Deux première journées herculéennes aux Mondiaux de Kneeboard

Jérôme Blanco durant sa série mardi à Costa Nova. Jérôme Blanco durant sa série mardi à Costa Nova.  © Erwann Jadé

Journées marathons et conditions dantesques en ce début de championnats du monde de kneeboard à Costa Nova, à quelques 70 km au sud de Porto (Portugal) auxquels prennent part 11 Français.


Le cyclone Danielle réservait une (demie) surprise de taille en dès lundi matin pour les compétiteurs engagés lors du Round 1 de la catégorie Open.
Des vagues d'un bon 3 mètres tassés aux séries, un fort courant et une marée basse à fort coefficient en milieu de journée, promettaient du pain sur la planche pour les 11 kneelos français engagés en open.

Fortunes diverses au Round 1
5 tricolores passaient directement au round 2, soit exactement 50% de réussite au round 1.
Thierry Errera (Biarritz) profitait du forfait et d'une absence de 2 de ses adversaires pour passer au second tour, les cheveux secs.
Dans sa série, Erwann Jadé (Martinique) a fait la différence grâce à une bombe prise en gauche toute en contrôle, remportant brillamment sa série face au Néo-zélandais Kelvin Weir (2e) et à l'organisateur de l'épreuve Pedro Velinho (3e).
Le Réunionnais Olivier Marimoutou, 5e aux championnats de France, de retour du Sintra Pro en bodyboard, s'imposait lui aussi en patron grâce à sa science de la compétition face à un Brésilien, un Sud-Africain, et le champion d'Espagne Ruben Gutierrez Presmanes.
Antoine Baney (Royan) terminait second... d'une série à 2 derrière le Sud-Africain Gigs Celliers, multiple champion du monde. Les autres kneeboardeurs de sa série ne s'étant pas présentés face à cette houle monstrueuse, Antoine passe au round 2 ! Pas mal pour une première compet.
David "Vonvon" de Marco (Martinique), le papa de Loris (voir ci-après) créait enfin une petite surprise en arrachant la deuxième place de sa série, synonyme de qualification pour le round 2. Deuxième derrière l'intouchable canarien David "Oso" Hernandez, il a pris le meilleur sur un Américain et un Portugais.

Repêchages salvateurs
Les 5 kneelos français versés au tour de repêchage se seraient bien passé de remettre le couvert dans ce maelstrom aquatique.
Une corvée dont ont été dispensés Olivier Baney (Royan, le papa d'Antoine), et Laurent Falgueyras (Guethary), heureux bénéficiaires du forfait de leurs adversaires face aux vagues sauvages de la mi-marée montante. Ils passent au round 2.
La 5e série des repêchages a même permis à un 11e Français, en l'occurrence le Tahitien Maui Sanford de rejoindre le contingent au round 2, grâce à une 2e place derrière l'inoxydable breton Stéphane Messe, finaliste des championnats de France aux Sables d'Olonne.
Après un premier tour cauchemardesque, englué dans une rivière de courant, le champion de France en titre Jérôme Blanco (Biarritz) rattrapait sa journée en remportant sa série après un chassé-croisé avec le Brésilien Eduardo Alberto.
Restait le passage du junior Loris de Marco (Martinique) pour parapher en beauté cette journée particulière. Le jeune kneelo, ayant choisi audacieusement l'option du large, remportait sa série face au champion d'Espagne !
Conditions difficiles mais un résultat exceptionnel en fin de journée avec nos 11 compatriotes qualifiés pour le round 2 ! 

Un round 2 "écrémant"
Après une journée "lay day" mardi (pluie, vents forts) les kneelos reprenaient le chemin des vagues mercredi pour disputer le round 2 dans une mer toujours déchaînée... et des résultats différents pour nos Français.
Dans la première série, Olivier Baney victime d'une chute brutale au tour précédent, n'était pas en mesure de s'aligner, ni d'enfiler sa combinaison tant la douleur aux côtes était tenace. Out et 36e au classement final. Le Tahitien Maui Sanford accrochait la 2e place dans cette série pour passer au round 3. Dans la 3e série, Laurent Falgueyras ne pouvait revenir sur les deux Espagnols le précédant, mais devançait quand même un Américain. Il termine 31e. Thierry Errera restait loin derrière les concurrents de sa série et termine 36e.
Stephane Messe s'est bien battu mais ne peut accrocher la deuxième place synonyme de qualification. Sa 3e place en série lui octroie une 31e place au général. Premières séries décevantes pour nos frenchies, mais à relativiser compte tenu des conditions très aléatoires qui ont notamment valu à l'un des grands favoris, l'Australien Gavin Colman, multiple champion du monde, de terminer dernier de sa série avec un famélique total de 1,5 pts !
La suite des séries allait néanmoins inverser la donne tricolore. Le jeune Loris de Marco commençait par accrocher la seconde place de sa série, derrière Tom Gray le champion d'Afrique du Sud, mais devant Kelvin Weir (NZ) un compétiteur confirmé. Erwann Jadé, son pote de club (Madidina), lui emboîtait le pas, terminant lui aussi second en trouvant une nouvelle fois une gauche salvatrice, derrière l'un des grandissimes favoris, le Sud-Africain Gigs Celliers. Antoine Baney, encore un peu tendre, ne pouvait espérer bousculer la hiérarchie dans sa série. Belle expérience pour le jeune Charentais qui termine 36e.
Dans l'avant dernière série du jour, Olivier Marimoutou arrachait de justesse la seconde place pour continuer l'aventure. Jérôme Blanco clôturait la journée en ajoutant une 4e qualification française au round 3 (8e de finales) en terminant second derrière le sérieux outsider Kevin Skvarna (USA), un transfuge du tour mondial WSL de...longboard ! Dans cette série, David "Vonvon" de Marco, le papa de Loris, terminait 4e (36 au général) mais satisfait de son expérience et motivé pour la suite en vétérans !

Le reste de la semaine sera consacré à la suite de l'open, avec 4 Français en lice (+ 1 Tahitien) au round 3 (8e de finales), à l'open dames, et aux catégories d'âge.

Scores en Live sur https://costanova2022.com/

Dernière modification le : 14 septembre 2022
Évaluer cet élément
(0 Votes)
Retour en haut

Les Partenaires Officiels  de la Fédération

BP