« Je suis impressionné par l'obéissance qu'ont les Portugais » - Maxime Castillo, N.11 mondial de bodyboard

Depuis bientôt trois semaines, nous publions les témoignages de nos surfeurs afin de savoir comment ils s'organisent, comment ils vivent le confinement, et quel message ils veulent envoyer durant cette crise sanitaire.
Aujourd'hui : Maxime Castillo, N.11 mondial de bodyboard

 

CASTILLO c9ecc4b4 f9de 4903 ab59 d8fbb4f5c2c1« Je suis au Portugal, à Nazaré, avec ma copine, dans mon appartement. Franchement, je vis plutôt bien ce confinement. Il faut dire que les règles sont plus cool au Portugal. On n'est pas en confinement total comme en France. C'est aussi parce que les Portugais sont très respectueux. Ils m'impressionnent sur la discipline qu'ils ont. Tout le monde est cloîtré chez soi, même si on peut sortir sans autorisation. Je peux ainsi sortir une à deux fois par jour sans avoir de papier à remplir, je peux aller voir la mer. Je fais évidemment attention à rester un maximum chez moi mais c'est un peu plus tranquille quand même.
Pour m'occuper, je fais des choses simples. Je ne vois pas trop le temps passer. Je fais des exercices physiques. Je bosse à fond en workout sur tous les à-côtés du sport. Je travaille sur pas mal de projets personnels. J'ai ouvert un compte Linkedin. Je vais bientôt sortir ma chaine YouTube. Je pense à une manière différente de proposer du contenu à ceux qui me suivent. Je fais du tri dans toutes les vidéos des derniers mois.
Le plus dur ? C'est de ne pas avoir une vie normale. Ne pas pouvoir surfer quand on en a envie. Ne pas pouvoir sortir au restaurant. Ne pas pouvoir voyager. Mais c'est un mal pour bien. On doit tous le faire. En tant que professionnel, ce n'est pas évident car toutes les compétitions sont annulées ou reportées dans le monde entier. On a tous des soucis personnels, on a aucune certitude sur rien.
Je suis surpris par l'obéissance des Portugais et a contrario par la désobéissance des Français. On est dans une période très difficile dans le monde entier. J'ai été choqué par le temps que ça a pris pour que les Français se rendent compte de la gravité du virus. Avant le confinement obligatoire, tout le monde est sorti en boite, a fait la fête. Personnellement, j'avais déjà limité mes sorties bien avant que l'on soit en confinement début mars.
J'espère que le message va enfin passer et être respecté. Restez chez vous ! Ne pensez pas qu'à vous mais aux autres. Si vous ne le faites pas pour vous, faites le pour les autres ! C'est ensemble que l'on va réussir à vaincre ce virus. »

 

Déjà parus
Vincent Duvignac, champion du monde par équipes de surf 
Amandine Chazot, championne du monde par équipes de Stand Up Paddle
Eric Dargent, vice-champion du monde de Para Surf
Jérémy Florès, n.10 mondial
Antoine Delpero, champion du monde de longboard
Michel Bourez, n.13 mondial
Justine Dupont, surfeuse de grosses vagues
Amaury Lavernhe, champion du monde de bodyboard
Caroline Angibaud, vice-championne du monde Sup surf
Maud Le Car et Joan Duru, surfeurs pros
Thomas Debierre, champion du monde juniors
Gaspard Larsonneur, champion de France 2019
Martin Vitry, champion d'Europe de Stand Up Paddle
Alice Lemoigne, championne du monde de longboard
Pierre-Louis Costes, champion du monde de bodyboard
Charly Martin, surfeur pro
Jorgann Couzinet, surfeur pro

 

Dernière modification le : 08 avril 2020
Évaluer cet élément
(1 Vote)
Retour en haut

Les Partenaires Officiels  de la Fédération

BPdacia