Le Stand Up Paddle

Le Stand Up Paddle  © ISA

Le stand up paddle (SUP) est une discipline du surf où le surfer est debout sur une planche plus longue et plus large qu'un longboard classique et se déplace à l'aide d'une pagaie.

 

Lorsqu'il a choisi sa vague, il se propulse à l'aide de sa pagaie pour acquérir une vitesse suffisante et au take off se déplace vers l'arrière de sa planche. Il se dirige grâce au poids de son corps et à sa pagaie, utilisée alors comme un point de pivot, appuyée sur l'eau du côté du creux la vague. La planche du Stand Up Paddle peut mesurer de 2,2 à 4,5 mètres de long, peser jusqu'à 25 kilos pour un volume de 250 litres.

Ce sport est né dans les années 1960 à Hawaï mais a très vite été dépassé par l'arrivée des planches courtes. Il est revenu sur le devant de la scène lors d'une compétition à Hawaï encore, organisée en 2004. Depuis lors cette discipline se développe rapidement. Depuis novembre 2009 une section dédiée a vu le jour au sein de la Fédération Française de Surf. En 2010, la Fédération française de Surf obtient la délégation pour la réglementation et le développement de la pratique du Stand up paddle. 

Comme pour le surf, les dimensions d’un SUP sont adaptés à l'usage qui en est fait : surf (planches courtes et peu épaisses), course (planche étroites, fines et longues), promenade (planches longues, épaisses et larges). Avec la pratique en loisir sur des plans d’eau calme (lac, rivière), des planches gonflables ont fait leur apparition pour permettre un transport plus facile. De même, une pagaie en résine suffira pour une promenade alors que les professionnels utiliseront des matériaux ultra légers en carbone.

Ce nouveau support révolutionne la pratique en ouvrant de nouveaux horizons. La Méditerranée devient une terre de prédilection mais désormais chaque cours d'eau voit débarquer les adeptes du Sup… qui ne tarde pas à générer une élite. 

Aux championnats du monde ISA, la France brille sur les vagues avec le titre mondial d'Antoine Delpero (2012) comme sur les courses avec l'or de Titouan Puyo (2014).

Un circuit mondial existe depuis 2010 divisé en deux catégories : le World Tour (surf) et les World Series (course). En SUP Surf, Peyo Lizarazu a été classé 2e en 2010, et Caroline Angibaud 3e en 2015 ; En SUP course, Eric Terrien et Arthur Arutkin ont été classés 4e, respectivement en 2012 et 2015 ; et Olivia Piana 3e en 2014.

Le travail de la Fédération Française de Surf a permis en mai 2014 d’obtenir une révision de la législation autorisant les SUP de plus de 3m50, considéré tout d’abord comme des engins de plage, à naviguer au-delà de la bande des 300 mètres, sans aller au-delà de 2 miles nautiques et avec certaines restrictions. 

 

 

Dernière modification le : 20 mars 2018
Évaluer cet élément
(0 Votes)
Plus dans cette catégorie : « Le Stand Up Paddle Race  •  Le Kneeboard »
Retour en haut

Les partenaires de la Fédération

 ministere18 LOGO AQUITAINE 2016 Conseil General des Landes  L'Equipe France BleuLogo mycoachsport noir