Avertissement

JUser::_load : impossible de charger l'utilisateur ayant l'ID 82

Les choses se précisent...

Caroline durant sa série "embuscade"... Caroline durant sa série "embuscade"...  © All pictures Franck Debaecker/FFS & Tweedle/Rommel ISA 2013

Les journées se suivent mais ne se ressemblent pas sur les seconds championnats du monde de stand up paddle et de paddleboard à Miraflores au Pérou. Après la longue distance d'hier et la première médaille française (en argent pour Olivia Piana) et l'arrivée au finish entre l'australien Jamie Mitchell et le danois Casper Steinfath, tout le monde pensait que ce mercredi irait sur le même tempo. Malheureusement, le brouillard a instauré un faux rythme avec de longues périodes d'attente.
Caroline Angibaud ouvrait le bal avec une série relevée ; elle retrouvait la canarienne championne du monde de windsurf Iballa Moreno et la péruvienne Brissa Malaga. Rien d'insurmontable sur le papier, à moins que.

Angibaud trébuche.

Alors que le heat vient juste de se terminer, le team manager de l'équipe de France Stéphane Corbinien ne décolère pas.
Une nouvelle fois, les riders de l'équipe du Pérou ont décroché le soleil avec des notes en or. Caroline Angibaud avait pourtant bien démarré sa série avec la troisième de ses sept vagues avec un prometteur 5,90. Bottoms plus rapides sur sa nouvelle planche, la vendéenne gère parfaitement sa série et contrôle son adversaire directe la péruvienne Brissa Malaga. Car dans le même temps, Iballa Moreno a élevé son niveau.
Elle a en effet reçu son matériel perdu entre Caracas et Madrid. Finalement délivré dans la nuit de mardi à mercredi, Iballa peut enfin retrouver sa planche fétiche et envoyer quelques bons rollers.
Alors que la fin de heat approche, Brissa Malaga qui plafonne à un petit 2,86 prend une longue droite qu'elle travaille jusqu'au bord. C'est un peu brouillon en backside, le style n'est pas vraiment là et elle doit à plusieurs reprises se récupérer sur ses puissants appuis.
Mais au final, les juges sont sensibles à sa prestation et lui délivrent un généreux 7,71. Hold up à Miraflores (10.57 pour la Péruvienne contre 10,23 pour la Française, Iballa Moreno s'envolant avec un 13,44).
Caroline Angibaud est donc sortie comme une malpropre du tableau principal, il faudra qu'elle cravache dans les repêchages pour accéder à une phase finale.
Alors que la compétition avance, les choses sont maintenant plus claires. Il y a six filles au-dessus du lot pour quatre places en finale. Dans un swell plus consistant, Nicole Pacelli a placé quelques beaux turns et a devancé Shakira Westdorp qui a longtemps choisi des intermédiaires sur lesquelles elle a enchainé ses rollers bacskside.
La Sud Af Tammy Robarts fait les frais de la supériorité de la Brésilienne et de l'Australienne. Elle devrait rapidement retrouver Caroline Angibaud dans le second tableau. Après la série d'Angibaud une nouvelle fois au jugement très contestable, le brouillard a fait son interruption.

 

Portet déroule

Ce n'est qu'en fin d'après midi que les séries des repêchage ont pu reprendre. Dans la dernière, Manu Portet a facilement terminé premier avec un total de 10,17.
Sans problème, "Manuel" a fait le job aidé par une houle plus consistante qu'il préfère aux petites molles du matin.

Demain jeudi, un gros programme attend le team France. Antoine Delpero, qui a trouvé un atelier pour réparer son unique planche, retrouvera l'australien Justin Holland (meilleure note du contest) et le péruvien Tamil Martino.

Une belle confrontation durant laquelle Antoine devrait élever son niveau pour se mettre à l'abri d'une nouvelle surprise péruvienne. Dans l'après midi, les racers Eric Terrien, Yoann Cornelis et Olivia Piana disputeront les qualifications pour la beach race de samedi.
Caroline Angibaud devrait aussi disputer au moins une série, si le brouillard ne nous fait pas une nouvelle apparition.

Texte et photos : Getupsupmag.com/FFS

 

Vidéo associée

Dernière modification le : 28 février 2013
Évaluer cet élément
(0 Votes)
Plus dans cette catégorie : « La DTN sur le pont !  •  En route pour les finales ! »
Retour en haut

Les Partenaires Officiels  de la Fédération

BPdacia