surfingfrance.com

Fred Robin : « En Australie pour accompagner nos meilleurs surfeurs »

Fred Robin aux côtés de la N.1 Française Johanne Defay durant le Boost Mobile Pro, première étape du Championship Tour, en Australie. Fred Robin aux côtés de la N.1 Française Johanne Defay durant le Boost Mobile Pro, première étape du Championship Tour, en Australie.  © FFSurf

Frédéric Robin, ancien pro et aujourd'hui membre de la direction technique nationale, a suivi la première étape du Championship Tour en Australie pour superviser et accompagner les quatre surfeurs français engagés sur le CT 2019. Il dresse le bilan de ce premier rendez-vous sur le long chemin des qualifications olympiques pour Tokyo-2020.


L'objectif pour la Fédération
« Il nous semblait important d'être présent sur la première étape de l'année. Pour voir nos surfeurs français. On est venu tater le terrain, voir comment ça se passait en ce début de saison. Il faut être disponible pour nos surfeurs, il faut être présent à leurs côtés. C'est une saison très importante car elle est qualificative pour les Jeux Olympiques. Les Jeux mettent plus de pression sur tous les surfeurs du CT. Ils ont tous en tête qu'il y a le championnat du monde WSL 2019 mais aussi les JO en 2020. »

La mission dans le détail
« Ma mission est d'être au contact de nos surfeurs. Je dois me rendre disponible à tout moment, être présent sur les entraînements et durant la compétition. Je suis avant tout à leur écoute. Je suis là pour les regarder surfer, discuter de leur équipement, trouver des clefs pour les aider, les conseiller dans la stratégie, lever les doutes éventuels. Je suis en permanence avec eux. Sur cette compétition, on a filmé tous les entraînements et toutes les séries, les images étant transmises immédiatement aux surfeurs pour qu'on puisse les analyser. Je vais évidemment faire un bilan avec le Directeur Technique National à mon retour pour améliorer encore les choses à notre niveau. On veut voir ce que nous, Fédération, pouvons apporter de mieux à nos surfeurs. On veut être davantage présent et toujours disponible pour eux. »

fredo2

Pourquoi la première étape du CT
« Cette première compétiton est toujours très importante. Tous les surfeurs ont à coeur de bien se classer pour être dans le rythme et être en confiance. Ceux qui sont dans les meilleurs en fin de saison débutent toujours bien ici. C'est vraiment important de bien commencer la saison avec un bon résultat ici. Voilà pourquoi on a décidé d'être ici avec nos surfeurs. Il nous fallait aussi observer les critères de jugement qui évoluent. »

Le bilan des Français
« Johanne Defay : elle termine 5e. C'est un bon résultat mais c'est aussi dommage car elle a fait d'énormes progrès. Elle peut évidemment aller plus loin sur un CT.
Jérémy Florès : il perd au 3e tour dans des conditions très difficiles. Il aurait pu lui aussi aller plus loin.
Michel Bourez : il perd en 8es de finale. C'est rageant. Il avait une série à sa portée. Mais encore une fois, le spot de D-Bah a été capricieux et il n'a pas su trouver les bonnes vagues.
Joan Duru : il fait une super série face à Yago Dora avec de gros enchaînements de dos et une grosse prise de risque. Le Brésilien a privilégié les gauches avec une seule manoeuvre aérienne. C'est rageant car Joan était en tête et Dora prend une gauche à 2 minutes du final pour le coiffer au poteau. »

FREDO3
Le calendrier de la DTN sur le CT
« On retrouvera nos surfeurs à Bali en mai, sur le spot de Keramas. Ce sera la 3e étape de la saison. On fera un nouveau point avec eux. La mission sera toujours la même pour la Fédération : être présente et disponible pour nos surfeurs. On les retrouvera ensuite en juillet sur le 10.OOO de l'US Open, où il y aura nos autres surfeurs du QS. Le calendrier de la deuxième partie de saison sera établi en fonction des résultats et des besoins de chacun. »

L'équipe de France
« On retrouvera nos quatre surfeurs du CT en équipe de France pour les championnats du monde ISA, en septembre au Japon (ils sont d'ores et déjà sélectionnés, NDLR). C'est un passage obligé pour tous les surfeurs du CT afin de valider leur qualification pour les Jeux Olympiques. Contrairement aux éditions précédentes il y aura cette fois beaucoup de concurrence sur les ISA. On va avoir une concentration des meilleurs surfeurs mondiaux. »

FREDO4


LES CALENDRIERS

WORLD SURF LEAGUE
CT Messieurs
3 - 13 avril : Quiksilver Gold Coast Men's Pro, Queensland, Australie
17 - 27 avril : Rip Curl Pro Bells Beach, Victoria, Australie
13 - 24 mai : Bali Pro, Keramas, Indonésie
27 mai - 7 juin : Margaret River Pro, Western Australia, Australie
20 - 28 juin : OI Rio Pro, Saquarema, Brésil
9 - 22 juillet : J-Bay Open, Jeffreys Bay, Afrique du Sud
21 août - 1er septembre : Tahiti Pro, Teahupo'o, Tahiti
19 - 22 septembre : Surf Ranch Pro, Lemoore, Etats-Unis
3 - 13 octobre : Quik Pro France, Landes, France
16 - 28 octobre : Meo Pro Peniche, Portugal
8 - 20 décembre : Billabong Pipe Masters, Pipeline, Hawaii
CT dames
3 - 13 avril : Boost Mobile Pro Pro, Queensland, Australie
17 - 27 avril : Rip Curl Pro Bells Beach, Victoria, Australie
13 - 24 mai : Bali Pro, Keramas, Indonésie
27 mai - 7 juin : Margaret River Pro, Western Australia, Australie
20 - 28 juin : OI Rio Pro, Saquarema, Brésil
9 - 22 juillet : J-Bay Open, Jeffreys Bay, Afrique du Sud
19 - 22 septembre : Surf Ranch Pro, Lemoore, Etats-Unis
3 - 13 octobre : Roxy Pro France, Landes, France
16 - 28 octobre : Meo Pro Peniche, Portugal
25 novembre - 6 décembre : Hawaii Pro, Maui, Hawaii


INTERNATIONAL SURFING ASSOCIATION
7 - 15 septembre : ISA World Surfing Games, Miyazaki, Japon

 

Le système de qualification pour les Jeux Olympiques : LIRE ICI

 

 

Dernière modification le : 08 avril 2019
Évaluer cet élément
(0 Votes)
Retour en haut

Les partenaires de la Fédération

  ministere18 LOGO AQUITAINE 2016 Conseil General des Landes  L'Equipe France Bleu Logo mycoachsport noir Logo Sojasun