Feu vert technique de l’ISA pour les Mondiaux

Robert Fasulo (3e à droite) et Harrison Robbs (2e à droite), respectivement directeur exécutif et directeur des opérations de l'International Surfing Association, ont procédé ce mercredi à la visite d'inspection des sites des ISA World Surfing Games 2017 à Biarritz Pays Basque (20-28 mai). Ils ont été accueillis par le comité local d'organisation composé de la Fédération Française de Surf (et de son président Jean-Luc Arassus, 4e à droite) et des villes hôtes de l'évènement. Robert Fasulo (3e à droite) et Harrison Robbs (2e à droite), respectivement directeur exécutif et directeur des opérations de l'International Surfing Association, ont procédé ce mercredi à la visite d'inspection des sites des ISA World Surfing Games 2017 à Biarritz Pays Basque (20-28 mai). Ils ont été accueillis par le comité local d'organisation composé de la Fédération Française de Surf (et de son président Jean-Luc Arassus, 4e à droite) et des villes hôtes de l'évènement.  © FFS
L’International Surfing Association a procédé mercredi 18 janvier à l’évaluation des sites des ISA World Surfing Games 2017 (20-28 mai) à Biarritz Pays Basque. L’avancé des travaux et la qualité des sites proposés ont été plébiscités, l’ISA parlant ainsi d’ « une des meilleurs organisation au monde ». Le feu est au vert pour la Fédération Française de Surf et ses partenaires.

Robert Fasulo, le directeur exécutif de l’ISA, et Harrison Robbs, le directeur des opérations de l’ISA, ont été accueillis mercredi dernier par les membres du Comité d’organisation de la Fédération et certains élus et administratifs des villes hôtes de l’évènement. Une visite sur sites qui a permis aux évaluateurs de la fédération internationale de juger de la qualité des spots et des installations qui accueilleront, fin mai, plus de 200 surfeurs issus de près d’une quarantaine de nations.
Sites, infrastructures, animations, logement...
De nombreux points étaient au menu de cette visite, dont notamment la présentation des sites des Mondiaux et des infrastructures avec les plans et aménagements de tous les espaces intérieurs et extérieurs. Les offres de logement, d’accueil et de transport des officiels et des équipes ont également pu être jaugés par les inspecteurs de l’ISA. Enfin, le parcours de la parade des nations, la cérémonie d’ouverture et celle de clôture, le site de la Aloha Beach party et ceux des festivités ont également été étudiés et, là aussi, le travail effectué a été plébiscité. 
Une seconde visite en avril
Sur le terrain, les inspecteurs de l’ISA ont procédé à la visite du site de la Grande Plage de Biarritz, qui sera le coeur des Mondiaux. Ils ont également visité les spots de Bidart et d’Anglet. Les deux membres de la fédération internationale se sont dits impressionnés par le dossier et les sites qu’ils qualifient d’idéaux et par le travail déjà réalisé par le comité d’organisaiton.
A quatre mois de l’ouverture des ISA World Surfing Games 2017, la Fédération Française de Surf et ses partenaires de Biarritz Pays Basque ont donc passé avec succès la visite d’évaluation. Le travail continue désormais pour le Comité d’organisation, lequel accueillera une seconde et dernière fois les évaluateurs de l’ISA courant avril, six semaines avant le début des championnats du monde.

- RÉACTIONS

Robert Fasulo, directeur exécutif de l’ISA
« Cette visite est très productive. C’était important de rencontrer nos interlocuteurs « face to face » pour discuter de tous les points techniques. Notre impression est très positive. On sait depuis toujours que Biarritz est chargé d’histoires de surf. On a vu ici, un site idéal (pour l’organisation des championnats du monde). Toutes les infrastructures sont à proximité, c’est très compact. On a vu une très bonne équipe d’organisation. On est très content de la qualité du travail du comité local d’organisation. Le travail de la Fédération Française de Surf (pour l’organisation des Mondiaux) est un des meilleurs au monde. On est très optimiste pour la qualité des championnats du monde du mois de mai avec notre partenaire qu’est la Fédération Française de Surf. »

