Pauline ADO

Pauline ADO  © Photos FFS et WSL

Née le 14 février 1991 

A Bayonne (Pyrénées-Atlantiques)
Discipline : Surf
Catégorie : Open
Club : Anglet surf club (Pyrénées-Atlantiques)

Palmarès
Championne du monde ISA 2017
Champion du monde des nations 2017
N.9 mondiale WSL 2013
Championne du monde juniors 2006 et 2009
Championne d’Europe WSL 2014, 2015 et 2016
Médaille de bronze World Surfing Games 2016

Classement national : N.2
Nombre de sélections en équipe de France : 15

 

Bio express

Contrairement à nombre de ses pairs, Pauline Ado n’est pas née dans une famille de surfeurs. Mais, particulièrement attirée par la mer, elle demande à ses parents de lui offrir une planche. Elle débute le surf à 8 ans sur les vagues de Hendaye. Pour le plaisir. Pas la compétition, qu’elle déteste alors. Seul compte le plaisir de la glisse.
Jusqu’à l’âge de 10 ans où elle remporte sa toute première compétition. Le déclic. Véritable révélation, elle séduit les sponsors et débutent alors les trips sur les plus belles vagues du monde. Elle est retenue en équipe de France jeunes à 13 ans. Elle en a 15 quand elle remporte le championnat du monde junior (2006).
Perfectionniste, travailleuse, Pauline confirme son statut sur la scène continentale avant de remporter un second titre mondial junior, version ASP, en 2009. Aussi douée sur les vagues qu’à l’école, la Basque concilie sport et études en intégrant le Pôle France.
Elle décroche son Bac avec mention et sa place dans l’élite du surf féminin. Pour sa première année sur le Championship Tour, elle termine Top 10 (9e) avec, notamment, une demi-finale sur le Roxy Pro France.
Après quatre saisons passées sur le CT, la Basque quitte l’élite du surf mondiale féminin à la fin 2014. La double championne du monde juniors est un des piliers du surf féminin français, membre de l’équipe de France depuis ses débuts et élue au comité directeur de la Fédération Française de Surf.  Marraine de l’association nationale Handi Surf, Pauline Ado est également une sportive engagée.
Championne d’Europe WSL, après sa victoire à Anglet et sa 5e place à Pantin, elle n’a pu retrouver l’élite du Championship Tour après l’avoir quittée fin 2014. Ses 5es places en Espagne et au Mexique n’auront pas été accompagnées d’autres performances similaires qui lui aurait permis de valider son ticket pour le CT.
Finalement 14e du ranking QS, Pauline Ado (25 ans), membre du très fermé club du Championship durant quatre saison (2011 à 2014), doit repartir sur le circuit de qualification en 2016. Son expérience, la reconnaissance de ses pairs et d’une WSL qui l’a par trois fois rappelée pour trois CT en 2015 (Bell’s, Cascais et Hossegor), sont des cartes majeures pour aller chercher ce Top 6 et le ticket pour le CT en fin de saison.
Médaille d’argent de l’Eurosurf avec l’équipe de France qu’elle a retrouvée comme pour se ressourcer, la double championne du monde junior (2006 et 2008) réussi un nouveau tour de force en retrouvant l'élite au terme de la saison 2016 où elle aura notamment été finaliste du Pantin Galicia Pro (QS 6.000) début septembre et du Costa Rica Pro (3.000) début octobre, vainqueur du Zarautz Pro en avril et du Roxy Casablanca Pro en septembre, quart de finaliste (Australie) et un 8e de finaliste (Salvador) sur des QS 6.000. Apparue en équipe de France en septembre dernier à l’Eurosurf du Maroc (2e), Pauline Ado a participé aux Mondiaux 2016 au Costa Rica avec l’équipe de France (6-14 août) où elle a pris la 3e place.
Elle est de nouveau sélectionnée en Bleu pour les ISA World Surfing Games 2017 en mai. A Biarritz, Pauline Ado devient championne du monde devant sa famille, ses amis et son public, en remportant la finale devant sa compatriote Johanne Defay. Elle est également sacrée championne du monde des nations avec l'équipe de France.
Malgré ses 5e et 9e place en août sur l'US Open et à Trestles, Pauline ne parvient pas à se maintenir sur le CT. Lâchée également sur le circuit QS (17e au général), elle quitte l'élite après y être revenue cette saison.
En 2018, Pauline remet son titre mondial ISA en jeu sur les vagues de Tahara, au Japon. Elle ne termine finalement "que" 7e après un très bon début de compétition.
Engagée sur le circuit QS pour tenter de retrouver le CT, Pauline ne parvient pas à obtenir de résultat significatif sur les 6.000, hormis une 9e place en tout début de saison à Ténérife. Elle termine l'année à la 24e place quand les 6 premières sont qualifiées pour l'élite. 

