Marcon, Dode et Hillairet sont les premiers champions de France Ultra SUP Race

Capture décran 2021 09 12 à 09.46.21AKJDBZ2(Photos FFSurf)


Emmanuelle Marcon (14'), Florent Dode (14') et Alexis Hillairet (18') ont remporté les premiers titres de champions de France de Stand Up Paddle Ultra Longue Distance décernés samedi lors de la 12e édition de la Dordogne Intégrale, une course de 130 km sur un des plus beaux cours d'eau du pays. Une centaine de concurrents en SUP, pour 285 participants au total, s'était élancée aux premières lueurs du jour d'Argentat sur Dordogne (19) pour rejoindre Castelnaud-la-Chapelle (24).


KM 0, Argentat sur Dordogne, 6 heures samedi matin. Il fait encore nuit mais les rues de l'ancien grand port de commerce d'où partaient les gabariers s'animent déjà. Dans la lueur des phares, on aperçoit des gilets blancs transportant leur embarcation vers les quais. Il y a là des kayaks, des canoës, des pirogues et un beau tiers de Stand Up Paddle. En cinq années de participation, la discipline a pris son impulsion. La voici qui occupe désormais une belle partie du plateau. Et, surtout, les participants ont cette fois les titres nationaux et les médailles qui vont avec la « DI », puisque la course est support des championnats de France Ultra de la Fédération Française de Surf.

Capture décran 2021 09 12 à 09.38.32


Alexis Hillairet, premier de cordée
Bientôt 7 heures. Le brouillard dégringole des collines encerclant Argentat. Dans un décor du fond des âges, les kayakistes s'élancent en premiers. Trois minutes plus tard, Philippe Marchegay, Monsieur Dordogne Intégrale, lâche les Supeurs. Les cris qui s'envolent dans l'aube naissante sont ceux du courage. Face au nez des rigides et des gonflables : 130 km d'eau douce qui file vers l'océan le long de gorges sauvages, de falaises calcaires où sont accrochés des châteaux médiévaux et villages haut-perchés. Les valeureux concurrents traverseront les départements de la Corrèze, du Lot et de la Dordogne.
Une croisière au long cours mais à la force des bras qu'entame avec dynamisme Alexis Hillairet. Véritable waterman, le Royannais mène grand train sur son 18 pieds. Sa lecture de la rivière et de ses pièges ajoute à la puissance de ses coups de pagaie. « Et si ? » se demande une petite voix parmi les suiveurs. Hillairet laisse dans son sillage un peloton qui s'étire rapidement et dont s'est logiquement extirpé Florent Dode, invaincu sur la DI et recordman du parcours en 9h45.

Capture décran 2021 09 12 à 09.40.04
Rodéos sur la glissière de Beaulieu

KM 25, deux heures plus tard. Le jour s'est timidement levé quand les premiers Supeurs arrivent à Beaulieu-sur-Dordogne après avoir doublé les plus contemplatifs des kayakistes. Première et peut être seule difficulté finalement, la glissière, un petit rapide, met à mal ceux qui pagayent debout. D'ailleurs, la très grande majorité se met à genoux, voire allongé, pour ne pas se retrouver la tête sous l'eau. Les premiers la franchissent avec un sérieux qui en dit long sur la concentration. Derrière, les rodéos qui finissent à l'eau entraînent de belles rigolades.
Au fil de l'eau, les berges s'écartent peu à peu. Pas le débit de la rivière. 100 m3/seconde, c'est deux fois plus rapide que prévu et bienvenu pour les bras qui tirent et les jambes qui durcissent.

Capture décran 2021 09 12 à 09.42.28


Sans souci à Saint-Sozy
KM 70, il est midi. A Saint-Sozy, l'un des principaux points de ravitaillement, les assistances attendent leurs protégés. Toujours premier, Alexis Hillairet frôle la berge mais ne s'arrête pas. Le grand gaillard a le sourire forcé et sa glisse est moins fluide. Derrière lui, Stéphane Leblond et Franck Siegel arrivent comme un hors-bord sur leur Sup tandem. S'il n'y a pas de classement pour la catégorie sur les championnats de France, le duo joue une place au scratch de la DI et va bientôt avaler Hillairet.
Lequel ne rend plus que 3 minutes à Florent Dode. Les deux hommes ne jouent pas dans la même catégorie (Unlimited pour Hillairet, 14 pieds pour Dode) mais la symbolique d'un succès officieux au scratch des Sup est aussi en jeu. Dode est passé depuis 5 minutes quand Julien Le Naour arrive à son tour. Le Girondin est le premier à s'arrêter pour ravitailler, s'étirer, souffler. Un choix stratégique qu'il va payer cher puisque derrière, Didier Varon, Morgan Caira (Unlimited) et Stéphane Bentoumi ne passent pas aux stands. A mi-course, rien n'est joué mais le mental et le physique s'apprêtent à faire leur office.

