Pauline ADO

Pauline ADO  © Photos FFS et WSL

Née le 14 février 1991 

A Bayonne (Pyrénées-Atlantiques)
Discipline : Surf shortboard
Catégorie : Open
Club : Anglet surf club (Pyrénées-Atlantiques)

Palmarès
Championne du monde ISA 2017
Champion du monde des nations 2017
N.9 mondiale WSL 2013
9e place aux Jeux Olympiques de Tokyo 2020
Championne du monde juniors 2006 et 2009
Championne d’Europe WSL 2014, 2015, 2016, 2018 et 2019
Médaille d'argent ISA 2022
Médaille de bronze ISA 2016

Classement national : N.2
Nombre de sélections en équipe de France : 18

 

Bio express

Ado Pauline (FRA) competes in Surfing Women's during the Olympic Games Tokyo 2020, at Tsurigasaki Surfing Beach, on July 25, 2021, in Tokyo, Japan, Photo Vincent Curutchet / KMSP || 000307_0020  SPORT 2021 OLYMPIC GAMES JEUX OLYMPIQUES Contrairement à nombre de ses pairs, Pauline Ado n’est pas née dans une famille de surfeurs. Mais, particulièrement attirée par la mer, elle demande à ses parents de lui offrir une planche. Elle débute le surf à 8 ans sur les vagues de Hendaye. Pour le plaisir. Pas la compétition, qu’elle déteste alors. Seul compte le plaisir de la glisse.
Jusqu’à l’âge de 10 ans où elle remporte sa toute première compétition. Le déclic. Véritable révélation, elle séduit les sponsors et débutent alors les trips sur les plus belles vagues du monde. Elle est retenue en équipe de France jeunes à 13 ans. Elle en a 15 quand elle remporte le championnat du monde junior (2006).
Perfectionniste, travailleuse, Pauline confirme son statut sur la scène continentale avant de remporter un second titre mondial junior, version ASP, en 2009. Aussi douée sur les vagues qu’à l’école, la Basque concilie sport et études en intégrant le Pôle France.
Elle décroche son Bac avec mention et sa place dans l’élite du surf féminin. Pour sa première année sur le Championship Tour, elle termine Top 10 (9e) avec, notamment, une demi-finale sur le Roxy Pro France.
Après quatre saisons passées sur le CT, la Basque quitte l’élite du surf mondiale féminin à la fin 2014. La double championne du monde juniors est un des piliers du surf féminin français, membre de l’équipe de France depuis ses débuts et élue au comité directeur de la Fédération Française de Surf.  Marraine de l’association nationale Handi Surf, Pauline Ado est également une sportive engagée.
Championne d’Europe WSL, après sa victoire à Anglet et sa 5e place à Pantin, elle n’a pu retrouver l’élite du Championship Tour après l’avoir quittée fin 2014. Ses 5es places en Espagne et au Mexique n’auront pas été accompagnées d’autres performances similaires qui lui aurait permis de valider son ticket pour le CT.
Finalement 14e du ranking QS, Pauline Ado (25 ans), membre du très fermé club du Championship durant quatre saison (2011 à 2014), doit repartir sur le circuit de qualification en 2016. Son expérience, la reconnaissance de ses pairs et d’une WSL qui l’a par trois fois rappelée pour trois CT en 2015 (Bell’s, Cascais et Hossegor), sont des cartes majeures pour aller chercher ce Top 6 et le ticket pour le CT en fin de saison.
Médaille d’argent de l’Eurosurf avec l’équipe de France qu’elle a retrouvée comme pour se ressourcer, la double championne du monde junior (2006 et 2008) réussi un nouveau tour de force en retrouvant l'élite au terme de la saison 2016 où elle aura notamment été finaliste du Pantin Galicia Pro (QS 6.000) début septembre et du Costa Rica Pro (3.000) début octobre, vainqueur du Zarautz Pro en avril et du Roxy Casablanca Pro en septembre, quart de finaliste (Australie) et un 8e de finaliste (Salvador) sur des QS 6.000. Apparue en équipe de France en septembre dernier à l’Eurosurf du Maroc (2e), Pauline Ado a participé aux Mondiaux 2016 au Costa Rica avec l’équipe de France (6-14 août) où elle a pris la 3e place.
Elle est de nouveau sélectionnée en Bleu pour les ISA World Surfing Games 2017 en mai. A Biarritz, Pauline Ado devient championne du monde devant sa famille, ses amis et son public, en remportant la finale devant sa compatriote Johanne Defay. Elle est également sacrée championne du monde des nations avec l'équipe de France.
Malgré ses 5e et 9e place en août sur l'US Open et à Trestles, Pauline ne parvient pas à se maintenir sur le CT. Lâchée également sur le circuit QS (17e au général), elle quitte l'élite après y être revenue cette saison.
En 2018, Pauline remet son titre mondial ISA en jeu sur les vagues de Tahara, au Japon. Elle ne termine finalement "que" 7e après un très bon début de compétition.
Engagée sur le circuit QS pour tenter de retrouver le CT, Pauline ne parvient pas à obtenir de résultat significatif sur les 6.000, hormis une 9e place en tout début de saison à Ténérife. Elle termine l'année à la 24e place quand les 6 premières sont qualifiées pour l'élite mais remporte tout de même le titre européen WSL. La saison suivante, 2019, est ponctuée par deux victoires consécutives en Europe à Caparica et Zarautz mais malgré un quart de finale sur le QS 3.000 de Port Elizabeth (AfS) et la 9e place au QS 6.000 de Port Stephens en fin de saison, Pauline termine à la 38e place du général et se coiffe d'une 5e couronne continentale. 
Elle commence la saison 2020 en boulet de canon avec une victoire aux Canaries et surtout une 3e place sur le 5.000 de Newcastle qui la propulse à la 8e place avant l'arrêt de la saison en raison de la pandémie.
Sélectionnée pour les championnats du monde 2021 après les sélections fédérales, elle se qualifie pour les Jeux Olympiques en se hissant au 9e tour des Mondiaux le 5 juin 2021. A Tokyo 2020, Pauline se hisse en 8es de finale et prend la 9e place de la toute première compétition olympique de l'histoire du surf.
Sélectionnée en équipe de France, elle participe en septembre 2022 aux World Surfing Games où elle est vice-championne du monde en individuel et remporte la médaille de bronze par équipes au classement des nations.

 

SES RÉSULTATS EN 2022

Challenger Series 2022 / Classement actuel : 42e
7 - 15 mai : Gold Coast, Australie : 33e
17 - 24 mai : Manly, Australie : 33e
3 - 10 juillet : Ballito, Afrique du Sud : 17e
30 juillet - 7 août : Huntington Beach, Etats-Unis : 33e

1 - 9 octobre : Ericeira, Portugal : 
1 - 8 novembre : Saquarema, Brésil : 
26 novembre - 7 décembre : Haleiwa, Hawaii : 

Qualifying Series Europe / Classement actuel : 10e
12-17 juillet : ABANCA Pantin Classic Galicia Pro, Pantin, Espagne (3.000) : 5e
16-21 août : Lacanau Pro, France (1.000) : 3e
23-28 août : Rip Curl Pro, Anglet, France (1.000) : 9e

18-23 octobre : Azores Airlines Pro, Açores (3.000) : 

 

Social

Facebook
Twitter 
Instagram 

Websitehttp://paulineado.fr

 

Vidéo associée

Retour en haut

Les Partenaires Officiels  de la Fédération

BP