100 jours avant les Mondiaux

100 jours avant les Mondiaux  © FFS/Antoine Justes

Le coup d’envoi des 30es ISA World Surfing Games sera donné dans exactement 100 jours. Le 20 mai prochain, plus de 200 surfeurs issus de 35 nations des cinq continents glisseront sur les vagues de Biarritz - Pays Basque. Une universalité qui démontre la puissance de cette nouvelle vague. Vague qui va déferler sur les plages de la Côte Basque où l’on attend une grosse affluence au cours des neufs jours de compétition et de festivités autour de la « cool attitude ».


LOGO WSGPour marquer les 60 ans de l’apparition du surf en France (1957) et pour apporter son soutient à la candidature de Paris-2024 (décision de la ville hôte le 13 septembre 2017), la Fédération Française de Surf souhaite organiser un évènement d’envergure qui laissera un héritage pérenne à l’ensemble des parties prenantes. Plus particulièrement, la FFSurf souhaite que ces Mondiaux des nations lui permettent d’accélérer son ambitieux développement.
La France accueille le monde à Biarritz - Pays Basque avec l’ambition d’offrir les plus beaux championnats jamais organisés en un demi-siècle. Avec l’objectif de marquer les esprits mais aussi de sortir vainqueur sur les vagues.

A trois ans des Jeux Olympiques de Tokyo et de la première compétition olympique de l’histoire du surf, la France est le pays hôte des ISA World Surfing Games pour la 3e fois, après les éditions de 1980 (Biarritz) et 1992 (Lacanau).

 

LES ISA WORLD SURFING GAMES Sans titre
Ce sont les championnats du monde des nations de surf, ils sont organisés depuis 1964 par l’ISA. World Surfing Championship de 1964 à 1986, ils se nomment World Surfing Titles en 1988, de nouveau World Surfing Championship de 1990 à 1992, World Amateur Titles en 1994, puis World Surfing Games depuis 1996. D’abord biennaux, ils sont devenus annuels depuis 2008.
Les ISA World Surfing Games regroupaient jusqu’en 2010 d’autres disciplines associées comme le longboard, le bodyboard et le kneeboard, ainsi que la catégorie junior (jusqu’en 2003). Les ISA World Surfing Games ne concernent que le surf ou shortboard. Ils sont considérés comme des Jeux olympiques du surf. Les médailles or, argent, bronze et cuivre sont décernées, les athlètes sont en compétition pour l'honneur de représenter leur pays et couleurs nationales. Les athlètes, quatre hommes et deux femmes, sont sélectionnés par leur pays. Ce format rappelle celui de la Coupe Davis de tennis.
Le Pérou est champion du monde en titre. La France a terminé 4e de la dernière édition disputée en 2016 au Costa Rica.

LE PROGRAMME PRÉVISIONNEL SPORTIF
[sujet à modifications en fonction des conditions météos]
Mercredi 17 mai : arrivée des équipes; entraînements; inscriptions Jeudi 18 mai : arrivée des équipes; entraînements; inscriptions
Vendredi 19 mai : conférence de presse de l’ISA; entraînements; inscriptions
Samedi 20 mai : parade des nations dans les rues de Biarritz et cérémonie d’ouverture ; début de la compétition individuelle dames à partir de 13h00 à Biarritz ou Anglet
Dimanche 21 mai : compétition individuelle dames à partir de 8h00 à Biarritz ou Anglet
Lundi 22 mai : compétition individuelle dames à partir de 8h00 à Biarritz ou Anglet . compétition en relais à Biarritz ou Anglet
Mardi 23 mai : fin de la compétition individuelle dames à partir de 8h00 à Biarritz ou Anglet ; remise des médailles à la Grande Plage de Biarritz PROGRAMME
Mercredi 24 mai : début de la compétition individuelle messieurs à partir de 8h00 à Biarritz ou Anglet
Jeudi 25 mai : compétition individuelle messieurs à partir de 8h00 à Biarritz ou Anglet
Vendredi 26 mai : compétition individuelle messieurs à partir de 8h00 à Biarritz ou Anglet
Samedi 27 mai : compétition individuelle messieurs à partir de 8h00 à Biarritz ou Anglet
Dimanche 28 mai : fin compétition individuelle messieurs à partir de 8h00 à Biarritz ou Anglet ; remise des médailles et trophées à la Grande Plage de Biarritz

