Johanne Defay et Kauli Vaast remportent la Coupe de la Fédération

Johanne Defay et Kauli Vaast remportent la Coupe de la Fédération  © FFSurf/Laurent Masurel

La 1ère édition de la « Coupe de la Fédération » s'est disputée ce mardi à Hossegor (Landes) dans de superbes vagues de 2m50. La N.1 Française Johanne Defay, grande favorite, s'est imposée de justesse (12,40) en finale dames devant Pauline Ado (11,83), Vahine Fierro (7,83) et Justine Dupont (7,47). Le champion d'Europe junior Kauli Vaast a, lui, été époustouflant avec un 20/20 en finale devant Joan Duru (11,83), Charly Quivront (10,93) et Paul César Distinguin (8,30).


La Fédération avait promis à ses surfeurs de les remettre en compétition dès que possible. C'est chose faite avec l'organisation, ce mardi, de la Coupe de la Fédération. Une compétition née après le confinement et en raison de l'arrêt du tour professionnel. 
Des vagues, du vent off shore, du soleil et un plateau de rêve ! Après avoir attendu 8 jours sur les 11 de la fenêtre d'attente (1-10 juillet), l'organisation a très bien joué en retenant une journée d'été parfaite. Le cocktail a fonctionné à merveille avec 20 pros français invités et ravis de retrouver leurs sensations, lycras sur le dos. 
CharlyQuivrontCoupeFedera Masurel 0002Gros tubes et manoeuvres engagées
La matinée aura ainsi vu quelques gros tubes et des manoeuvres engagées : merci notamment à Charly Quivront pour son très long barrel (9,50) ; à Joan Duru (8,50) pour les gros turns de dos sur un spot qu'il écume depuis plus de 20 ans ; à Vahiné Fierro (7,00) pour son attaque backside impressionnante ; et, déjà, à Kauli Vaast (8,50) pour ses reentries osés. Après quatre mois sans la pression du jury, les jambes de certains ont aussi tremblé, les bras ont piqué, le souffle a peut être manqué pour ramer plus vite que les autres et avoir la priorité au large. 
En 2020, Kauli Vaast c'est 20/20
Après deux tours de qualification et un format inédit - la meilleure vague du tour 1 + la meilleure vague du tour 2 - les 8 finalistes, 4 messieurs et 4 dames, étaient donc connus.  Premiers à l'eau pour 35 minutes, les hommes ouvraient le bal peu après midi. 
A l'affiche : Joan Duru, grand favori à domicile, Charly Quivront, outsider attendu vu sa forme actuelle, Paul César Distinguin, la surprise du chef, et Kauli Vaast, passé en quelques jours des vagues tubulaires de Tahiti au beach break landais. 
KauliVaastCoupeFederationFFSurf Masurel 0002On dira selon la formule consacrée, que le jeune polynésien n'a pas fait le voyage pour rien. Un 7 point pour se mettre en jambes, puis un 10/10 pour un très long tube dos à la vague. Avant, quelques minutes plus tard, de reprendre un autre tube de dos tout aussi fou pour un second 10/10. Avec la note parfaite de 20/20, Vaast ne pouvait plus être rejoint à la moitié de la finale ! Derrière lui, Duru a bagarré pour conserver sa deuxième place devant un Quivront toujours aussi menaçant. Moins en verve que lors des qualifications Distinguin conclu tout de même sa compétition par une très belle 4e place.
JohanneDefayCoupeFederationFFSu Masurel 0001Defay à l'arraché
A peine la finale messieurs achevée, les quatre finalistes dames entraient en action. Le quatuor était constitué de : Johanne Defay, archi favorite, Vahiné Fierro, outsider de luxe, Pauline Ado, tacticienne en chef, et Justine Dupont, toujours engagée dès que c'est solide. 
Au vu des tours de qualifications, on pensait assister à un match à deux entre Defay et Fierro. Sans doute juste physiquement après un long vol depuis le Pacifique Sud trois jours plus tôt, la Tahitienne n'a pas pu s'exprimer lors de sa 3e série du jour. Très rapidement devant avec un 7,83, Defay semblait donc bien parti pour gagner mais ne trouvait pas sa seconde vague. En embuscade, Ado prenait ainsi les rênes. En tête jusqu'à deux minutes du buzzer, la Basque se faisait finalement doubler par Defay qui obtenait un 4,57 et scellait sa victoire quand, sur sa dernière tentative, Ado n'obtenait que 5,50 au lieu des 6,08 pts requis pour l'emporter.
Réflexion sur une seconde étape
Pari tenu, donc pour la Fédération. Au moment de se quitter, tous les surfeurs ont salué l'initiative, exprimant leur gratitude d'avoir pu remettre le lycra et retrouver les sensations uniques de la compétition. Demandant même à la Fédération quand ils allaient pouvoir remettre ça ! Ce pourrait être le cas plus rapidement que prévu, comme l'a laissé entendre le président de la Fédération Jean-Luc Arassus.

