surfingfrance.com
  • Accueil
  • H. Niveau
  • Equipe de France
  • Actualités
  • Mondiaux de para surf : Valentine Moskoteoc en argent, Laurie Phipps en bronze

Mondiaux de para surf : Valentine Moskoteoc en argent, Laurie Phipps en bronze

Valentine Moskoteoc portée en triomphe par son guide Théophile Castaner et acclamée par l'équipe de France après sa superbe médaille d'argent en finale de la catégorie visuel 1 la nuit dernière en Californie. Valentine Moskoteoc portée en triomphe par son guide Théophile Castaner et acclamée par l'équipe de France après sa superbe médaille d'argent en finale de la catégorie visuel 1 la nuit dernière en Californie.  © FFSurf / We Creative

Valentine Moskoteoc est devenue vice-championne du monde en visuel 1 la nuit dernière à Pismo Beach, en Californie où se tiennent les championnats du monde de para surf de l'International Surfing Association (4-11 décembre). Laurie Phipps est médaille de bronze en stand 2, et Céline Rouillard prend la 4e place de la finale en prone 2. Ce samedi, pour le dernier jour de compétition, l'équipe de France encouragera ses trois autres finalistes : Emmanuelle Blanchet (kneel), Guillaume Colin (sit) et Thomas Da Silva (visuel 1), ainsi que Philippe Naud et Eric Dargent tous deux en demi-finales stand 2 et stand 3. A la veille du jour final, la France occupe la deuxième place du classement général derrière les Etats-Unis, et juste devant le Brésil et l'Espagne. 

 

La surfeuse d'argent ! Valentine Moskoteoc, 12 ans à peine mais avec une énergie à folle sur sa planche, est devenue vice-championne du monde de para surf, catégorie visuel 1, la nuit dernière en Californie. Dans de belles conditions, l'Orléanaise a proposé un surf propre dans les petites vagues de 50 cm, s'améliorant au fil des 25 minutes de la finale pour conclure par une belle et longue vague notée 4.47 points. Si la Française n'a pu rivaliser avec l'engagement et la puissance de la Portugaise Marta Paco (15 pts), restée au large pour prendre les plus grosses vagues, elle a su contenir l'Américaine Barbie Pacheco (3.60 pts de total) dans la finale à trois concurrentes. Au sortir de l'eau, le clan tricolore pouvait entourer et fêter la benjamine de l'équipe. Et remercier Théophile Castaner, son guide pour ces Mondiaux, qui l'a plaçée idéalement pour qu'elle puisse s'exprimer. 

PHIPPS LAURIE ISA WORLD PARASURFING CHAMPIONSHIP FFS WECREATIVE ARRIETA ARR 4098Laurie Phipps est montée en puissance cette semaine et termine par une très belle médaille de bronze en stand 2.

Finaliste in extremis après s'être bien fait peur en demis la veille, Laurie Phipps monte, elle, sur la troisième marche du podium de la finale stand 2. Plus relâchée que lors des qualifications et de sa demis, Phipps a profité de l'interférence commise dès les premières minutes par l'Anglaise Zoe Smith pour se mêler à la bagarre pour la deuxième place avec la Brésilienne Malu Mendes. Loin devant, la Costaricienne Jimena Ruiz s'impose largement (15.93 pts) et la Française termine finalement en bronze à 2.30 pts seulement de Mendes. Tout à sa joie légitime, la Landaise sait aussi qu'elle a la technique pour aller encore plus haut la prochaine fois. 
Première à s'élancer pour les trois finales françaises de la nuit dernière, Céline Rouillard (prone 2) a tout donné pour sortir de l'eau avec le même grand sourire qui l'a accompagné tout au long de la compétition. Accompagné de son binôme Johan Poncet, la Bayonnaise est parties sur de très belles gauches mais a surtout pris d'entrée une très longue droite avec plusieurs changements de direction qui ont payé (6.00 pts). Mais avec un technique en-deça de ses trois concurrentes, la Française n'a pu se mêler à la course au podium. C'est finalement l'AUstralienne Emma Dieters (17.26 pts) qui s'impose devant sa compatriote Jocelyn Neumueller (16.40 pts), l'Espagnole Sarah Almagro (14.90 pts) prenant le bronze alors qu'on l'attendait en or. 
L'or, Pierrot Gagliano (visuel 2) ne l'obtiendra pas. En tout cas pas cette année. Après avoir retrouvé son surf, fracassant les petites gauches jusqu'à passer sous le pier, le Basque est retombé dans le même travers que mercredi lors des demi-finales disputées hier après-midi à Pismo. Incapable de trouver la bonne vague, Gagliano a pesté contre les conditions et sort frustré de sa compétition. Sans jamais avoir pu montrer son vrai surf, celui qui était promis, au moins à la finale, reste finalement sur le sable. Sa 5e place est un encouragement à persévérer dans la voix de la compétition, et donc à s'entraîner plus souvent dans des conditions "pismotiques". Clément Clavaud-Paul prend lui aussi la 5e place dans sa catégorie (stand 1). Mais à l'inverse de son coéquipier, le Girondin savoure cette performance. Parti de très loin après un premier tour manqué, Clem' a retrouvé confiance et plaisir lors des entraînements. Hier matin en Californie, il a sauté sur plusieurs bombes, notamment de très longues droites pour faire monter les scores. Comme Gagliano, son parcours individuel rapporte de gros points à l'équipe de France dans la cours au classement des nations et au podium.

