire Souleye Mbangue, et du DTN Yan Dagassan. « Il y a eu beaucoup d'échanges sur les modalités possibles de structuration fédérale, sur les évolutions de la réglementation à adapter au pays, et sur les stratégies de développement », ajoute Michel Plateau.
Coaching et compétition
L'occasion a aussi été donnée de déborder sur le coaching, et l'accompagnement des jeunes compétiteurs, en assistant à la coupe du Sénégal, organisée sur le spot de "Secret", avec plus de 60 compétiteurs. « Nous avons vu des jeunes seniors très techniques et athlétiques, mais aussi des révélations au niveau des plus petites catégories, benjamins et minimes, lesquels sont déjà très performants. C'est de très bons augures en perspectives des Jeux Olympiques de la Jeunesse que Dakar accueillera en 2026, et qui devient un objectif commun pour nos deux fédérations », conclut le DTN français.
Coopération stratégique
La réception du représentant de l'Ambassade de France François Bockel a permis de formaliser encore davantage ce partenariat à venir, qui pourra se concrétiser sur de la formation donc, mais aussi sur des échanges sportifs, et de la coopération stratégique autour du souhait commun de créer l'Union du Surf Francophone. Une étape supplémentaire dans l'organisation et la structuration, qui, chacun l'espère, ira bien au-delà de l'échéance 2026 autour de cette collaboration.


Dernière modification le : 21 décembre 2021
Évaluer cet élément
(0 Votes)
Retour en haut

Les Partenaires Officiels  de la Fédération

BP dacia