Requin : attaque mortelle à La Réunion

Le spot des Aigrettes, théâtre ce matin de la quinzième attaque de requin à La Réunion. Le spot des Aigrettes, théâtre ce matin de la quinzième attaque de requin à La Réunion.  © Photo DR

Elio Canestri, un jeune surfeur (13 ans) du Pôle Espoir de La Réunion est décédé des suites d’une attaque de requin sur le spot des Aigrettes, ce dimanche matin. Il s’agit du 7e décès sur l’île en quatre ans.

 

La Réunion se réveille une nouvelle fois sous le choc ce dimanche matin. Pour la quinzième fois en quatre ans, un requin a attaqué un être humain, faisant une septième victime. Le jeune garçon, qui faisait partie du Pôle Espoir de La Réunion, se trouvait sur le spot des Aigrettes, à proximité de Boucan Canot, sur la côte ouest de l’île. Au vu des clichés et des sources sur place, l’eau était claire et les vagues de taille moyenne. L’attaque s’est produite peu avant 10 heures du matin. 

Cette attaque intervient alors que la pratique du surf est interdite à La Réunion depuis juillet 2013, et a été reconduite il y a quelques semaines par arrêté préfectoral jusqu'au 15 février 2016. 

Des vigies et des filets bientôt opérationnels

Cet arrêté prévoit néanmoins la mise en place de zones expérimentales limitées situées sur le littoral ouest où les surfeurs et les entraîneurs du Pôle espoir de la Ligue réunionnaise pourront pratiquer le surf. Il est prévu que ce dispositif soit opérationnel dans les jours à venir.  Ce retour progressif des activités nautiques doit se faire à Saint-Paul, Trois Bassins, Saint-Leu. Le spot des Aigrettes fait partie des six zones où la sécurité sera assurée par des vigies immergées, des vigies embarquées et des patrouilles sur les plages.

La mairie de Saint-Paul, commune où se situe le spot des Aigrettes, a décidé de mettre en place dans les semaines à venir des filets de protection à Boucan Canot et aux Roches Noires. Des vigies requins émergées étaient en test fin mars pour évaluer un dispositif anti-requin afin de protéger et relancer les activités nautiques et de baignade. 

La dernière attaque sur un surfeur remontait à juillet 2014

Il s'agit de la 15e attaque de requins à La Réunion depuis 2011. La 7e mortelle (5 surfeurs et 2 baigneurs) pour deux ayant causé de graves mutilations. C’est la deuxième attaque mortelle cette année. Il y a deux mois, le 14 février, une jeune femme de 20 ans avait été mortellement attaquée alors qu’elle se baignait à quelques mètres du rivage à l'Etang-Salé. La dernière attaque sur un surfeur remontait au 22 juillet 2014, sur le spot de Saint-Leu. Un surfeur de 51 ans avait été mordu au mollet et au poignet droit. 

La Fédération Française de Surf fait part de son immense chagrin et adresse ses sincères condoléances à la famille et aux proches d’Elio Canestri dans cette terrible épreuve. Elle tient également à apporter tout son soutien à la Ligue réunionnaise de surf. Ainsi qu’à ceux qui se battent depuis quatre ans, dont l’entraîneur national Patrick Florès, le cadre technique national Nicolas Berthé et l'entraîneur régional Christophe Mulquin, pour que la situation revienne à la normale à La Réunion.

Dernière modification le : 12 avril 2015
Évaluer cet élément
(20 Votes)
Retour en haut

Les Partenaires Officiels  de la Fédération

BPdacia