Capture décran 2021 09 12 à 09.45.05


Emmanuelle Marcon marche sur l'eau
Hillairet est passé depuis 30 minutes quand la première féminine arrive à Saint-Sozy. Tout le monde attend Sandrine Berthé, c'est la Haute-Savoyarde Emmanuelle Marcon qui arrive grand sourire et musique à fond dans les oreilles. Berthé suit à une petite minute. Les deux femmes ravitaillent et repartent presque en même temps. Il reste encore près de six heures de course et, bien entendu, rien n'est joué. Si ce n'est que la science de l'eau des montagnes de Marcon semble un atout tout aussi fort que la technique de la Landaise, dont le sens marin est avant tout celui de l'océan Atlantique. En regardant les deux femmes s'éloigner vers les somptueuses falaises de calcaire, on en rate presque l'arrivée aux stands de Sarah Dubeau. La Charentaise rend cinq minutes au duo de tête mais elle a mis sa pagaie sur le podium.
Un air de Tour de France
La Dordogne serpente maintenant dans la dernière partie de la course. Le château de la Treyne, le château de Lanzac, le château de Rouffilac, le château de Verignac. A mesure que l'on s'enfonce dans le Périgord, ces championnats de France prennent un air de Tour de France cycliste. Auxquels il ne manque qu'un Franck Ferrand du Stand Up Paddle pour nous parler histoire et patrimoine.

Capture décran 2021 09 12 à 09.45.40


Fort troglodytique et jardin atypique
KM 105, Carsac-Aillac, dernier poste de ravitaillement au pied du camping, des Jardins d'Eau et de la Villa Romaine. Pas de truffe, de confit et encore moins de magret au menu mais des bénévoles toujours aussi souriants et disponibles pour offrir fruits secs, fromages et boissons gazeuses. Le Tandem Leblond/Siegel est désormais bien en tête et ne sourcille même pas quand lui est crié « ravitoooo » depuis la berge. Cinq minutes à peine que voilà Florent Dode. Même allure, même posture. A l'inverse d'Hillairet, lui dans le dur. « J'ai plus de bras ! » crie-t-il en se les étirant vers le ciel alors qu'il n'a que 100 secondes de retard sur le Boucalais. Il ne le sait pas mais Morgan Caira, son actuel dauphin sur les Unlimited est à plus de 25 minutes.
Le train nautique est étiré au possible. Les positions inchangées. Pas chez les femmes ! Sandrine Berthé arrive en tête. Pour s'arrêter au ravitaillement. Pas Marcon ni Dubeau qui filent droit sans savoir que la Boucalaise prend plus de temps pour repartir. Il reste un peu moins de trois heures de course. « Et si », souffle la même voix que tout à l'heure.

Capture décran 2021 09 12 à 09.46.14


Florent Dode toujours invaincu
KM 126, la Roque-Gageac, son fort troglodytique, son jardin tropical atypique, le Château de la Malartrie et le Manoir de Tarde. La fin de l'après-midi laisse éclater la lumière sur un paysage aux reflets d'or. L'arrivée de la course est tout proche mais comment ne pas lever les yeux sur un des plus beaux sites de France. Attention quand même aux gabares, qui ne transportent plus comme marchandises que des touristes en cet été indien, 25 degrés à l'ombre quand même. Les derniers km sont aussi paisibles et tranquilles que la rivière qui portent les Supeurs depuis plus de 10 heures.
KM 130, Castelnaud-la-Chapelle. La ligne d'arrivée au pied du château éponyme offre un cadre sublime. Tandis que l'on imagine nos ancêtres guerroyer avec l'Anglais, les applaudissements nourris saluent Florent Dode qui pose sa pagaie après 9 heures et 59 minutes. C'est un quart d'heure de moins que son record. Mais cette victoire, la quatrième en autant de participations, est décuplée par la fierté du premier titre national Ultra. Une victoire acquise dans la douleur, après qu'il a contracté durant l'été ce satané virus. Alexis Hillairet arrive trois minutes plus tard, lui aussi épuisé mais heureux et fier d'être le premier champion de France dans sa catégorie. Les concurrents en finissent un à un.
Rebelote en 2022 avant de rallier… Bordeaux
Le clocher de l’Église Saint-Michel-Archange de Castelnaud et le ballet des montgolfières annoncent le succès d'Emmanuelle Marcon qui en rigole encore. Elle vient de passer 10 km à chanter à tue-tête, les batteries de son lecteur Mp3 ayant rendu l'âme. Pas la Thononaise ! qui jure qu'elle pourrait encore ramer jusqu'à Bordeaux.
L'idée n'est pas si saugrenue puisque la veille, au moment de remercier les bénévoles de l'Argentat Dordogne CK et du Castelnaud en Périgord CK, Philippe Marchegay l'a annoncé haut et (presque) clair. En 2023, on ira jusqu'à la « Perle d'Aquitaine » où le port de la Lune et ses « Marins » qui font tant parler d'eux sur la scène Sup, fêteront les héros de la Dordogne Intégrale en version 350 km. Avant cela, il y aura une deuxième édition des championnats de France Ultra Longue Distance. Toujours sur 130 km et sur le même parcours. On vous y donne rendez-vous dans quelques mois.

