Benjamin Sanchis, la vague d'une vie !

Le surfeur français Benjamin Sanchis a sans doute dépassé la barre mythique des 100 pieds (30 mètres) ce jeudi à Nazaré, au nord de Lisbonne, au Portugal. Il est aussi passé tout près de la noyade. Récit.

 

Après avoir tutoyé les monstres de Mullaghmore (irlande) et de Belharra (France), après avoir pris une énorme boite à Teahupoo (Tahiti), Benjamin Sanchis s'est offert le ride de sa vie, jeudi, au Portugal. Avec un énorme swell attendu sur la façade la plus à l'ouest de l'Europe,  tous les big waves riders s'étaient donné rendez-vous à Nazaré. 
Arrivé le matin même, Benjamin Sanchis s'est mis à l'eau avec Eric Rebière, son ange gardien sur le jet ski. A l'issue d'une première session lors de laquelle il perd sa planche qu'il ne retrouve pas (!), Sancho se remet à l'eau dans l'après-midi. Les conditions sont encore plus dantesque, la brume et le vent se sont levés, le temps est gris. Sancho part sur une vague à l'inside, plus creuse qu'au large. Le monstre gonfle, gonfle encore. Pour culminer à plus 100 pieds, soit 30 mètres.
« La mort en face »
Après avoir rebondi sur un premier clapot, Sanchis perd tout contrôle sur un second et chute. Se faisant broyer par la vague. Son calvaire, il le raconte à un journaliste de Sud-Ouest (voir plus bas). Il remonte finalement à la surface pour se faire dévorer par la vague suivante. Et ne doit sa survie qu'à la promptitude de Rebière à venir le chercher dans le chaos.
Au final, Benjamin Sanchis est sain et sauf et reconnaît avoir vu « la mort en face ». Mais aussi avoir pris « la plus grosse vague de (ma) vie et aussi le plus gros wipe-out. »

 

Lire l'interview de Benjamin Sanchis à Sud-Ouest ici

Dernière modification le : 12 décembre 2014
Évaluer cet élément
(4 Votes)
Retour en haut

Les Partenaires Officiels  de la Fédération

BPdacia