surfingfrance.com

La DTN lance les qualifications olympiques en Australie

Frédéric Robin (au centre) étaient aux côtés des surfeurs français ces derniers jours, comme ici avec Michel Bourez et Johanne Defay. Frédéric Robin (au centre) étaient aux côtés des surfeurs français ces derniers jours, comme ici avec Michel Bourez et Johanne Defay.  © FFSurf
La Direction technique nationale a dépêché Frédéric Robin en Australie, pour le lancement des qualifications olympiques. Le technicien est sur la Gold Coast pour superviser les quatre Français engagés sur le Championship Tour, dont la première étape se tient du 3 au 13 avril.


2019 marque le top départ de la course aux places qualificatives pour les premiers Jeux Olympiques de surf. Pour rallier Tokyo-2020, les 40 athlètes (20 messieurs et 20 dames) devront décrocher leur billet via le Championship Tour, les Mondiaux ISA 2019 ou encore les Mondiaux ISA 2020 (lire ci-dessous le système de qualifications).
Pour accompagner les meilleurs surfers français sur le Championship Tour de la World Sur League, qui offre à lui seul 18 places pour les Jeux, la Fédération a donc dépêché Frédéric Robin en Australie où vont être donnés, ce mercredi, les 3 coups du Championship Tour 2019. Ancien pro, membre des équipes de France, Fred Robin a rejoint la DTN l'année dernière et a déjà supervisé nos surfers du CT et du QS sur plusieurs compétitions.
DTN AUSTRALIE2019 TERServices à la carte
Forcément, cette première étape qualificative, et historique, pour les JO a davantage d'importance. Sur la Gold Coast depuis vendredi dernier, Robin est au plus près de Johanne Defay, Jérémy Florès, Joan Duru et Michel Bourez, en leur proposant des services « à la carte » quand ils le désirent : conseils, coaching, retour vidéo… Depuis plusieurs jours, il assiste à tous les entraînements et se tient à leur entière disposition pour la compétition.
D'autres étapes du CT au calendrier
Avec la présence de Fred Robin, La Fédération accompagne ses meilleurs athlètes et les soutient dans leur quête de qualification pour les JO. Ceux-ci peuvent évidemment être suivi par un entraîneur particulier.
D'autres étapes du CT sont d'ores et déjà au calendrier de la DTN cette année. N'oublions pas non plus que Defay, Florès, Duru et Bourez ont rendez-vous avec l'équipe de France pour les ISA World Surfing Games 2019, en septembre prochain au Japon.


Le système de qualifications pour les JO 2020

Ils seront 40 surfeurs dans moins de 16 mois à participer à la toute première compétition de surf olympique : 20 hommes et 20 femmes.
Il s'agira d'une épreuve de shortboard qui se tiendra sur le spot de Tsurigasaki beach, à Chiba (60 km de Tokyo), du 24 au 29 juillet 2020. L'organisation pourra prolonger la waiting period en cas de nécessité.

chiba JO 2020
Il a été décidé d'un maximum de deux athlètes par genre pour chaque Comité National Olympique (CNO). Les places de qualification seront gagnées sur une base individuelle nominative

Les compétitions de qualifications sont :
- Le Championship Tour (CT) 2019 de la World Surf League
- Les ISA World Surfing Games de 2019 et 2020
- Les Jeux Panaméricains de 2019
- Le circuit Qualifying Series (QS) 2019 de la World Surf League

L'ordre de qualification hiérarchique est le suivant :
1. Le Championship Tour de la World Surf League (WSL) 2019 - Les 10 premiers hommes éligibles et les 8 premières femmes éligibles (maximum de 2 athlètes par CNO)
2. Les ISA World Surfing Games 2020 - Les 4 premiers hommes éligibles et les 6 premières femmes éligibles
3. Les ISA World Surfing Games 2019 - Les 4 hommes et les 4 femmes sélectionnés en fonction de leur continent (sauf continent Amérique); soit le meilleur surfeur homme éligible et la meilleure surfeur femme éligible originaires d'Afrique, d'Asie, d'Europe et d'Océanie. Attention : la qualification d'un(e) concurrent(e) qui termine meilleur surfeur(se) de son continent sera conditionnée par les résultats du CT 2019 et par les ISA World Surfing Games 2020.
4. Les Jeux Panaméricains 2019 - Le premier homme éligible et la première femme éligible dans les compétitions de surf à Lima (Pérou).
5. La nation hôte - Une place pour un homme et une place pour une femme seront garanties pour le pays hôte, le Japon, à moins qu'il ne dispose déjà de cette place via les hiérarchies ci-dessus. Si les athlètes du Japon se qualifient autrement, leurs places seront attribuées aux surfeurs éligibles les mieux classés des World Surfing Games 2020.


Points complémentaires =>

- Les surfeurs issus de pays (considérés comme tels par l'ISA et la WSL) n'ayant pas de Comité National Olympique ne pourront pas concourir pour ces pays. Ainsi : les surfeurs de Hawaii ne pourront concourir que pour les Etats-Unis ; Ceux de Tahiti pour la France ; Ceux des îles anglo-normandes, d'Angleterre, d'Écosse et du pays de Galles pour la Grande-Bretagne

- Un CNO peut refuser la participation d'un de ses athlètes qui se serait qualifié

- Si deux surfeurs d'un genre (homme ou femme) se sont qualifiés à travers le premier ordre hiérarchique (le Championship Tour), leur CNO ne pourra pas qualifier plus de surfeurs de ce genre à travers des compétitions qualificatives inférieures hiérarchiquement

- Les surfeurs qualifiés via les ISA World Surfing Games 2019 devront attendre les résultats définitifs des ISA World Surfing Games 2020 pour être officiellement qualifiés pour les Jeux olympiques. Ainsi, même le champion du monde ISA 2019 peut perdre sa place au profit d'un surfeur du même CNO qui terminerait dans le Top 4 messieurs ou Top 6 dames éligibles des ISA World Surfing Games 2020

- Les places de qualification sont individuelle et nominative. Un surfeur qualifié mais forfait pour les Jeux Olympiques (blessure) ne laissera pas sa place à un athlète du même CNO, mais au surfeur éligible qui lui succède au classement de la compétition de référence. Ex : le 11e surfeur éligible au classement du CT 2019.

 

 

Dernière modification le : 01 avril 2019
Évaluer cet élément
(0 Votes)
Retour en haut

Les partenaires de la Fédération

  ministere18 LOGO AQUITAINE 2016 Conseil General des Landes  L'Equipe France Bleu Logo mycoachsport noir Logo Sojasunallianz