Jean-Luc Arassus, président de la Fédération Française de Surf
« C’est un premier examen de passage réussi pour le comité d’organisation. Cette visite d’évaluation nous permet de nous mettre en phase sur les fondamentaux de l’organisation. Il y a encore du travail pour régler quelques détails. Le plus important est que les sites, l’organisation sur les sites, le format de la compétition et l’équipe d’organisation ont été validés par l’ISA. On dispose aujourd’hui d’un mois d’avance sur le planning que l’on s’était fixé. On va maintenant peaufiner les détails. L’ISA est heureuse et particulièrement impressionnée par la qualité des sites et la qualité de notre travail. On a été très réactifs sur l’ensemble des documents fournis. Nos évaluateurs sont ravis. Ils ont notamment apprécié le travail de fond qui est fait sur la communication et la commercialisation. Ils repartent très rassurés à quatre mois des Mondiaux. »

==

L’International Surfing Association
L’International Surfing Association ou ISA est la Fédération international de surf, seule reconnue par le Comité international olympique (CIO) en tant qu'autorité d'administration mondiale pour le surf.
Créée en 1964 sous le nom de l'International Surfing Federation (ISF), elle a été renommée ISA en 1976. Elle organise les championnats du monde de surf depuis 1964. L'ISA est l'autorité régissant le monde pour le surf et toutes ses disciplines, y compris le bodyboard, le kneeboard, le longboard, le tandem, le skimboard, le bodysurf et le Stand Up Paddle. L'ISA travaille au développement du surf dans ses pays membres (101).
L’ISA organise chaque année les championnats du monde des nations de surf Open, surf junior, Stand Up Paddle.
Le Comité International Olympique a pris la décision le 3 août 2016 d'inclure 5 nouvelles disciplines, dont le surf, aux JO-2020 à Tokyo (Japon). Un succès pour l’ISA qui en faisait la demande depuis 1990.
Le président de l’ISA est l’Argentin Fernando Aguerre, élu en 1994.

Les ISA Worlds Surfing Games 2017
La France a obtenu l’organisation de la 30e édition des ISA World Surfing Games le 19 septembre 2016. La commission d’étude et d’évaluation des candidatures de la FFS et la société Olbia Conseil, qui avaient reçu plusieurs dossiers de candidatures, ont finalement retenu celui de Biarritz Pays Basque.
C’est la 3e fois que la France accueille les ISA World Surfing Games après 1980 (Biarritz) et 1992 (Lacanau). La France a également organisé les Mondiaux juniors en 2008 (Seignosse).
Ces Mondiaux devraient regrouper près de 40 nations issues des 5 continents.
La réception de ce grand événement sportif international intervient à un moment doublement stratégique :
– l’officialisation du surf comme discipline olympique depuis le 3 août 2016
– la désignation de la ville hôte des Jeux Olympiques et Paralympiques 2024, compétition à laquelle Paris est candidate, sera faite le 13 septembre 2017, un peu plus de 100 jours après les ISA World Surfing Games.
La Fédération Française de Surf souhaite que ces Championnats du Monde des nations 2017 laissent un héritage pérenne à l’ensemble des parties prenantes. Et, plus particulièrement, lui permettent d’accélérer son ambitieux développement.

Les ISA Worlds Surfing Games
Ce sont les championnats du monde des nations, ils sont organisés chaque année depuis 1964 par l’ISA. Ils sont considérés comme des Jeux olympiques du surf. Les médailles or, argent, bronze et cuivre sont décernées, les athlètes sont en compétition pour l'honneur de représenter leur pays et couleurs nationales.
Les athlètes, quatre hommes et deux femmes, sont sélectionnés par leur pays. Une quarantaine de nations sont attendues en mai à Biarritz Pays Basque pour la 30e édition.
Le Pérou est champion du monde en titre. La France a terminé 4e de la dernière édition en 2016.
Dernière modification le : 04 avril 2017
Évaluer cet élément
(0 Votes)
Retour en haut

Les Partenaires Officiels  de la Fédération

BPdacia