cdf2017

 

 
 

La France sacrée championne du monde des nations

La France, Championne du Monde par équipe à Biarritz. La France, Championne du Monde par équipe à Biarritz.  © ISA

Grâce au doublé de Pauline Ado et Johanne Defay dans l’épreuve féminine lundi et au parcours étincelant de son quatuor magique - Jérémy Florès, Joan Duru, Vincent Duvignac et Dimitri Ouvré - dans le tableau masculin, l’équipe de France remporte le titre mondial par équipes aux ISA World Surfing Games à Biarritz. Le tout premier de son histoire. Demain, dimanche, la France tentera de décrocher un nouveau titre : Joan Duru et Jérémy Florès sont en lice pour le titre de Champion du Monde individuel.

 

Une journée avant la fin, la France est officiellement assurée depuis ce samedi de remporter le titre mondial des nations. Un succès historique pour les Bleus, puisque c’est le tout premier décroché aux ISA World Surfing Games.
Après le doublé de Pauline Ado et Johanne Defay dans l’épreuve féminine, l’excellent parcours de Jérémy Florès, Joan Duru, Vincent Duvignac et Dimitri Ouvré dans la compétition masculine – tous présents au minimum en quarts – permet à l’équipe de France de cumuler d’ores et déjà assez de points pour être sacrée. Derrière, l’Espagne (2e), le Portugal (3e) et plus encore le Brésil (9e) ont laissé trop de surfeurs – et donc de points... – en route pour espérer concurrencer les Bleus jusqu’au bout.
L’ambitieux objectif fixé par le staff tricolore avant les Mondiaux est atteint, dans le sillage d’un collectif soudé et performant tout au long de ces huit jours dans les vagues capricieuses de la Grande Plage de Biarritz.
« Ce titre, sincèrement, j’en rêvais », confie Patrick Florès, entraîneur national. « Je suis content d’y être parvenu avec cette petite dream team. J’ai un profond respect pour eux, parce qu’ils n’ont pas eu peur de venir. C’est tellement beau d’avoir ce titre après lequel on courait depuis tant d’années. En plus, le surf va rentrer aux JO, c’est un énorme symbole de gagner ce titre pour tous les surfeurs français, les coachs, les bénévoles. »
Florès et Duru en demies
Ils ne sont plus que huit. Huit surfeurs à s’être qualifiés, ce samedi à la Grande Plage de Biarritz, pour les demi-finales des ISA World Surfing Games, dont l’épilogue aura lieu ce dimanche. Parmi lesquels deux des quatre Français engagés dans la compétition : Joan Duru et Jérémy Florès. Duru a remporté les trois séries auxquelles il a pris part ce samedi. Au 3e tour d’abord où le Landais a dompté la fougue du Japonais Daiki Tanaka grâce notamment à une droite matraquée backside (6,70), sa meilleure vague du heat. Au 4e tour ensuite qu’il a remporté sans trembler avec le total de 13,93 points devant l’Américain Jordy Collins.
La meilleure vague de la compétition pour Florès
Dimitri Ouvré éliminé en quarts de finale, la France a vu un autre de ses surfeurs tomber en quarts de finale et pour cause : trois tricolores étaient opposés dans la même série (la 3ème). Seuls les deux premiers accédant aux demi-finales, la lutte a été fratricide entre Joan Duru, Jérémy Florès et Vincent Duvignac.
La première place pour les demi-finales a rapidement été confisquée par Jérémy Florès, qui a profité de conditions adéquates pour développer son meilleur surf depuis le lancement des Mondiaux malgré un genou douloureux. Le capitaine de l’équipe a choisi les meilleures vagues de la série avant de fracasser une ultime gauche gratifiée de la meilleure note (9,33) de la compétition. À la lutte pour la deuxième place qualificative, Joan Duru et Vincent Duvignac ne se sont fait aucun cadeau, le surfeur du CT prenant finalement l’avantage sur le plus fin connaisseur du spot au terme d’un intense duel.
Dimitri Ouvré et Vincent Duvignac terminent 9es de ces ISA World Surfing Games. Des résultats, conjugués à ceux de leurs deux leaders et des deux filles, qui offrent à la France son premier titre mondial ISA. En demi-finales, Jérémy Florès sera opposé au Portugais Pedro Henrique, au Mexicain Jhony Corzo et à l’Espagnol Vicente Romero. Joan Duru, lui, affrontera l’Espagnol Jonathan Gonzalez, le Marocain Yassine Ramdani et de l’Américain Jordy Collins. Épilogue prévu ce dimanche. Call à 9h30 à la Grande Plage.

Réaction

Jérémy Florès (qualifié pour les demi-finales) : « Je suis heureux d’être en demi-finales, heureux qu’on soit encore deux Français en course, mais aussi un peu déçu parce qu’on aurait pu être plus. Je suis venu ici pour qu’on puisse gagner le titre par équipes. C’était la priorité. C’est un peu dommage qu’on soit tombé les trois (avec Joan Duru et Vincent Duvignac en quarts) dans la même série. Vincent (Duvignac) et Dimitri (Ouvré) avaient largement les capacités de gagner la compétition et le but, c’était de marquer le plus de points possible pour gagner le titre par équipes. Je n’ai pas vraiment eu le bon timing lors des tours précédents, j’avais l’impression qu’à chaque fois que j’entrais dans l’eau, les conditions devenaient compliquées ou il y avait le changement de marée. Dans la série du quart, les conditions étaient plus sympas, il y  avait les moyens de pousser un peu plus les manœuvres. »

 

Évaluer cet élément
(0 Votes)
Retour en haut

Les partenaires des Mondiaux 2017

partenaires mondiaux 2017