La Fédération renoue avec l'outremer

Le président Jacques Lajuncomme (à gauche) avec certains membres du dispositif des vigies requins qui assurent la sécurité à La Réunion. Le président Jacques Lajuncomme (à gauche) avec certains membres du dispositif des vigies requins qui assurent la sécurité à La Réunion.  © FFSurf

Après deux années très compliquées avec la crise sanitaire, la nouvelle gouvernance de la Fédération Française de Surf a multiplié les échanges avec l'Outremer et renoué un lien distendu. Pour le président Jacques Lajuncomme, qui s'est rendu récemment à Tahiti pour y rencontrer la Fédération Tahitienne de Surf puis à La Réunion et alors qu'une délégation est actuellement aux Antilles, la commission de l'outremer, qui va bientôt être activée, doit permettre de solidifier les relations avec les ligues régionales de Martinique, Guadeloupe, Réunion et Nouvelle-Calédonie. 

Deux ans sans se voir. C'est le temps (long) du Covid, qui a balayé les championnats de France 2020 d'un revers d'annulation et reporté la grand' messe fédérale à octobre dernier. Fruit de ces retrouvailles, voire de rencontres entre nouveaux dirigeants fédéraux et ultramarins, le président de la FFSurf Jacques Lajuncomme s'est déplacé en suivant à La Réunion.
Une visite officielle de 6 jours où il a rencontré et écouté la Ligue Réunionnaise de Surf, les présidents de clubs, les dirigeants des écoles labellisées, et échangé avec les institutions. « Il était important pour moi de découvrir la culture surf réunionnaise et de voir dans quelles conditions la Fédération peut favoriser le redémarrage du surf ici », explique-t-il. Dans ses valises, le président élu un an plus tôt, avait emmené Mathieu Carpentier et Geoffrey Mallet (deux cadres techniques) pour un programme de formations, signe de la volonté fédérale de participer activement au redémarrage de l'activité après de très nombreuses années difficiles dues à la crise requins (22 attaques entre 2011 à 2019).
« Adapter nos dispositifs aux spécificités des territoires »
Cette semaine, les deux mêmes cadres techniques ainsi que le Directeur Technique National Michel Plateau sont en Martinique et en Guadeloupe pour le même programme de formation de formateurs, d'encadrants de la pratique, de juges, d'organisateurs de compétitions, etc… Et depuis un an, la président de la Ligue de Guadeloupe Christa Véteau a intégré la commission de lutte contre les violences et les discriminations.
Signe de l'intérêt de la Fédération pour l'outremer, Jacques Lajuncomme présidera lui-même la commission éponyme à laquelle participeront les élus ultramarins et Laurent Rondi, membre du comité directeur de la FFSurf. « Nous voulons solidifier nos relations au travers de la commission de l'outremer qui va être activée cette année. C'est un signe fort vers les ultramarins », commente le président Lajuncomme. La dite-commission va travailler sur « l'adaptation de nos dispositifs aux spécificités des territoires, en concertation avec les représentants de ces territoires. » Des saisonnalités différentes, une périodicité du label Ecole Française de Surf qui n'est pas transposable, etc… Les thématiques sont nombreuses.

 

 

 

Dernière modification le : 20 janvier 2022
Évaluer cet élément
(1 Vote)
Retour en haut

Les Partenaires Officiels  de la Fédération

BP dacia