Maud Le Car et Kauli Vaast remportent l'Open de France Dacia

Tristan Guilbaud (FRA), Kauli Vaast (FRA), Ian Fontaine (FRA), Paul-César Distinguin (FRA) durant l’Open de France Dacia organisé par la Fédération Française de Surf à Olonna Surf Club, à Les Sables d'Olonne. Photographié par Antoine Justes, le 27/09/2020.© FFS / we_creative / Antoine Justes - 2020La Saint-Martinoise Maud Le Car et le Tahitien Kauli Vaast ont brillé ce dimanche aux Sables d'Olonne (Vendée) où ils ont remporté l'Open de France Dacia, organisé par l'Olonna Surf Club avec le soutien de la Fédération Française de Surf.


Clap de fin sur l'Open de France Dacia ce dimanche en milieu d'après-midi après deux journées de compétition sur le spot de Tanchet où les conditions auront été changeantes : pluie, vent fort, mais aussi soleil et léger off shore. Une constante toutefois avec des vagues pendant tout le week-end.
Après les éliminatoires et les premiers tours samedi, il restait 32 compétiteurs en lice ce dimanche matin pour les quarts de finale dames et messieurs. L'ensemble des favoris avait passé le cut du premier jour, et notamment Vahine Fierro, membre de l'équipe de France et N.2 française, inscrite de (toute) dernière minute. La Polynésienne, diminuée physiquement, s'est arrêté en demis, battue par Cannelle Bulard, auteure du meilleur total de la compétition (16,34), et par la junior Juliette Lacome.
Maud Lecar (FRA) durant l’Open de France Dacia organisé par la Fédération Française de Surf à Olonna Surf Club, à Les Sables d'Olonne. Photographié par Antoine Justes, le 27/09/2020.© FFS / we_creative / Antoine Justes - 2020Le Car victorieuse au bout du suspense
Sur la lancée de sa demi explosive, Cannelle Bulard débutait la finale avec une belle droite et un gros score (8,17 pts). On pensait la Réunionnaise partie pour s'imposer. Las, elle ne trouvait pas de seconde vague à potentiel et se faisait rejoindre puis doubler par Maud Le Car, laquelle retournait la situation en 10 minutes (5,83 puis 7,00). D'abord en retrait, Juliette Lacome revenait dans la partie pour un match à trois, duquel la jeune vendéenne Hina Conradi (auteure d'un 8 en demis) était écartée. Après deux dernières minutes à suspense, et une ultime tentative de Bulard, le coup de trompe venait délivrer Maud Le Car, qui s'impose d'une courte tête.
Demi-finalistes, les soeurs Sarah et Ainhoa Leiceaga n'auront pas fait le voyage depuis le pays Basque pour rien. Tout comme la Bretonne Maëlys Jouault, pensionnaire du Pôle France de Biarritz.
Kauli Vaast (FRA) durant l’Open de France Dacia organisé par la Fédération Française de Surf à Olonna Surf Club, à Les Sables d'Olonne. Photographié par Antoine Justes, le 27/09/2020.© FFS / we_creative / Antoine Justes - 2020Kauli Vaast tout-terrain
Chez les messieurs, le phénomène tahitien a encore frappé ! Vainqueur en juillet de la Coupe de la Fédération dans les tubes landais avec la note parfaite en finale (20/20), Kauli « Air Tahiti » Vaast a démontré qu'il était tout-terrain en s'envolant dans les airs aux Sables d'Olonne. Déjà monstrueux en demis (17,90), le champion d'Europe junior a écrasé la finale (19,57) en montant en régime vague après vague.
D'abord en retrait au nord du spot où déferlaient de bonnes gauches, il a dans un premier temps vu Paul-César Distinguin lui voler la vedette, puis le local Tristan Guilbaud prendre les commandes de la finale. Avant de retourner la situation dans le dernier quart d'heure : 8,33 pts pour un premier air reverse ; 9,60 pts pour deux airs reverse placés sur à peine 20 mètres de vague. De quoi dégoûter (presque) tous ses adversaires à l'exception de Guilbaud, lequel déployait un surf fluide et varié pour rester dans la partie. A l'image de cette longue droite travaillée avec intelligence et technique (9,03 pts). Deux minutes plus tard, Vaast décollait dans un alley oop parfaitement maîtrisé (9,97) et scellait définitivement sa victoire.
Les juniors montrent le nez de leur planche
Toujours bien placé dans les compétitions fédérales, le Breton Ian Fontaine monte sur le podium avec un choix de vagues exceptionnel, qui lui permet de doubler Distinguin dans les derniers instants. En vue samedi avec un des meilleurs totaux du jour, le Landais Justin Bécret s'est arrêté en demis, tout comme Erwan Blouin et les juniors Noé Lédée et Dorian Gomez.
Mention spéciale pour conclure à l'Olonna Surf Club et à la ville des Sables d'Olonne pour l'organisation impeccable et leur hospitalité sur cet Open de France Dacia marqué par la participation de nombreux des meilleurs surfeurs français en cette saison particulière.

