Le surf dans la short list de Paris 2024 !

Le surf dans la short list de Paris 2024 !  © FFSurf/WeCreative

Le Comité d'organisation des Jeux Olympiques (COJO) de Paris 2024 a annoncé ce matin que le surf figurait dans la short list des sports additionnels qu'il soumettait au Comité International Olympique (CIO). Une pré-sélection où l'on trouve également l'escalade, le skate et le break dance.


C'est une étape importante que vient de franchir le surf en étant retenu par le COJO de Paris-2024 sur la liste des présélectionnés pour les JO en France. Sport additionnel aux Jeux de Tokyo-2020 (24 juillet-9 août) qu'il va découvrir pour la première fois l'an prochain, le surf espère l'être encore dans cinq ans à Paris. L'annonce du COJO, ce matin à l'Accor Arena de Nanterre, lui permet donc de rêver à sa présence aux Jeux de Paris.
Il reste toutefois d'autres étapes à franchir pour voir des surfeurs à Paris : le CIO va examiner en juin prochain la proposition du COJO, en conservant tout ou partie des sports présélectionnés. Quant à la décision finale, elle sera faite après les Jeux de Tokyo, lors du congrès du CIO à Milan en décembre 2020.


Le surf et les valeurs de l'Olympisme
Le surf est attaché aux valeurs olympiques qui correspondent aux valeurs d’amitié, de respect et de fair-play de l’International Surfing Association et de la Fédération Française de Surf.
L’ISA travaille depuis plus de 20 ans pour transmettre son message de paix et d’amitié au monde et au Mouvement olympique. Le surf est un sport dynamique, énergique et innovant, doté d’un style de vie et d’une culture riches.
Par le biais de Surf, le Mouvement olympique a la possibilité de nouer de nouveaux contacts avec un nouveau public : jeune, expert du numérique, important pour la communauté sportive mondiale.
Les valeurs culturelles du surf apporteront aux Jeux Olympiques une nouvelle dynamique mêlant musique, mode et divertissement, développement personnel et créativité.
Le surf peut être le partenaire idéal du CIO qui vise à s’aligner sur des sports respectueux de l’environnement, qui favorisent la durabilité, la pleine conscience et le bien-être.


Jean-Luc Arassus, membre du bureau exécutif de l'International Surfing Association et président de la Fédération Française de Surf :
ARASSUSFFS« Au nom du président de l'International Surfing Association, Fernando Aguerre, qui ne pouvait être présent aujourd'hui, nous souhaitons exprimer notre gratitude à l'équipe de Paris 2024. Nous venons de franchir une étape importante. Nous sommes tous très heureux de cette décision. Nous nous rapprochons un peu plus de la possibilité de voir le Surf aux Jeux Olympiques 2024 en France.
Le surf est un sport qui s'inscrit dans la nouvelle ère de l’Olympisme. Ensemble avec Paris 2024, nous pouvons créer de grands héritages pour la France et les Jeux.
Le surf est un sport qui a un ancrage profond en France depuis plus de 60 ans. La France est aussi un partenaire de longue date de l'International Surfing Association. Nous avons ainsi organisé en 2017 les ISA World Surfing Games, qui sont la compétition la plus importante de notre discipline, et nous organiserons en mai prochain le championnat ISA World Longboard Surfing.
En 2017, la France s'est imposée au classement des nations avec, notamment les médailles d'or de Pauline Ado, et d'argent de Johanne Defay et Joan Duru. Nous sommes une des nations fortes du surf international et nous le serons encore en 2024.
La communauté Surf est diverse et jeune. Elle produit des contenus incroyables qui sont faits pour être partagés. Le Surf est fait pour être partagé.
Le surf offre également à Paris-2024 l’occasion de partager les Jeux avec l’ensemble de la nation française, ce qui représente un engagement essentiel du comité d’organisation. »


Justine Dupont, présidente de la commission des athlètes de l'International Surfing Association
DUPONT DSC4595« J'ai toujours rêvé de participer aux Jeux Olympiques et je peux maintenant commencer à penser à participer à des Jeux olympiques en France. C’est très spécial.
L’Olympisme est ancré dans la culture du surf et s’harmonise parfaitement avec notre style de vie unique.
J'ai participé à plusieurs fois aux championnats du monde ISA, comme l'ont fait la plupart de mes camarades surfeurs. Une atmosphère d’amitié particulière règne au-delà des frontières autour des événements ISA.
En tant que présidente de la commission des athlètes de l'International Surfing Association, je soutiens et je crois en la mission de l’ISA ; j’espère continuer à œuvrer pour un monde meilleur grâce au surf.
Je ne doute pas que tous mes amis surfeurs seront enthousiastes à l'idée de participer aux Jeux de Paris en 2024.
La France compte actuellement parmi les meilleurs surfeurs du monde. Nous avons devant nous l’incroyable rêve de disputer l’or sur nos propres vagues en 2024.
C’est donc une période passionnante pour le surf dans notre pays qui s'ouvre. Pour voir ce sport continuer à être olympique jusqu'à Paris 2024 et au-delà, pour toucher les générations futures.
En tant qu’athlète, il n’ya pas de plus grand accomplissement que de participer aux Jeux Olympiques, c’est le summum de notre sport. Tenter de le faire dans mon pays serait donc un sentiment spécial. »


Tony Estanguet, Président du COJO Paris-2024
« Le CIO a accéléré son calendrier (pour cette short list). Notre mission est de sublimer les sports traditionnels et amener les Jeux encore plus loin ; Explorer des destinations nouvelles. Aujourd'hui, le CIO nous en donne la possibilité. Depuis Tokyo-2020, il offre aux COJO la possibilité d'ajouter des sports additionnels. Notre proposition sera examinée par la commission des sports du CIO en mars et sera présentée au CIO en juin. Le CIO décidera définitivement de nos choix en décembre 2020.
Les Jeux doivent se connecter avec leur époque. Ils ont leur identité propre, et on doit la conserver. Mais les Jeux doivent se connecter aux sports qui "cartonnent" aujourd'hui partout dans le monde. Ils doivent apporter une dimension urbaine, artistique et de pleine nature. Ils doivent parler aux jeunes. On doit se connecter avec les sports qui sont vivants sur les réseaux sociaux. Notre ambition : avoir des épreuves spectaculaires, faire sortir le sport des stades. Notre défi était de choisir des sports dans ce cadre. On a retenu finalement quatre sports. »

Jean-Philippe Gatien, directeur des sports Comité de candidature de Paris 2024.
« Le surf est en plein boom. Il correspond parfaitement à notre vision pour ces Jeux ! 24 surfeurs et surfeuses seront retenus pour Paris-2024. Le surf sera l'incarnation de notre ambition ! »

 

Évaluer cet élément
(2 Votes)
Plus dans cette catégorie : « Calendrier sportif 2019  •  Jean Saint-Jean n'est plus »
Retour en haut

Les partenaires de la Fédération

AF ministere18 LOGO AQUITAINE 2016 Conseil General des Landes  L'Equipe France BleuLogo mycoachsport noir