Trestles, c'est ce soir !

Jérémy Florès       Jérémy Florès  © Photo ASP / Kelly Cestari

Ils sont quatre Français alignés sur le CT californien de Trestles messieurs et dames qui débute ce mardi soir (9-20 septembre). Jérémy Florès, Pauline Ado et Johanne Defay pour la Fédération française, Michel Bourez pour les couleurs de la fédération tahitienne. 

 

Après les barrels dantesques de Teahupoo fin août, place au beach break glassy de la Californie. La 8e des 11 levées WCT messieurs, et 7e des 10 dames, devrait offrir du spectacle dès ce soir. Engagés sur le Hurley Pro et le Swatch Pro, nos deux messieurs et deux dames, auront chacun des objectifs différents. Faisons le point :

Jérémy Florès : de retour de suspension sur le WCT, il a manqué Teahupoo et s'est fait sortir au 2e tour sur le Prime des Açores la semaine dernière. 33e mondial avant Trestles, Florès vit sa plus mauvaise saison sur le world tour depuis son intégration en 2007. Déjà demi-finaliste en Californie, cette vague peut lui convenir. Mais saura-t-il retrouver confiance ? Au regard de son classement, il n'a plus le choix : seule une place dans le dernier carré peut totalement le relancer à quatre compétitions de la fin de l'année.

Pauline Ado : sa saison est certes moins catastrophique que celle de Florès mais l'Hendayaise n'est toujours pas assurée d'honorer une 5e saison dans l'élite féminine. Actuellement 16e au ranking, à près de 3500 points de la 10e place qualificative, Ado reste sur une demi-finale à Pantin (6-star). A Trestles, qu'elle va découvrir en compétition, il lui faut faire aussi bien qu'au Brésil (quart de finale), voire mieux, pour espérer prétendre au maintien. 

Johanne Defay : dixième au ranking, la Réunionnaise n'est pourtant pas encore assurée du maintien. Premièrement car elles sont trois à égalité et que le classement WQS de Nikki van Dijk (4e) est bien meilleur que le sien; deuxièmement car il reste encore quatre compétitions d'ici la fin de la saison. A Trestles, certains pourraient imaginer la puissante surfeuse de reef handicapé. On leur rappellera que Defay s'est hissé en quarts de finale à Huntington le mois dernier.

Michel Bourez : quatrième mondial avec deux victoires (Margaret et Rio), le Tahitien vit une saison de rêve. A peine gâchée par une élimination précoce (rd 3) chez lui à Tahiti il y a quelques jours. Il n'empêche, Bourez a le top 5 mondial sous la planche et ce n'est pas Trestles qui pourrait contrecarrer ses plans. Sa demi-finale l'an dernier plaide en sa faveur.

 

Pour suivre la compétition en direct 

Le classement ASP messieurs

Le classement ASP dames

 

Dernière modification le : 09 septembre 2014
Évaluer cet élément
(0 Votes)
Retour en haut

Les partenaires de la Fédération

  ministere18 LOGO AQUITAINE 2016 Conseil General des Landes  L'Equipe France Bleu Logo mycoachsport noir Logo Sojasunallianz