surfingfrance.com

Quels surfeurs aux JO ?

Au regard du système de qualifications pour les Jeux Olympiques de Tokyo-2020, voici les qualifiés virtuels pour la compétition de surf olympique si celle-ci avait lieu cette année, en utilisant alors les classements WSL de 2017 et ISA de 2016 et 2017. La France aurait quatre athlètes, deux hommes et deux femmes, qualifiés. 

Si les JO avaient lieu cette année, Jérémy Florès, Joan Duru, Johanne Defay et Pauline Ado seraient les premiers surfeurs olympiques français de l'histoire. 

La France ferait ainsi le plein d'athlètes éligibles (4), comme cinq autres Comités Nationaux Olympiques (CNO) : les Etats-Unis, l'Australie, le Japon, l'Afrique du Sud et le Portugal. Mais pas le Brésil (3 athlètes).

Comme prévu, les stars mondiales seraient présentes avec les champions du monde John John Florence (USA) et Tyler Wright (Australie), les Brésiliens Gabriel Medina et Adriano de Souza, les Australiens Julian Wilson, Matt Wilkinson et Stephanie Gilmore, les Sud-Africains Jordy Smith et Bianca Buitendag. 

Mais au regard des quotas, pas de Filipe Toledo (Brésil), Owen Wright (Australie), Michel Bourez (France), Sally Fitzgibbons (Australie), Lakey Peterson (USA), ni de… Kelly Slater (USA).

Le continent Amérique serait le mieux représenté avec 13 athlètes sur 40, suivi de près par l'Europe (11). 

Messieurs 

e5e49b5e13dc10f5b56ad9e4bce44bf9Double champion du monde, l'Américain John John Florence serait évidemment éligible aux JO
(Photos : FFSurf, ISA et WSL)

Top 10 Championship Tour 2017 
(2 athlètes maximum par Comité National Olympique)
* John John Florence (USA) 
* Gabriel Medina (Brésil) 
* Julian Wilson (Australie)
* Jordy Smith (Afrique du Sud) 
* Matt Wilkinson (Australie) 
* Kolohe Andino (USA) 
* Adriano de Souza (Brésil)
* Frederico Morais (Portugal) 
* Jérémy Flores (France) 
* Kanoa Igarashi (Japon)

a1d09b9147fbd437a110c07f024e3b7515e mondial en 2017, Jérémy Florès serait le seul surfeur français qualifié pour les Jeux


4 premières places des ISA World Surfing Games 2017
(hors top 10 CT ou CNO ayant déjà deux qualifiés via le CT)
* Jhony Corzo (Mexique) 
* Joan Duru (France)
* Pedro Henrique (Portugal) 
* Jonathan Gonzalez (Espagne) 

DURU JOAN FRA FFS ARRIETA ARR 8636Vice-champion du monde aux ISA World Surfing Games 2017 à Biarritz, Joan Duru serait qualifié directement pour les Jeux Olympiques

4 premières places par continent des ISA World Surfing Games 2016
(hors CT; or continent Amérique; or CNO ayant déjà deux qualifiés via le CT et/ou les WSG 2017)
* Takumi Nakamura (Japon, 1 place Asie)
* Billy Stairmand (NZ, 1 place Océanie)
* Matthew Mc Gillivray (AfSud, 1 place Afrique)
* Ramon Taliani (Italie, 1 place Europe)

JPN Takumi Nakamura EvansMeilleur surfeur du continent Asie aux ISA World Surfing Games 2016, le Japonais Takumi Nakamura se verrait qualifié pour les JO à domicile

Pan Americans 2017 
* Alonso Correa (Perou) 

1 place libérée par le Japon
(Attribuée au surfeur le mieux classé des World Surfing Games 2017 hors surfeur déjà qualifié ou non éligible)
* Vicente Romero (Espagne) 


Dames 

7094eaf64a7bbb30dfb87036968d54abChampionne du monde en 2016 et 2017, l'Australienne Tyler Wright décrocherait aisément son billet pour les Jeux Olympiques

Top 8 Championship Tour 2017 
(2 athlètes maximum par Comité National Olympique)
* Tyler Wright (Australie) 
* Stephanie Gilmore (Australie) 
* Courtney Conlogue (USA) 
* Carissa Moore (USA) 
* Johanne Defay (France) 
* Silvana Lima (Brésil) 
* Pauline Ado (France) 
* Bianca Buitendag (Afrique du Sud) 

fd9cbb2b02c3ea57b430174c27e4648bMembre du Top 17 féminin depuis 5 ans, la Française Johanne Defay aurait sa place pour les JO


