surfingfrance.com

« Les Jeux Olympiques dans l'Océan » assure l'ISA

Fernando Aguerre, le président de l'International Surfing Association. Fernando Aguerre, le président de l'International Surfing Association.  © FFSurf/Guillaume Arrieta et WSL
« La compétition de surf des Jeux Olympiques de Tokyo-2020 aura lieu dans l'Océan et non dans une piscine à vagues artificielle », a assuré Fernando Aguerre, le président de l'Association internationale de surf (ISA), dans un entretien à l'Agence France Presse.

Alors que la World Surf League fait le forcing depuis quelques semaines pour que les épreuves de surf olympiques se disputent sur une vague artificielle, Fernando Aguerre a rappelé que la décision avait été prise pour que le surf se passe dans l'élément naturel.
« Les organisateurs de Tokyo-2020, qui ont le soutien de l'ISA et du Comité International Olympique, ont déterminé que le surf se déroulerait dans l'océan à Tokyo », a déclaré le président Aguerre à l'AFP.
Lequel précise que « le comité organisateur ne nous a rien dit au sujet de la possibilité de changer ses plans, alors nous prévoyons l'emplacement choisi dans l'océan. »
L'ISA suit toutefois les nouvelles technologies
Le président de la fédération internationale explique toutefois que « l'ISA est depuis longtemps supportrice et défenseure de la technologie des piscines à vagues. » Ajoutant : « Nous nous intéressons à toutes les nouvelles technologie, et nous restons évidemment en contact avec nos collègues surfeurs sur toutes les nouvelles initiatives qui contribuent au développement de notre grand sport. »
Les vagues du Japon « ne sont pas bonnes » pour la WSL
41214499d330523c61f73ae19134aad1A l'occasion de la compétition de la WSL disputée début mai dans la piscine de Kelly Slater, au Surf Ranch de Lemoore (Californie), la WSL a fait savoir qu'un bassin similaire devrait prochainement voir le jour à Tokyo et qu'elle espérait voir le Comité d'organisation des JO utiliser la piscine à vagues artificielles pour la compétition olympique.
La WSL expliquant que « les vagues de l'océan ne sont pas bonnes au Japon » à cette période de l'année (août).

17 jours de waiting period 
Le programme de surf aux Jeux Olympiques se déroulera sur une période d'attente de 17 jours, portant sur la totalité des Jeux : du 24 juillet au 9 août 2020. Le surf est entré au programme des Jeux le 3 août 2016. Les qualifications pour l'épreuve olympiques se joueront en 2019 et 2020 (voir les modalités ici).
Florès : « Une solution alternative »
flores j1790founderscup18cestari mmLe site de Tsurigasaki beach, à Chiba, située à une soixantaine de kilomètres au sud-est de Tokyo, a été retenu par le COJO dès décembre 2016. Il accueille actuellement un QS 6,000 de la WSL.
Pour le N.1 français Jérémy Florès, interrogé mardi soir sur le sujet durant l'émission Vestiaires de SFR Sport, « la vague artificielle peut être une solution alternative si les vagues ne sont pas bonnes dans l'océan (durant les Jeux Olympiques). Nous ne pouvons pas risquer d'avoir de mauvaises vagues car cela tuerait l'image du surf. »
Dernière modification le : 23 mai 2018
Évaluer cet élément
(0 Votes)
Retour en haut

Les partenaires de la Fédération

AF ministere18 LOGO AQUITAINE 2016 Conseil General des Landes  L'Equipe France Bleu