 

JohanneDefayCoupeFederationFFSu Masurel 0006

KauliVaastCoupeFederationFFSurf Masurel 0005


RÉACTIONS

Johanne Defay, vainqueur dames
« Ce matin, je voulais juste répondre à l'attente de ceux qui regardaient la compétition en surfant à mon niveau. Je ne me suis pas mis la pression. D'autant que je souffre un peu du dos. J'ai quand même vu que j'étais presque à 100%. Cette journée est vraiment positive pour moi. C'était assez physique. Trois séries dans une journée, c'était costaud. a a été une belle et grosse journée de compétition, c'est chouette ! J'ai surtout la belle satisfaction du devoir accompli. J'ai fait mon boulot. C'est une sensation unique en surf pour moi. Ça me fait vraiment du bien de gagner. Je n'entendais plus les scores en finale avec le vent de mer qui s'est levé. Je savais qu'il me fallait une vague avec 4 points pour passer devant. L'instinct de compétitrice m'a permis de la trouver et de m'imposer. »

Kauli Vaast, vainqueur messieurs
« C'est la première fois que je faisais une compétition sur ce format (meilleur score des deux tours pour aller en finale, ndlr). J'ai été patient. J'ai beaucoup regardé les locaux, Marc Lacomare, Joan Duru, Justin Bécret. J'ai eu la chance de tomber sur les bonnes vagues pour me qualifier. En finale, je voulais juste m'amuser. Mon premier 10 ? J'ai eu la vague parfaite, j'ai bien géré, je suis sorti de justesse. Le deuxième était encore plus chaud avec une sortie limite. Franchement, je n'entendais pas les scores. Je savais que j'avais deux bons scores. J'ai appris que j'avais eu 20/20 en sortant de l'eau ! J'ai passé plusieurs mois à Tahiti. Un mois confiné, puis des vagues de fou sur le récif à Teahupo'o, entre nous seulement. Mais je voulais rentrer en France, surfer des vagues de beach break, me remettre en mode compétition. On ne sait pas de quoi sera fait l'avenir du tour pro. Quand j'ai su qu'il y avait cette compétition, je n'ai pas hésité. »

Jean-Luc Arassus, président de la Fédération
« C'était une opportunité importante pour la Fédération. Nos meilleurs surfeurs sont actuellement en France. Il fallait recréer du lien avec eux. Pour eux, c'est un moment important de pouvoir reprendre la compétition. Ils ont besoin de surfer en compétition pour être au haut niveau. Ils sont tous très contents d'avoir pu remettre le lycra. Pour nous, il était aussi important de reprendre le contact avec nos fans et nos pratiquants. On est dans notre logique de fédérer tous les amoureux du surf. Ça a fait du bien de se retrouver aujourd'hui. L'avenir est incertain pour eux, pour les compétitions internationales. On va faire le point sur cette première édition de la Coupe de la Fédération. On va échanger avec nos partenaires. Et si on a les moyens de continuer à aider nos athlètes avec ce type d'évènement, on le fera volontiers. »

JustineDupontCoupeFederationFFS Masurel 0003
LES RÉSULTATS

Dames 
Finale 
1. Johanne Defay 12,40
2. Pauline Ado 11,83
3. Vahine Fierro 7,83
4. Justine Dupont 7,47
=
5. Cannelle Bulard
6. Maud Le Car
7. Juliette Lacome
8. Hina Conradi


Messieurs
Finale
1. Kauli Vaast 20
2. Joan Duru 11,83
3. Charly Quivront 10,93
4. Paul-César Distinguin 8,30
=
5. Kyllian Guerin 
6. Charly Martin 
7. Marc Lacomare
8. Justin Bécret
9. Maxime Huscenot
10. Gatien Delahaye
11. Jorgann Couzinet
12. Thomas Debierre

 

 

 

Vidéo associée

Dernière modification le : 07 juillet 2020
Évaluer cet élément
(3 Votes)
Retour en haut

Les Partenaires Officiels  de la Fédération

BPdacia