DASILVA THOMAS ISA WORLD PARASURFING CHAMPIONSHIP FFS WECREATIVE ARRIETA ARR 4239Thomas Da Silva est de mieux en mieux au fil des jours et s'est qualifié haut la main pour la finale visuel 1 qu'il disputera ce samedi.

L'or, Thomas Da Silva et Guillaume Colin peuvent aller le chercher ce samedi. Le jeune basque a enclenché le mode turbo depuis deux jours. Hier encore, Da Silva a obtenu le meilleur total des demi-finales (16.67 pts) avec un 9 pts pour une gauche avec deux beaux turns. Il a promis de se canaliser et de remettre les compteurs à zéro pour éviter tout excès de confiance. Le Brésilien Elias Ricardo Diel est un sacré client et l'Australien Kirk Watson l'outsider de luxe de la catégorie visuel 1. Avec son guide Rubens Valcy, ils ont préparé ce moment depuis longtemps pour ne rien gâcher. Colin, la force tranquille du groupe, sait que le Brésilien (encore un) Fellipe Kizu Lima est le grand favori de la catégorie sit. Mais sur une finale de 25 minutes, dans des conditions annoncées très brouillonnes (1m20 et beaucoup de vent on shore), le Montpelliérain a les armes pour déjouer les pronostics et faire tomber de son piédestal le Sud-Américain. 
L'or, Emmanuelle Blanchet en rêve aussi. Mais la Vendéenne sait que la montagne Victoria Feige (Canada) est immense. Elle a pu s'y mesurer en demis. Mais Noemi Alvarez (Chili) et Audrey Pascual (Espagne) sont bien évidemment prenables. Comme Colin, Blanchet aime quand ça avoine. Et sait-on jamais ? Si la loterie des conditions aléatoires de la semaine pouvait sourire une fois à la France, le moment serait bien choisi en fin de matinée du côté de Pismo Beach. 
L'or, les deux "papas" de l'équipe de France que sont Philippe Naud (stand 2) et Eric Dargent (stand 3) lui courent après depuis des années. Le Vendéen a déjà goûté à l'argent (2020) et au bronze (2021), le Méditerranéen trois fois à l'argent (2016, 2017 et 2020). Les deux hommes forts du groupe tricolore ont chacun une demi-finale à jouer aux premières lueurs du jour ce samedi (16h fr). Si tout se passe bien, Naud puis Dargent iront en finale sur le coup des 13h locales. Le scénario de la campagne 2022 de l'équipe de France a belle allure. Des résultats de Blanchet, Colin et Da Silva, et du parcours de Naud et Dargent dépend le classement final des Bleus. Ce samedi matin, ils sont à la deuxième place du provisoire. 

ROUILLARD CELINE ISA WORLD PARASURFING CHAMPIONSHIP FFS WECREATIVE ARRIETA ARR 3899Céline Rouillard a donné son maximum en finale prone 2 dames dont elle prend la 4e place.