LES ANIMATIONS
Le programme des animations culturelles sera communiqué ultérieurement
Samedi 20 mai : parade des nations dans les rues de Biarritz et cérémonie d’ouverture sur le parvis du Casino de Biarritz
Lundi 22 mai : remise des médailles de l’épreuve en relais
Mardi 23 mai : remise des médailles de l’épreuve dames
Dimanche 28 mai : remise des médailles et trophées, et cérémonie de clôture à la Grande Plage de Biarritz

 

1 ÉVÉNEMENT, 3 SITES
Le spot principal : la Grande Plage de Biarritz
Le village des ISA World Surfing Games 2017 y sera implanté. Spot des championnats de France 2015 et 2016, le site de la Grande Plage est l’un des plus beaux de France. Encadré par le Casino de Bellevue et l’Hôtel du Palais, il apparait comme un véritable amphithéâtre, une enceinte dédiée aux compétitions de surf. C’est la plage la plus populaire de toute la région. La vague est un beach break avec quelques rochers, droite et gauche. Elle est capricieuse en fonction des marées. Puissante, elle peut délivrer des tubes techniques, mais elle offre surtout de belles parois pour enchaîner les manœuvres. SITE COMPET
Le spot annexe : la Chambre d’Amour à Anglet
Une multitude de beach break s’étalent sur les 5 kilomètres de littoral entre la falaise du Phare et la digue de l’Adour. Les plus connus, et les plus fréquentés, étant ceux situés au sud : la Chambre d’Amour et le Club. Les nombreux pics coincés entre les digues de rochers y sont faciles d’accès mais demandent un niveau assez élevé lorsque les vagues dépassent le mètre cinquante. Le spot fonctionne idéalement à marée basse, avec une houle orientée ouest nord-ouest et un vent d’est.
Le site culturel : Bidart
La commune partenaire limitrophe au sud de Biarritz sera le théâtre des animations festives et culturelles des ISA World Surfing Games 2017. Celles-ci seront annoncées ultérieurement.

 

LE PLATEAU
40 pays attendus
Plus de 200 surfeurs issus d’une quarantaine de nations vont concourir pour les titres individuels messieurs et dames, le titre du relais et le titre par équipes. Parmi les nations phares, citons notamment : la France, l’Australie, les Etats-Unis, le Brésil, Hawaii, l’Afrique du Sud, le Pérou, le Portugal, le Japon, le Costa Rica. Biarritz Pays Basque devrait également accueillir la Russie, l’Italie, le Danemark, l’Argentine, Tahiti, le Mexique, le Canada, la Nouvelle-Zélande, la Suisse, la Barbade, Israël, le Maroc, l’Allemagne ou encore la Grande-Bretagne.
Les stars mondiales pourront venir JJF
Avec le souhait de réunir les meilleurs surfeurs du monde en France, l’International Surfing Association et la World Surf League (société privée américaine qui administre le tour professionnel) ont annoncé une coopération afin que les meilleurs surfeurs de la planète puissent représenter leur pays lors des ISA World Surfing Games 2017, en vu des Jeux Olympiques de 2020. Biarritz Pays Basque pourrait ainsi accueillir les grands noms du surf comme le nouveau champion du monde professionnel John John Florence (Hawaii), mais aussi Gabriel Medina (Brésil), Kelly Slater (USA), Jordy Smith (Afrique du Sud), Tyler Wright (Australie), Carissa Moore (Hawaii), Stephanie Gilmore (Australie); ainsi que les Français Jérémy Florès, Joan Duru, Pauline Ado et Johanne Defay, tous quatre membres du Championship Tour (la 1ère division mondiale).
La liste définitive des pays et des participants sera connue 15 jours avant les ISA World Surfing Games 2017.

LE FORMAT
Chaque équipe est composée de six athlètes (4 hommes et 2 femmes) sélectionnés pour participer aux ISA World Surfing Games 2017. Quatre titres sont décernés : deux en individuel : messieurs et dames; deux par équipes : champion du monde des nations et champion du monde du relais. Les ISA World Surfing Games sont considérés comme les Jeux olympiques du surf. Des médailles en or, argent, bronze et cuivre (4e place) sont décernées. Des athlètes sont en compétition pour l'honneur de représenter leur pays et les couleurs nationales.