 

Ses résultats en 2019

WSL QS / Son classement actuel : 16e

14 - 20 janvier : Florida Pro, Sebastian Inlet, Etats-Unis (6.000) : 33e
4 - 10 février : Las Americas Pro Tenerife, Canaries (1.500) : 9e
27 février - 4 mars : Sisterevolution Central Coast Pro, Avoca beach, Australie (3.000) : 17e
11 - 17 mars : Holmes Civil Developments Womens Pro, Newcastle, Australie (6.000) : 61e
18 - 24 mars : Sydney Surf Pro, Manly, Australie (6.000) : 25e
15 - 20 avril : Caparica Pro, Portugal (1.000) : vainqueur
8 - 12 mai : Pro Zarautz, Espagne (1.500) : vainqueur
12 - 16 juin : Volkswagen SA Open of Surfing press by Hurley, Port Elizabeth, Afrique du Sud (3.000)
26 - 28 juillet : Paul Mitchell Supergirl Pro, Oceanside, Etats-Unis (6.000)
29 juillet - 4 août : Vans US Open of Surfing, Huntington beach, Etats-Unis (10.000)
7 - 11 août : Roxy Open, Newquay, Angleterre (1.000)
13 - 18 août : Caraibos Lacanau Pro, France (1.500)
20 - 25 août : Deeply Pro Anglet, France (1.500)
27 - 31 août : Pro Casablanca, Maroc (1.500)
1 - 4 septembre : Galicia Pro, Pantin, Espagne (10.000)
21 - 27 octobre : White Buffalo Huyga Pro, Miyazaki, Japon (3.000)
27 octobre - 2 novembre : Martinique Surf Pro, Basse Pointe (3.000)
5 - 10 novembre : Port Stephens Toyota Pro, Australie (6.000)

Équipe de France
7 - 15 septembre : World Surfing Games, Miyazaki, Japon (si sélectionnée)
9 - 15 octobre : ANOC World Beach Games, San Diego, Etats-Unis (si sélectionnée)

===

Ses résultats en 2018

WSL QS / Son classement final : 24e
18 - 24 janvier : The Florida Pro pres by Sunshine State Florida, Sebastian Inlet, Etats-Unis (6,000) : 9e
29 janvier - 4 février : Las Americas Pro Tenerife, Tenerife, Canaries (1,500) : finaliste
19 - 25 février : Grandstand Sports Clinic Women's Pro, Merewether, Newcastle, Australie (6,000) : 37e
26 février - 4 mars : Vissla Sydney Pro, Manly, Australie (6,000) : 37e
17 - 24 mars : Martinique Surf Pro, Basse Pointe, Martinique (3,000) : 5e
27 mars - 1er avril : Barbados Surf Pro, Drill Hall Beach, Barbades (3,000) : 9e
4 - 8 avril : Pro Zarautz, Playa de Zarautz, Zarautz, Espagne (1,500) : vainqueur
5 - 10 juin : Los Cabos Open of Surf, Zippers Beach, San Jose del Cabo, Mexique (6,000) : 17e
21 - 24 juin : Volkswagen SA Open of Surfing pres by Hurley, Afrique du Sud (3,000) : 9e

27 - 29 juillet : Paul Mitchell Supergirl Pro, Oceanside, Etats-Unis (6,000) : 37e
14 - 19 août : Caraibos Lacanau Pro, Grand Plage, Lacanau, France (1,500) : 17e
21 - 26 août : Pro Anglet, Chambre d’Amour, Anglet, France (1,500) : 2e
27 août - 2 septembre : Pantin Classic Galicia Pro, Pantin, Espagne (6,000) : 17e
26 - 28 octobre : White Buffalo Women's Pro, Kamogawa Chiba, Japon (3,000) : 17e
8 - 11 novembre : Port Stephens Toyota Pro, Birubi Beach, Australie (6,000) : 37e

WSL CT / Classement  final : 20e
10 - 19 mai : Oi Rio Pro, Brésil : 13e (wild card)
30 juillet - 5 août : Vans US Open, Etats-Unis : 9e (wild card)
3 - 14 octobre : Roxy Pro, Hossegor, France : 13e


