surfingfrance.com
  • Accueil

PAYS DE LOIRE : les 6 Heures de L'Erdre 2015

PAYS DE LOIRE : les 6 Heures de L'Erdre 2015  © Photos Michel Terrien

Une semaine après les championnats de France SUP race 12’6, les passionnés de Stand Up Paddle s'était donné rendez-vous à Nantes pour la deuxième édition des 6 Heures de L'Erdre.

 

Le club Jade Paddle Surf 44 (JPS44) est à l'origine du concept et c'est son alliance avec le Club de Voile des Amis de la Nature (CVAN) qui est à la base du succès populaire. Il faut impérativement, pour concevoir une telle épreuve de 6 heures, pouvoir offrir confort et convivialité. Si la nouvelle Base Nautique Nantaise de la Jonelière offre le cadre, c'est bien l'ensemble des bénévoles et la volonté des clubs qui mobilise l'énergie nécessaire.

Une véritable aventure intérieure

Une épreuve de Six Heures, c'est une aventure qui se vit de l'intérieur. Ce sont des équipes très hétéroclites avec beaucoup de femmes, des enfants, des champions, des débutants, des personnes en situation de handicap, des sportifs de tous les horizons. Ce sont des planches de tous types, on voit des planches rondes, des gonflables, des prototypes, des 14', des 12'6 flambant neuves ou couvertes de réparations.

C'est un monde joyeux qui fait la démonstration vivante que le SUP est bien un sport pour tous.

80 équipes au départ

Pour cette deuxième édition nantaise, ce sont près de 80 équipes qui ont pris le départ. Environ 250 concurrents se sont relayés pendant 6 heures sur une boucle de 2 km, dans des conditions hivernales, un vent glacial envoyant des rafales de 15 à 20 noeuds qu'il fallait parfois affronter de face quand on avait pas la chance de les rencontrer sur le bord portant. Parcours en boucles A l'issue de la compétition, il ne fait nul doute que chacun des participants avait la savoureuse impression d'avoir donné le maximum de ce qu'il pouvait donner. 

Stratégie

Chaque équipe avait établi sa stratégie afin de perdre le minimum de temps lors du passage de relai (leash obligatoire) puis, une fois lancé sur le parcours, les concurrents quelque soit leur niveau, avaient la motivation nécessaire pour rattraper, s'accrocher, sprinter et relancer. Sur un parcours court en en boucles, personne ne se retrouve jamais seul et quand sonne la fin de l'épreuve, tandis que le « dernier » franchit la ligne, nul ne connait avec certitude le classement final.

Des amoureux de l’endurance

Il est remarquable de constater que nous voyons se constituer un noyau d'athlètes amoureux d'endurance qui préparent consciencieusement leur participation en solitaire. Ils étaient 11 « solo » pour cette édition, dont une femme. Au final, on retrouve David Gandon (planche de 12'6) sur la troisième marche du classement scratch et Cécile Reliquet (Planche de 12'6) sur la troisième marche du podium des équipes 100% féminines. 

William Vernack qui a participé à trois épreuves des 6 Heures en une année (vainqueur à La Flèche en juin) prend la deuxième place devant Hervé Molinéro (planche 14').

 

RESULTATS

En pièce jointe

 

Dernière modification le : 23 novembre 2015
Évaluer cet élément
(1 Vote)
Retour en haut

Les partenaires de la Fédération

  ministere18 LOGO AQUITAINE 2016 Conseil General des Landes  L'Equipe France Bleu Logo mycoachsport noir Logo Sojasunallianz