Les drapeaux olympiques, paralympiques et de Paris-2024 à la Fédération !

Les drapeaux olympiques, paralympiques et de Paris-2024 à la Fédération !  © FFSurf / We Creative

A l'initiative de la journée d'hier qui a notamment vu le jumelage entre les villes de Soorts-Hossegor et de Taiarapu-ouest où se situe la célèbre vague de Teahupo'o, la Fédération a accueilli les drapeaux olympiques, paralympiques et de Paris-2024. 


Première fédération à accueillir les drapeaux olympiques, paralympiques et de Paris-2024 sur une Terre de Jeux, la Fédération Française de Surf est fière d'avoir accueillie ce beau monde. Le défile des drapeaux a débuté peu après 14 heures, face à la mairie de Hossegor, après des animations polynésiennes de circonstance. Le cortège a traversé la commune pour se rendre à la plage sud, au siège de la Fédération. 
Duru, Cabanne et Tetuanui aux drapeaux
Ce sont Joan Duru, champion du monde ISA, Maxime Cabanne, membre de l'équipe de France de para surf, et Hamblin Tetuanui, maire de Taiarupu-ouest, qui ont porté les drapeaux sur les 2500m du parcours. De nombreuses personnalités étaient dans le cortège, dont le maire de Soorts-Hossegor Christophe Vignaud, le sous-préfet de l'arrondissement de Dax Thierry Baron, le député Lionel Causse, le président de Macs Pierre Froustey, Thierry Rey champion olympique de judo et conseiller spécial à Paris-2024.

 durant la Journée Olympique organisé par la Fédération Française de Surf. Photographié par Antoine Justes, le 11/05/2022, à Centre ville, à Hossegor.© FFS / we_creative / Antoine Justes - 2022
Le président Lajuncomme rend hommage au surf tahitien
Le président de la Fédération Jacques Lajuncomme a déclaré son « plaisir d'accueillir tout le monde au sein de la fédération », a remercié « les clubs et les bénévoles, Jérémy Florès et Joan Duru présents aujourd'hui ». Il s'est aussi tourné vers la délégation polynésienne pour tordre le cou à « l'histoire du surf racontée par les Californiens et qui n'est pas juste. Le surf qui nous réunit aujourd'hui a été créé par les Tahitiens. Pendant des années, Tahiti a fait route commune avec la Fédération française. Il y a eu des titres nationaux de 1972 à 1989, le titre mondial de Vetea David en 1986, et puis une séparation en 1990. Aujourd'hui, grâce à l'olympisme, on se rejoint. En fin d'année dernière, j'ai eu le plaisir de signer une convention de partenariat avec la fédération tahitienne, une convention qui respecte l'identité de chacun. » 

 durant la Journée Olympique organisé par la Fédération Française de Surf. Photographié par Antoine Justes, le 11/05/2022, à Centre ville, à Hossegor.© FFS / we_creative / Antoine Justes - 2022
Remerciements aux anciens présidents
Face à ce beau parterre de personnalités et de jeunes surfeurs du Hossegor Surf Club et de la section sportive du collège Jean Rostand, Jacques Lajuncomme a tenu à remercier tous les présidents de la FFSurf qui l'ont précédé et particulièrement Jacques Hèle, « qui a ouvré dès le début des années 90 pour l'entrée du surf dans la famille olympique. » En conclusion, le président de la fédération a appelé de ses vœux voir le surf « au programme des Jeux Paralympiques de Los Angeles 2028. »
Présent depuis le début de la matinée, dont une très belle intervention auprès des jeunes enfants de l'école primaire de Hossegor, Thierry Rey a relevé le côté « atypique de la Fédération Française de Surf puisque tous les sièges des fédérations sont en général à Paris. » Le champion olympique de judo de 1980 à Moscou, s'est aussi posé la question de savoir « si le jumelage entre les deux communes aurait pu avoir lieu si le surf n'était pas devenu une discipline olympique ? Voilà aussi le sens de ces drapeaux que nous avons amenés et qui voyagent dans toute la France. Fierté d'être avec vous aujourd'hui. »

 durant la Journée Olympique organisé par la Fédération Française de Surf. Photographié par Antoine Justes, le 11/05/2022, à Centre ville, à Hossegor.© FFS / we_creative / Antoine Justes - 2022
Un jumelage qui a du sens pour Jérémy Florès
Personnalité du surf remarquée dans l'assistance, Jérémy Florès est le seul Français à s'être imposé à Teahupo'o (2015) et à Hossegor (2019). Le capitaine de l'équipe de France de surf qui a participé aux Jeux Olympique l'an dernier à Tokyo mesure le lien étroit entre les deux sites : « Ma femme est Tahitienne, mes enfants sont nés à Tahiti, et je vis entre Hossegor et Tahiti. Ce jumelage entre ces deux capitales du surf mondial a du sens. »
Un peu plus tôt dans la journée, la ville de Soorts-Hossegor et celle de Taiarupu-ouest ont signé l'acte de jumelage entre les deux communes. « Les drapeaux olympiques sont un beau symbole, a signifié le maire hôte Christophe Vigneaud. Nous souhaitons créer des relations avec un endroit avec lequel nous partageons des passions et des envies liées au surf. J'espère pouvoir également développer ces échanges autour de la gastronomie, de la culture, … » Pour la maire déléguée de Teahupo'o Roniu Poareu, « c'est un grand honneur et une grande fierté d'être ici. Je n'avais jamais entendu parler de Hossegor avant. »
La journée s'est conclue en soirée au Sporting avec un mélange des cultures entre démonstrations de pelote basque, danses et chants traditionnels.

 durant la Journée Olympique organisé par la Fédération Française de Surf. Photographié par Antoine Justes, le 11/05/2022, à Centre ville, à Hossegor.© FFS / we_creative / Antoine Justes - 2022Jacques Lajuncomme a remis au maire de Soorts-Hossegor Christophe Vigneau le certificat de Labellisation "Ville de Surf"

 durant la Journée Olympique organisé par la Fédération Française de Surf. Photographié par Antoine Justes, le 11/05/2022, à Centre ville, à Hossegor.© FFS / we_creative / Antoine Justes - 2022Thierry Rey en compagnie des jeunes de la section surf du collège Jean Rostand auxquels il a présenté sa médaille d'or olympique.

 durant la Journée Olympique organisé par la Fédération Française de Surf. Photographié par Antoine Justes, le 11/05/2022, à Centre ville, à Hossegor.© FFS / we_creative / Antoine Justes - 2022Un grand merci pour sa présence à Jean-Marc Hastings (2e à gauche), directeur France et Europe d'Air Tahiti Nui, le transporteur officiel des équipes de France, ici aux côtés de Jacques Lajuncomme, Rémi Castaings, responsable administratif et financier, et Alix Cranet-Deffarge, responsable de l'événementiel et des partenariats. 

DJI 0753Les drapeaux olympiques, paralympiques et Paris-2024 sur la plage de Hossegor, terre de Jeux 2024 (Photo Office de tourisme de Hossegor)

 

 

Dernière modification le : 12 mai 2022
Évaluer cet élément
(0 Votes)
Retour en haut

Les Partenaires Officiels  de la Fédération

BP dacia