Capture décran 2021 09 12 à 09.47.07


RÉACTIONS

Florent Dode, champion de France 14 pieds
« C'est top d'avoir choisi la Dordogne pour ces premiers championnats de France. Je commence à bien connaître la DI même si j'ai beaucoup moins ramé cette année. Il y avait des conditions idéales cette fois-ci, ça a bien débité. J'ai eu pas mal de projets cette année et j'ai chopé le Covid cet été, je n'ai pas pu ramer pendant un mois. Alexis (Hillairet) était en unlimited, certainement un support idéal pour la DI. C'était compliqué de faire concurrence avec lui au début. Ça s'est joué sur la fin. Après 7 heures de rame, les corps fatiguent. C'est là que j'ai fait la différence. J'ai profité dès son coup de mou pour partir seul devant. »

Emmanuelle Marcon, championne de France 14 pieds
« Je suis surprise d'être aussi bien à l'arrivée. Je ne m'attendais pas à gagner avant de venir. J'ai pris du plaisir car il y avait de l'eau et du courant. J'ai quelques petits douleurs mais rien de grave. Je suis contente de ce premier titre. Il y avait de la concurrence avec Sandrine Berthé et Sarah Dubeau. Sandrine a été devant quasiment tout le temps. Je ne sais pas trop ce qu'il s'est passé mais à un moment je ne l'ai plus vu. Je n'ai pas voulu ralentir. J'étais bien et j'aurais pu continuer à ramer jusqu'à l'océan ! »

Alexis Hillairet, champion de France Unlimited
« J'ai peut-être commis l'erreur de partir trop vite. Je voulais suivre le tandem. J'ai brûlé des cartouches trop tôt. C'est le jeu. Je suis pourtant habitué, c'est ma troisième fois sur cette course mais la première où je suis mal depuis si longtemps. Je n'ai jamais mal au bras… Après 80 km, j'ai eu des coups de fatigue réguliers. Je visais le titre de champion de France, donc c'est cool ; mais je visais aussi la première place au scratch et je voulais finir devant les 14 pieds. On pense souvent que les 18 pieds vont plus vite que les 14. C'est vrai dans la première partie avec les rapides, mais je ne suis pas si convaincu pour la partie plate. J'ai encore pas mal de choses à mon programme. Je vais faire l'Euro de planche à voile et les championnats de France de speed rail. Et puis j'irai aussi aux championnats de France de SUP Race en octobre à l'Île de Ré, ce sera à la maison. »



LES PODIUMS

IMG 8043* 14 pieds et moins messieurs
1. Florent Dode (Vieux Boucau Surf Club) en 9h59'03
2. Didier Varont (Palu Avis Surf Club) en 10h14'48
3. Stéphane Bentoumi (Argentat Dordogne CK) 10h24'45
4. Julien le Naour (Les Marins de la Lune) 10h25'06

 

 


IMG 8050* Unlimited messieurs

1. Alexis Hillairet (Latitude) 10h02'14
2. Morgan Caira (Latitude) 10h22'42
3. Christophe Mora (Les Marins de la Lune) 10h59'06
4. François Meurillon (Boca Sup) 11h19'57

 


IMG 8062
* 14 pieds et moins dames

1. Emmanuelle Marcon (Pagaies Club Thonon) 11h15'27
2. Sarah Dubeau (Latitude) 11h20'21
3. Sandrine Berthé (Vieux Boucau Surf Club) 11h33'27





LE CLASSEMENT SCRATCH OFFICIEL

 

SUP ULTRA 2021

 

Facebook 1200x630 ULTRASUPRACE 2021

Dernière modification le : 12 septembre 2021
Évaluer cet élément
(1 Vote)
Retour en haut

Les Partenaires Officiels  de la Fédération

BPdacia