Cannelle Bulard (FRA), Maud Lecar (FRA), Juliette Lacome (FRA), Hina Conradi (FRA) durant l’Open de France Dacia organisé par la Fédération Française de Surf à Olonna Surf Club, à Les Sables d'Olonne. Photographié par Antoine Justes, le 27/09/2020.© FFS / we_creative / Antoine Justes - 2020

RÉSULTATS
MESSIEURS
Finale
1. Kauli Vaast 19,57 pts
2. Tristan Guilbaud 16,93 pts
3. Ian Fontaine 13,77 pts
4. Paul-César Distinguin 13,37 pts
-
5ex. Noé Lédée et Erwan Blouin
7ex. Dorian Gomez et Justin Bécret

DAMES
Finale
1. Maud Le Car 12,83 pts
2. Cannelle Bulard 12,10 pts
3. Juliette Lacome 10,97 pts
4. Hina Conradi 8,47
-
5ex. Sarah Leiceaga et Maëlys Jouault
7ex. Ainhoa Leiceaga et Vahine Fierro

RÉACTIONS

Maud Le Car (vainqueur dames)
« La finale a commencé avec un 8 points pour Cannelle (Bulard) qui, en fait, m'a retiré le stress, et m'a vraiment libéré. Je me suis dit : il faut y aller, il faut donner le meilleur et ne pas être frustrée, ni manquer une opportunité. Je suis restée concentrée sur moi et sur ce qu'il fallait que je fasse. Je n'ai pas bien débuté ma finale jusqu'à ce que j'obtienne une belle gauche à plusieurs manœuvres pour prendre la tête. Il fallait avoir beaucoup de sens marin en finale pour trouver les bonnes vagues car il y avait beaucoup de vent. C'est là qu'on voit que l'entraînement dans toutes les conditions et mêmes les moins bonnes paye. On pense toujours qu'on surfe des vagues parfaites mais non. Il faut savoir tout surfer et être polyvalent. C'est vrai qu'avec Canelle (Bulard), on se tire la bourre. Je l'apprécie particulièrement, c'est une redoutable adversaire. Sur les compétitions fédérales, un coup c'est elle, un coup c'est mois. J'étais à Anglet mercredi et trois jours après en Vendée et, sincèrement, je suis très heureuse d'enchaîner deux compétitions coup sur coup avec cette saison particulière. Je suis bien en forme. J'ai eu 5 mois pour faire du physique ! Et je n'ai pas perdu mon envie de gagner. »

Kauli Vaast (vainqueur messieurs)
« Il n'y a pas trop ce genre de conditions à Tahiti, excepté à Papenoo, mais ce sont des vagues que je connais bien en m'entraînant souvent en France. J'aime bien car je peux faire des manoeuvres aériennes. Je suis très content de gagner aujourd'hui. Depuis le début de la compétition, j'avais l'option des gauches au nord avec du potentiel pour les manoeuvres et les airs. C'était encore mon option pour la finale. J'étais bien placé avec Paul-César Distinguin, alors que Ian Fontaine et Tristan Guilbaud étaient plus au sud. J'ai mis du temps à me lancer mais, après quelques minutes, j'ai pu construire mes vagues et mes scores. J'avais vraiment envie de gagner ici et surtout de bien surfer. Je suis passé près d'un exploit lors de la compétition WSL à Anglet (mercredi) en commettant une petite erreur face au champion du monde brésilien (Italo Ferreira) et je voulais me racheter. Je vais maintenant aller au Portugal pour le seul et unique Pro Junior de l'année, que j'espère remporter pour conserver mon titre européen. »


LES RÉSULTATS COMPLETS
https://bit.ly/33YMPGM


Cannelle Bulard (FRA) durant l’Open de France Dacia organisé par la Fédération Française de Surf à Olonna Surf Club, à Les Sables d'Olonne. Photographié par Antoine Justes, le 27/09/2020.© FFS / we_creative / Antoine Justes - 2020

Vidéo associée

Dernière modification le : 28 septembre 2020
Évaluer cet élément
(1 Vote)
Retour en haut

Les Partenaires Officiels  de la Fédération

BPdacia