Engouement et motivation autour du Plan de Mixité

Engouement et motivation autour du Plan de Mixité  © We Creative

Créée l'an dernier, la Commission Surf et Mixité a mis en place plusieurs actions dont le "recrutement" de 25 référents territoriaux et la tenue d'Assises. L'objectif avoué ? La disparition de la commission, signe de sa réussite !


La Commission Surf et Mixité a pour mission de mettre en place au niveau national le plan de mixité fédéral afin de contribuer à développer la pratique féminine, la parité, la professionnalisation dans l’encadrement, le jugement, la formation, la sensibilisation des encadrants sur le sujet et les violences et discriminations.
Trois élues au comité directeur de la Fédération y travaillent : Nadia Ghali, vice-président de la Fédération et présidente de la commission, Isabelle Froidefond et Aurelie Kiefer ; et reçoivent l’aide de Rémi Castaings, le directeur administratif et financier de la FFSurf, pour la mise en place des premières grandes actions.

 FFS WECREATIVE ARRIETA ARR1238

25 référents territoriaux
GALI 1Au cours de l’année 2021, la commission a pu mettre en place différentes actions. « Premièrement, la construction du plan de mixité, explique Nadia Ghali. Nous avons par la suite effectué des recherches sur les solutions pour piloter nationalement le projet avec la mise en place d’un appel à candidature des représentants départementaux où nous avons désigné 25 référents territoriaux. Puis nous avons élaboré un plan de communication dédié. Et enfin, nous avons pu réunir les 25 référents territoriaux pour les Assises Surf et mixité pour un état des lieux, des échanges et des propositions entre élus et référents. »
Ces Assises se sont tenues lors des championnats de France, fin octobre aux Sables d'Olonne (photo ci-dessous).


8f4f3ce603e0a9c7daf6b5c891a6b7b3 L

Engouement et motivation
« Notre plus grande satisfaction est l’engouement et la motivation des référents par la démarche, l’engouement et l’accueil de la démarche inclusive et les nombreuses propositions qui ont émergé des assises et sont déjà soumises aux autres commissions fédérales », se félicite la présidente. Qui tempère : « Nous avons malgré cela des points à améliorer. Notamment réussir à rassembler et investir toutes les stratégies fédérales et les hommes autour des actions et projets mixité. »
De nombreux projets pour 2022 et au-delà
Parmi les perspectives que se fixe la commission pour les années à venir, Nadia Ghali insiste sur « l’intégration des référents territoriaux dans les projets, les réflexions et les actions des organes déconcentrés, l’extension du réseau. » La président de la commission entend ainsi « développer la communication dédiée avec la mise en place d’évènements, d’actions de formation et sensibilisation, la progression des effectifs féminin à tous les niveaux : licenciées, encadrantes, compétitrices, juges, élues. »
À terme, Nadia Ghali fait savoir que les membres espèrent de leurs vœux « la disparition de cette commission ! Ce qui sera le signe de sa réussite. »


Uxue Dominguez (FRA), Lilou Rumiel (FRA) durant l’Open de France 100% Filles 2021 organisé par la Fédération Française de Surf à Plage Centrale, à Lacanau. Photographié par Antoine Justes, le 17/07/2021.© FFS / we_creative / Antoine Justes - 2021

Dernière modification le : 12 janvier 2022
Évaluer cet élément
(0 Votes)
Plus dans cette catégorie : « Michel Bourez out pour 6 mois
Retour en haut

Les Partenaires Officiels  de la Fédération

BPdacia