L’ŒIL DE DUVI - Le surf aux JO, nous y sommes et c’est parti !

Retrouvez tous les jours le billet de Vincent Duvignac, surfeur professionnel, champion d’Europe et capitaine des équipes de France dans les années 2010.

 

DUVIGNACLe surf aux JO, nous y sommes et c’est parti !


« Le surf, notre passion, notre style de vie et valeurs, notre raison de vivre… est devenu sport Olympique !
Qui l’eut cru !? Certains d’entre nous, évidemment, qui ont œuvré pour que cela se produise enfin, on ne peut que les féliciter.
Sur un plan purement sportif, le surf a t-il sa place au JO ? Je pense que oui, et surtout depuis que le Duke Kahanamoku en aurait parlé en son temps (on n'était même pas né !) car selon mon humble avis, la définition de « sport » doit être tout ce que le surf représente. Il est multi-facette, la compétition n’étant qu’une petite partie de son identité. C’est parfois bon de rappeler que la performance vient de la parfaite communion avec la nature…

Chez les surfeurs, on n'est peut-être pas tous pro-JO , mais c’est certainement l’arrivée du « sport des Rois » dans le plus grand évènement sportif qui attirera votre curiosité. Personnellement, les Français Boiteux, Diagana, Pérec, Douillet, Manaudou, Riner, etc… m’ont fait rêver. On se contentait des interviews de Nelson pour avoir leurs ressentis, et analyser leurs émotions.

On compte désormais sur Jojo Defay, Popo Ado, Mimi Florès et Michou Bourez pour nous faire vibrer, et nous faire digérer la non-sélection de Jo Duru par l’ISA du champion du monde et pensionnaire du WT 2019…
Pour les connaître personnellement depuis 20 ans pour certains, amis-adversaires ou partenaires d’équipe en or, quelle joie de les voir surfer sur ces premiers JO tout sourires, motivés et aussi bien encadrés par le staff de la Fédération !

Les têtes de séries doivent trembler actuellement !

Jérémy, ce p’tit réunionnais-malgache qu’on découvrait en 1999, a une carrière incroyable. A 33 ans, il a montré une motivation sans faille ces dernières années, il est la preuve que tout se passe dans l’eau. Il a été pour moi, et pour beaucoup d’autres nous, une grande inspiration dans les compétitions. Boosté par une pression maintenant moindre et une famille qui s’agrandit, on peut compter sur son expérience et son courage pour tout donner.
Pauline, la valeur sûre de l’équipe, est une machine de compétitions. Par son expérience des grandes épreuves, elle sait gérer ses émotions et connaît parfaitement le chemin pour passer ses séries.
Michel, puissance de la nature, attend ces premiers JO avec impatience, sa famille lui donnant une force supplémentaire. J’ai hâte de le voir casser les vagues et encourager les autres. J’aime comment ce gars est toujours resté lui-même. Alors que tous les athlètes olympiques font attention à ne pas s’égratigner avant le jour-J, je ne serais pas étonné de le voir faire un foot-tennis pieds nus sur le bitume avant sa série.
Johanne, un palmarès qui parle, surtout quand on sait les exploits qu’elle réalise quand elle surfe contre les meilleures du monde. Les têtes de séries doivent trembler actuellement ! Je l’ai toujours vu progresser et, tout sourire, proposer un surf innovant. Et ça c’est bon signe.

Allez, c'est parti ! Thé, café ou tisane pour soutenir nos Bleus qui représentent pour le coup plus que la compétition : un esprit d'équipe dans un sport individuel et trop souvent égoïste.

Bon surf les Bleus ! »

Duvi

 

 

Dernière modification le : 24 juillet 2021
Évaluer cet élément
(1 Vote)
Retour en haut

Les Partenaires Officiels  de la Fédération

BPdacia