« Sortir de cette crise de la meilleure des façons » Bidarteko Surf Club (Pyrénées atlantiques)

Nous publions, depuis bientôt un mois, les témoignages de dirigeants de clubs afin de savoir comment leur association s'organise, comment ils vivent le confinement, et quel message ils veulent envoyer durant cette crise sanitaire. 

Aujourd'hui : le Bidarteko Surf Club (Pyrénées atlantiques)


« Le Bidarteko est confiné comme les autres clubs depuis le 15 mars. En ce qui concerne le fonctionnement, le conseil d'administration reste en contact et continue d'assurer la gestion du club. Nous maintenons le contact avec nos adhérents et notre salarié,
notre activité étant bloquée, ce dernier est en chômage partiel.
Les membres bénévoles chargés de la communication ne manquent pas de travail et d'idées pour créer du contenu sur les différents canaux de communication et ainsi garder de l'animation autour du club.
En mars et avril, nous avions les cours de surf pour une grande majorité de nos adhérents, nous ne savons pas si nous allons pouvoir les honorer si le confinement se maintient; Des stages pendant les vacances de printemps que nous avions programmés et annulés; Les premières compétitions pour nos compétiteurs dont le calendrier va bouger, il faudra alors voir comment nous pourrons ou pas les accompagner.
Pour la suite, nous essayons de voir comment nous allons nous organiser dans la mesure où, comme beaucoup de structures, la saison estivale est très importante pour la survie du club. Couplé à ce problème, nous ne savons pas comment la mairie va gérer les autorisations pour les concessions sur les plages, elles se décident et se délivrent chaque année en mars.
La plage du centre où nous pratiquons, et où le club est situé, a bien souffert cet hiver,. Il y a de gros dégâts, avec quasiment aucun accès à la plage. C'est donc là aussi des incertitudes.
Pour le moment, nous naviguons donc à vu. Avant de faire signer notre contrat au saisonnier que nous avons recruté, nous attendons d'avoir plus d'informations sur ces autorisations. En espérant pour lui, et pour nous, qu'elle arrivera avant juillet. Nous attendons aussi cette date pour savoir comment et quand le stagiaire BPJEPS que nous accueillons cet été sera opérationnel.
De toutes ces informations dépendront notre organisation et un fonctionnement plus ou moins compliqué pour nous.
Plus le confinement dure et plus le fonctionnement du club subit des changements. Ce confinement nous a déjà obligé à revoir notre fonctionnement et nos propositions pour la rentrée prochaine, pour que le club perde le moins d'adhérents possible et maintienne son salarié en place. Tout en continuant à remplir les objectifs éducatifs et sportifs qu'il s'est fixé.
Ce confinement nous oblige à repenser notre fonctionnement, nous espérons qu'il servira à faire émerger des idées que feront évoluer le monde du surf de façon positive.
Nous sommes une structure solide avec des personnes qui tiennent vraiment à ce club. Nous mettrons tout en oeuvre pour sortir de cette crise de la meilleure des façons. »

 

Déjà parus
29 Hood Surf Club (Bretagne)
Carcans Océan Surf Club (Gironde)
Surfing Saint Gilles (Pays de la Loire)
Lacanau Surf Club (Gironde)
Cotentin Surf Club (Normandie)
Anglet Surf Club (Pyrénées atlantiques)
Comité Guadeloupe
Ocean Surf Club (St Jean de Monts, Vendée)
Hossegor Surf Club (Landes)
Ligue de Bretagne
Annecy Stand Up Paddle Club (Haute Savoie)
WSA (Guidel, Morbihan)
Ligue Nouvelle-Aquitaine
Cigale Surf Club (Ste Maxime, Var)
le Bascs ( Biarritz, Pyrénées atlantiques)
Surf Club Royan Atlantique (Royan Charente Maritime)
Ocean Roots (Arcachon, Gironde)

 

 

Dernière modification le : 14 avril 2020
Évaluer cet élément
(0 Votes)
Retour en haut

Les Partenaires Officiels  de la Fédération

BPdacia