OBJECTIFS TOKYO-2020 ET PARIS-2024
Pour le surf français, ces Mondiaux permettront à l’équipe de France de surf olympique de lancer l’Olympiade qui va la mener aux JO de Tokyo-2020. Rappelons que la Fédération Française de Surf soutient pleinement la candidature de Paris à l’organisation des Jeux Olympiques 2024.
Les ISA World Surfing Games 2017 s’inscrivent dans le programme des évènements sportifs internationaux organisés en France jusqu’à l’annonce de la ville hôte, le 13 septembre 2017.
La réception de ce grand événement sportif international intervient à un moment doublement stratégique pour le surf et le sport français :
– l’officialisation du surf comme discipline olympique depuis le 3 août 2016 ;
– la désignation de la ville hôte des Jeux Olympiques et Paralympiques 2024, compétition à laquelle Paris est candidate, sera faite le 13 septembre 2017, quatre mois après ces championnats du monde de surf des nations.

L’ÉQUIPE DE FRANCE TEAM FRANCE
La composition de l’équipe de France devrait être communiquée trois semaines avant l’événement. L’équipe de France participe depuis 1964 aux Mondiaux. Elle a notamment été vice championne du monde en 2009 et 3e en 2011. Jérémy Florès (2009) et Cannelle Bulard (2011) sont les deux seuls Français à avoir remporté le titre de champion du monde de surf ISA*. L’équipe de France a terminé à la 4e place des World Surfing Games 2016 disputés en août dernier au Costa Rica devant 200.000 spectateurs. La Française Pauline Ado a pris la médaille de bronze chez les dames. Historique des équipes de France : http://bit.ly/2iUs621
* Ces statistiques ne tiennent pas compte des résultats des surfeurs de Tahiti. Le Territoire d’outre-mer dispose depuis 1990 de sa propre Fédération et de sa propre équipe aux ISA World Surfing Games (c’est le cas dans tous les autres sports et compétitions internationales). 

 

LE PALMARÈS
World Surfing Championship
1964 (Australie) : Midget Farrelly (Australie) ; Phylis O’Donell (Australie)
1965 (Pérou) : Paul Strauch (Hawaii) ; Joyce Hoffman (Etats-Unis)
1966 (Etats-Unis) : Nat Young (Australie) ; Joyce Hoffman (Etats-Unis)
1968 (Porto Rico) : Fred Hemmings (Hawaii) ; Margo Godfrey (Etats-Unis)
1970 (Australie) : Rolf Alness (Etats-Unis) ; Sharon Webber (Hawaii)
1972 (Etats-Unis) : Jim Blears (Hawaii) ; Sharon Webber (Hawaii)
1978 (Afrique du Sud) : Antoni Brodowicz (Afrique du Sud) - Vq : Afrique du Sud
1980 (Biarritz, France) : Mark Scott (Australie) ; Alisa Schwarzwein (Etats-Unis) - Vq : Etats-Unis
1982 (Australie) : Tom Curren (Etats-Unis) ; Jenny Gill (Australie)
1984 (Etats-Unis) : Scott Farnsworth (Etats-Unis) ; Janice Aragon (Australie) - Vq : Etats-Unis
1986 (Angleterre) : Jeff Booth (Etats-Unis) ; Lisa Andersen (Etats-Unis) - Vq : Etats-Unis
World Surfing Titles Flores worldChampion09 2
1988 (Porto Rico) : Fabio Gouveia (Brésil) ; Pauline Menczer (Australie) - Vq : Australie
World Surfing Championship
1990 (Japon) : Heifara Tahutini (Tahiti) ; Kathy Newman (Australie) - Vq : Australie
1992 (Lacanau, France) : Grant Frost (Australie) ; Lyn Mackenzie (Australie) - Vq : Australie
World Amateur Titles
1994 (Brésil) : Sasha Stocker (Australie) ; Alessandra Viera (Brésil) - Vq : Australie
World Surfing Games
1996 (Etats-Unis) : Taylor Knox (Etats-Unis) ; Neridah Falconer (Australie) - Vq : Etats-Unis
1998 (Portugal) : Michael Campbell (Australie) ; Alcione Silva (Brésil) - Vq : Australie
2000 (Brésil) : Fabio Silva (Brésil) ; Tita Tavares (Brésil) - Vq : Brésil
2002 (Afrique du Sud) : Travis Logie (Afrique du Sud) ; Chelsea Georgeson (Australie) - Vq : Afrique du Sud
2004 (Equateur) : Hira Teriinatoofa (Tahiti) ; Sofia Mulanovich (Pérou) - Vq : Australie
2006 (Etats-Unis) : Jordy Smith (Afrique du Sud) ; Julian Christian (Etats-Unis) - Vq : Australie
2008 (Portugal) : CJ Hobgood (Etats-Unis) ; Sally Fitzgibbons (Australie) - Vq : Australie
2009 (Costa Rica) : Jérémy Florès (France) ; Courtney Conlogue (Etats-Unis) - Vq : Etats-Unis
2010 (Pérou) : Hira Teriinatoofa (Tahiti) ; Chelsea Hedges (Australie) - Vq : Pérou
2011 (Panama) : Santiago Muniz (Brésil) ; Cannelle Bulard (France) - Vq : Australie
2013 (Panama) : Shaun Joubert (Afrique du Sud) ; Dimity Style (Australie) - Vq : Afrique du Sud
2014 (Pérou) : Leandro Usina (Argentine) ; Anali Gomez (Pérou) - Vq : Pérou
2015 (Nicaragua) : Noe Mar McGonagle (Costa Rica) ; Tia Blanco (Etats-Unis) - Vq : Costa Rica
2016 (Costa Rica) : Leandro Usina (Argentine) ; Tia Blanco (Etats-Unis) – Vq : Pérou