Equipe de France
15 - 22 septembre : ISA World Surfing Games, Tahara (Japon) : 7e 

==

Ses résultats en 2017

WSL CT dames / Son classement final : 16e
14 - 25 mars : Roxy Pro Gold Coast, Snapper Rocks, Australie : 13e
29 mars - 9 avril : Drug Aware Margaret River Pro, Australie : 13e
12 - 24 avril: Rip Curl Pro Bells Beach, Australie : 13e
9 - 20 mai : Rio Pro, Saquarema, Brésil : 13e
28 mai - 2 juin : Fiji Women's Pro, Tavarua/Namotu, Fidji : 13e
31 juil. - 6 août : US Open of Surfing, Huntington, États-Unis : 5e
6 - 17 septembre : Swatch Pro Trestles, Californie, États-Unis : 9e
21 septembre - 1er octobre : Cascais Women's Pro, Portugal : 13e
7 - 18 octobre : Roxy Pro France, Landes : 13e
25 novembre - 6 décembre : Maui Women's Pro, Honolua Bay, Hawaii : 13e

WSL QS dames / Son classement final : 17e
20 - 26 février : Anditi Womens Pro, Newcastle, Australie, QS 6.000 : 9e
27 fev. - 5 mars : Womens Pro, Manly Beach, Sydney, Australie, QS 6.000 : 5e
6 - 11 juin : Los Cabos Open of Surfing, Mexique (QS 6 000) : 17e
28 - 30 juillet : Paul Mitchell Supergirl Pro, Oceanside Pier, États-Unis (QS 6 000) : 25e
22 - 27 août : Pro Anglet, Pays basque, France (QS 1 500) : 3e
29 août - 3 sept. : Pantin Classic Galicia Pro, Espagne (QS 6 000) : 17e
26 - 29 octobre : White Buffalo Women's Pro, Chiba, Japon (QS 3 000) : 25e
2 - 5 novembre : Port Stephen's Toyota Pro, Australie (QS 6 000) : 37e

Equipe de France
20 - 28 mai : ISA World Surfing Games, Biarritz, France : Championne du monde ; Championne du monde des nations

========================================


Ses résultats en 2016

Qualifying Series / Classement final : 8e
KP Great Lakes Pro, Boomerang, Australie (QS 1.000; 16 - 18 février) : 25e
Taggart Women's Pro, Newcastle, Australie (QS 6.000; 21 - 28 février) : 25e
Aussie Bodies Women's Pro, Manly, Australie (QS 6.000; 29 février - 6 mars) : 5e
Pro Zarautz, Zarautz, Espagne (QS 1.000; 31 mars - 3 avril) : Vainqueur
Los Cabos Open of Surf, Zippers, Mexique (QS 6.000; 7 - 12 juin) : 25e
Copa El Salvador Impresionante, Punta Roca, Salvador (QS 6.000; 14 - 19 juin) : 9e
Corūna Pro A, La Corogne, Espagne (QS 1.000, 5 - 10 juillet) : 2e
Paul Mitchell Supergirl Pro, Oceanside Pier, États-Unis (QS 6.000, 21 - 24 juillet) : 25e
Pro Anglet, France (QS 1.500; 23 - 28 août) : 13e
Pantín Classic Galicia Pro, Espagne (QS 6.000; 30 août - 4 septembre) : 2e
Azores Pro, Sao Miguel, Portugal (QS 1.500; 6 - 13 septembre) : 3e
Roxy Pro Casablanca, Maroc (QS 1.500; 13 - 18 septembre) : Vainqueur
Essential Costa Rica Open, Parrita, Costa Rica (QS 3.000; 5 - 9 octobre) : 2e
White Buffalo Women's Pro, Chiba, Japon (QS 3.000; 20 - 23 octobre) : 3e
Sydney International, Cronulla, Australie (QS 6.000; 3 - 6 novembre) : 37e

Compétitions nationales :
Quiksilver Biarritz Maïder Arosteguy, Biarritz (26-28 mars) : Vainqueur

Equipe de France :
Championnats du monde des nations ISA, Costa Rica (6-14 août) :  médaille de bronze

 

Social

Facebook
Twitter 
Instagram 

Websitehttp://paulineado.fr

 

Vidéo associée

Retour en haut

Les partenaires de la Fédération

 ministere18 LOGO AQUITAINE 2016 Conseil General des Landes  L'Equipe France BleuLogo mycoachsport noir