6 premières places des ISA World Surfing Games 2017
(hors top 8 CT ou CNO ayant déjà deux qualifiés via le CT)
* Leilani McGonagle (Costa Rica)
* Teresa Bonvalot (Portugal)
* Frankie Harrer (Allemagne)
* Nao Oomura (Japon)
* Ella Williams (NZ)
* Raiha Ensor (NZ)

GER Frankie Harrer ISA Ben Reed 35e des ISA World Surfing Games 2017 à Biarritz, l'Allemande France Harrer ferait alors partie du contingent féminin pour les Jeux


4 premières places par continent des ISA World Surfing Games 2016
(hors CT; or continent Amérique; or CNO ayant déjà deux qualifiés via le CT et/ou les WSG 2017)
* Carol Henrique (Portugal, Europe)
* Faye Zoetmulder (AfSud, Afrique)
* Tashiro Nagisa (Japon, Asie)
* Jessica Anderson (Chili ; place réatribuée car pas d'athlète éligible pour le continent Océanie, l'Australie et la NZ ayant déjà 2 athlètes déjà qualifiées par ailleurs)

POR Carol Henrique EvansLa Portugaise Carol Henrique, meilleure surfeuse du continent Europe aux ISA World Surfing Games 2016 (la France ayant déjà son quota d'athlètes éligibles hiérarchiquement), formerait la dernière pièce du carré portugais pour les JO



Pan Americans 2017 
* Ornella Pellizzari (Argentine) 

1 place libérée par le Japon
(Attribuée au surfeur le mieux classé des World Surfing Games 2017 hors surfeur déjà qualifié ou non éligible)
* Daniella Rosas (Pérou)


REPRÉSENTATION PAR CNO ET PAR CONTINENT

4 places : France (2 hommes et 2 femmes)3892e5c62e15bed71d7d4cb7744746d6
4 places : Australie (2 hommes et 2 femmes)
4 places : Etats-Unis (2 hommes et 2 femmes)
4 places : Japon (2 hommes et 2 femmes)
4 places : Afrique du Sud (2 hommes et 2 femmes)
4 places : Portugal (2 hommes et 2 femmes)
3 places : Brésil (2 hommes et 1 femme)
3 places : Nouvelle-Zélande (1 homme et 2 femmes)
2 places : Espagne (2 hommes)
2 places : Pérou (1 homme et 1 femme)
1 place : Mexique (1 homme)
1 place : Italie (1 homme)
1 place : Costa Rica (1 femme)
1 place : Allemagne (1 femme)
1 place : Argentine (1 femme)
1 place : Chili (1 femme)

Répartition par continentc93d91944ab383f779c43dae76337a6e
Amérique : 13 athlètes
Europe : 11 athlètes
Océanie : 8 athlètes
Asie : 4 athlètes
Afrique : 4 athlètes

 

 



Six Français aux JO 2020 ? 

Ce sera très compliqué d'avoir autant d'athlètes mais ce n'est pas impossible, sur le papier. Explications : 
- 3 surfeurs français et 3 surfeuses françaises sont sur le CT en 2019
- 2 messieurs et 2 femmes se qualifient pour les JO 2020 en terminant dans le Top 10 éligible et le Top 8 éligible en 2019
- Le quota d'athlètes qualifiés via le CT 2019 n'est  rempli ni chez les messieurs, ni chez les dames (peu de nations représentées dans le Top 34 et le Top 17)
- La France remporte les World Surfing Games 2020 : alors le 3e surfeur français et la 3e surfeuse française du CT 2019 sont qualifiés pour les JO 2020.
Vous l'aurez compris, ce scénario vaut aussi (et surtout) pour les autres pays comme les Etats-Unis, l'Australie et le Brésil, lesquels disposent d'un très fort contingent de surfeurs.

 

Dernière modification le : 20 mars 2018
Évaluer cet élément
(0 Votes)
Retour en haut

Les partenaires de la Fédération

AF ministere18 LOGO AQUITAINE 2016 Conseil General des Landes  L'Equipe France BleuLogo mycoachsport noir