 

RÉSULTATS FINALES

Visuel 1
1. Marta Paco (Portugal) 15.00 pts
2. Valentine Moskoteoc (France) 9.20 pts
3. Barbie Pacheco (USA) 3.60 pts

Prone 2 dames
1. Emma Dieters (Australie) 17.26 pts
2. Jocelyn Neumueller (Australie) 16.40 pts
3. Sarah Almagro (Espagne) 14.90 pts
4. Céline Rouillard (France) 10.83 pts

Stand 2 dames
1. Jimena Ruiz (Costa Rica) 15.93 pts
2. Malu Mendes (Brésil) 10.66 pts
3. Laurie Phipps (France) 8.37 pts
4. Zoe Smith (Angleterre) 5.46 pts

 

RÉSULTATS DEMI-FINALES

Visuel 1
Thomas Da Silva : 1er de la série avec 16.67 pts ; qualifié pour la finale

Visuel 2
Pierrot Gagliano : 3e de série avec 7.94 pts ; 5e place au classement général

 
 

RÉACTIONS

Valentine Moskoteoc, médaille d'argent en visuel 1 : « C'est génial. C'est un rêve. C'est incroyable. Je ne m'y attendais vraiment pas. Je tiens à remercier Théophile (Castaner, son guide), c'est aussi grâce à lui. Les vagues étaient vraiment bien. J'ai eu un peu de mal au début. Puis après ça a été mieux. Merci à toute l'équipe au bord de l'eau. C'est une super équipe. Je les entendais crier et m'encourager. Je dédie cette médaille à mes parents qui étaient sur la plage eux aussi. »

Laurie Phipps, médaille de bronze en stand 2 : « Tout ce que j'espérais pour la finale est arrivé : de belles vagues, du soleil. Je suis très contente. Cette médaille de bronze est un encouragement pour mes premiers championnats du monde. Je vais tout faire pour revenir l'année prochaine et je vais essayer de m'améliorer un peu (sourire). Je n'ai peut être pas eu les bras pour ramer plus fort et aller chercher mieux durant cette finale. Je sais ce que je dois améliorer en tout cas. Merci à tous ceux qui m'ont encouragé et regardé en France et en Australie. » 

Béatrice Rouillard, médaille de cuivre (4e place) : « C'est extraordinaire. Je suis très contente de mon résultat. Je n'ai aucun regret. Ça a été un pur plaisir de faire cette finale. Le plaisir, c'était le mot d'ordre des coaches. Je me suis éclaté, c'est le principal. C'est tellement incroyable. Je voulais prendre le meilleur de ces Mondiaux et profiter au maximum. C'est une compétition qu'on a faite avec Johan (Poncet, son binôme). On était deux à l'eau. On a travaillé ensemble. C'est un belle équipe, on s'est éclaté. Cette finale et cette quatrième place, c'est pour nous deux et pour l'équipe. » 

Thomas Da Silva, qualifié pour la finale visuel 1 : « J'ai eu de super sensations dans l'eau. La gauche poussait davantage que les autres jours. Avec Rubens (Valcy, son guide), on travaille ensemble depuis un an. On est bien rodés. On voulait monter en régime au fil de la compétition. On est venus en septembre en Californie pour s'entraîner sur ces vagues spécifiques, qui cassent près des piers. On n'a pas ça chez nous en France. Ce déplacement en septembre nous a beaucoup servi. On sait quoi faire dans l'eau. On est en confiance. Le travail paye. Le gros total de cette demi (16.67 pts) nous fait plaisir et on va profiter. Mais rien n'est joué. Demain (aujourd'hui) est un autre jour. On remet tout à zéro pour la finale. »

  

GAGLIANO MONDIAUX PARASURF 22 FFSurf DSC5680Pierrot Gagliano (ci-dessus) et Clément Clavaud-Paul (ci-dessous) prennent tous les deux la 5e place au classement général de leur catégorie respective visuel 2 et stand 1 messieurs.
CLAVAUD MONDIAUX PARASURF 22 FFSurf DSC5576

 

LE PROGRAMME DU JOUR 
Samedi 10 décembre (heures françaises)

Live sur https://bit.ly/3F53kTU

*** DEMI-FINALES ***
16h00 : Philippe Naud (série 1, cat. stand 2)
17h00 : Eric Dargent (série 2, cat. stand 3)
*** FINALES ***
17h45 : Thomas Da Silva (cat. visuel 1)
19h25 : Emmanuelle Blanchet (cat. kneel)
20h15 : Guillaume Colin (cat. sit)
21h55 : Philippe Naud si qualifié (cat. stand 2)
22h20 : Eric Dargent si qualifié (cat. stand 3)

 

LE POINT SUR LES FRANÇAIS

3 médaillés
Valentine Moskoteo 2e en finale visuel 1 
Laurie Phipps 3e en finale stand 2 
Céline Rouillard 4e en finale prone 2