* Tous les deux ans de 1966 à 2008, pas d'édition de 1973 à 1978, tous les ans depuis 2009, pas d'édition en 2012

 

L’INTERNATIONAL SURFING ASSOCIATION LOGOISA
L’International Surfing Association ou ISA est la Fédération international de surf, seule reconnue par le Comité international olympique (CIO) en tant qu'autorité d'administration mondiale pour le surf. Créée en 1964 sous le nom de l'International Surfing Federation (ISF), elle a été renommée ISA en 1976. Elle organise les championnats du monde de surf depuis 1964. L'ISA est l'autorité régissant le monde pour le surf et toutes ses disciplines, y compris le bodyboard, le kneeboard, le longboard, le tandem, le skimboard, le bodysurf et le Stand Up Paddle. L'ISA travaille au développement du surf dans ses pays membres (101). L’ISA organise chaque année les championnats du monde des nations de surf Open, surf junior, surf Masters, Stand Up Paddle, bodyboard, longboard. Le Comité International Olympique a pris la décision le 3 août 2016 d'inclure 5 nouvelles disciplines, dont le surf, aux JO-2020 à Tokyo (Japon). Un succès pour l’ISA qui en faisait la demande depuis 1990. Le président de l’ISA est l’Argentin Fernando Aguerre, élu en 1994.
Le site officiel de l’ISA : www.isasurf.org

LA FÉDÉRATION FRANÇAISE DE SURF LOGO FFS
Créée en 1964 à Biarritz, la Fédération Française de Surf a son siège à Hossegor (40). Elle est présidée depuis 2005 par Jean-Luc Arassus, et dirigée par un comité directeur de 14 membres élus. La FFS a reçu la délégation de pouvoir du Ministère de la Jeunesse et des Sports et de la Vie Associative, dans le but d’organiser, de développer et de réglementer (en métropole comme à l’outre-mer) la pratique du surf-riding et de ses disciplines associées. La FFS regroupe 80.000 licenciés (18.000 licences fédérales et 62.000 licences loisir), répartis dans les quelque 200 clubs de métropole et d’outre-mer. Un tiers des licenciés de la FFS sont des femmes féminines
La FFS compte 150 structures labellisées « École Française de Surf ». Elle organise les championnats de France de surf depuis 1965.
Historique : https://www.surfingfrance.com/federation/historique.html

 

Dernière modification le : 04 avril 2017
Évaluer cet élément
(0 Votes)
Retour en haut

Les partenaires de la Fédération

Isuzu AF Ministère des Sports LOGO AQUITAINE 2016 Conseil General des Landes  L'Equipe France Bleu