3 en finales
Emmanuelle Blanchet est en finale kneel
Guillaume Colin est en finale sit
Thomas Da Silva est en finale visuel 1 

2 en demi-finales
Philippe Naud est en demi-finales stand 2 
Eric Dargent est en demi-finales stand 3 

8 éliminés 
Pierrot Gagliano termine à la 5e place visuel 2
Clément Clavaud termine à la 5e place stand 1 
Lou Méchiche termine à la 5e place visuel 2
Cécile Hernandez termine à la 5e place stand 2 
Geoffrey Moucheboeuf termine à la 7e place stand 3 
Béatrice Duran termine à la 7e place prone 2
Pierre Pochat termine à la 9e place prone 1 
Maxime Cabanne termine à la 11e place kneel

 

LES CATÉGORIES

Stand 1 (debout) : tout surfeur qui surfe une vague en position debout avec une amputation du membre supérieur ou un handicap congénital ou équivalent, ou une petite taille, 
Stand 2 (debout) : tout surfeur qui surfe une vague en position debout avec une amputation au-dessous du genou ou un handicap congénital ou équivalent, ou une différence de longueur de jambe, 
Stand 3 (debout) : tout surfeur qui surfe une vague en position debout avec une amputation au-dessus du genou ou les deux amputations des membres inférieurs ou un handicap congénital ou équivalent, 
Visuel 1 : tout surfeur qui surfe sur une vague en position debout avec une classification IBSA de niveau B1, 
Visuel 2 : tout surfeur qui surfe une vague en position debout avec une classification IBSA de niveau B2 et de niveau B3, 
Kneel (à genoux) : tout surfeur qui surfe une vague en position agenouillée ou assise sans pagaie avec une amputation au-dessus du genou ou les deux amputations des membres inférieurs ou un équivalent congénital ou une déficience, 
Sit (assis) : tout surfeur qui surfe sur une vague en position assise et qui n'a pas besoin d'aide pour pagayer dans une vague et remonter sur la planche en toute sécurité, Prone 1 (allongé) : tout surfeur qui surfe sur la vague en position couchée et qui n'a pas besoin d'aide pour ramer dans une vague et remonter sur la planche en toute sécurité, 
Prone 2 (allongé) : tout surfeur qui surfe sur la vague en position couchée et qui a besoin d'aide pour entrer dans l'eau, pagayer dans une vague et remonter sur la planche en toute sécurité.

 

L'ÉQUIPE DE FRANCE 

Messieurs 
Stand 1 : Clément Clavaud (Carcans Océan Surf Club) 
Stand 2 : Philippe Naud (St Gilles Croix de Vie Surf Club) 
Stand 3 : Eric Dargent (Lou Martègue Surf Club) 
Stand 3 : Geoffrey Moucheboeuf (Océan Roots Surf Club) 
Kneel : Maxime Cabanne (Aviron Bayonnais Surf) 
Prone 1 : Pierre Pochat (Aviron Bayonnais Surf) 
Visuel 1 : Thomas Dasilva (Biarritz Association Surf Clubs) 
Visuel 2 : Pierrot Gagliano (Association Nationale Handi Surf) 
Sit : Guillaume Colin (Association Nationale Handi Surf) 
Dames 
Stand 2 : Laurie Phipps (Hossegor surf Club)
Stand 2 : Cécile Hernandez (Association des Bodyboardeurs et Surfeurs Catalans) 
Kneel : Emmanuelle Blanchet (St Gilles Croix de Vie Surf Club) 
Prone 2 : Céline Rouillard (Aviron Bayonnais Surf)
Prone 2 : Béatrice Duran (Association Nationale Handi Surf) 
Visuel 1 : Valentine Moskoteoc (Association Nationale Handi Surf) 
Visuel 2 : Lou Méchiche (Lacanau Surf Club) 
Staff 
Jean-Marc Saint Geours (chef de délégation, président délégué FFSurf) 
Carol Combecave (élue para surf et para surf adapté) 
Serge Lougarot (CTN, coach) 
Johan Poncet (coach) 
Patrick Flores (coach) 
Théophile Castaner (coach) 
Edouard Manson (kiné) 
Jessica Baudry (médecin) 
Stéphane Sisco (communication) 
Guillaume Arrieta (photographe)

 

 

Dernière modification le : 10 décembre 2022
Évaluer cet élément
(1 Vote)
Retour en haut

Les Partenaires Officiels  de la Fédération

BP